Course - Simon Pagenaud s'impose de haute lutte !

Le pilote Penske a remporté une seconde victoire consécutive à l'issue d'une bagarre au couteau avec Graham Rahal dans la partie d'une course sans aucune interruption.

Course - Simon Pagenaud s'impose de haute lutte !
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
Will Power, Team Penske Chevrolet
Josef Newgarden, Ed Carpenter Racing Chevrolet
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Sébastien Bourdais, KV Racing Technology Chevrolet

Les deux hommes se sont retrouvés face à face à l'entame des dix derniers tours et l'Américain a tenté une attaque une boucle plus tard mais ne s'est pas porté suffisamment à la hauteur du vainqueur de Long Beach et l'a heurté de l'avant sur le côté droit, l'envoyant dans l'herbe. Simon Pagenaud est alors reparti à l'assaut de son adversaire qui, dans la mêlée, a ensuite abîmé son aileron avant lors du dépassement d'un retardataire, Jack Hawksworth, et a été contraint de s'incliner.

La bande des quatre

Parti de la pole position, Simon Pagenaud s'est rapidement bâti une avance de deux secondes et est parvenu à faire tenir ses pneus “rouges” (tendres) usés jusqu'au 21e tour des 80 tours alors que les autres pilotes avaient commencé à s'arrêter dès le 15e et que ses principaux rivaux – partis avec les mêmes gommes que le Français de Penske – l'avaient fait deux à trois tours avant lui.

Après ces premiers pits-stops, on retrouvait en tête un groupe de quatre emmené par Pagenaud, donc, devant Will Power, Josef Newgarden (qui avait passé l'Australien en piste dans la première partie de course avant de lui recéder dans les stands) et Graham Rahal.

Seul représentant Honda de ce quatuor, Rahal, en pneus durs neufs (comme Pagenaud) a dépassé à son tour un Newgarden en délicatesse avec ses tendres neufs peu avant les seconds arrêts. Tous les quatre avaient pris le départ en tendres usés et Power, pour sa part, était ensuite passé en durs neufs.

Un ralentisseur nommé Daly

La seconde série de ravitaillements n'a pas modifié la hiérarchie, mais Pagenaud, de nouveau en pneus durs neufs et ralenti par Conor Daly sans pouvoir lui “mettre” un tour, a vu revenir Power qui avait passé pour sa part son train de tendres neufs obligatoire. Relégué à cinq secondes au 50e tour, Rahal, lui aussi en durs neufs, a ainsi fait la jonction à 30 tours de l'arrivée. Newgarden distancé, le quatuor de tête était devenu un trio à la lutte pour la victoire.

Power et Newgarden – mais aussi Daly – sont rentrés à 25 boucles du but, repartant en pneus durs neufs, Pagenaud et Rahal un tour plus tard pour monter leur train de tendres neufs. Et ce dernier est ressorti des stands devant l'Australien pour s'intercaler entre les deux Penske !

Rahal était toutefois à son tour bloqué derrière Daly qu'il a fini par déborder à 17 tours de l'arrivée et a enfin pu réduire l'écart avec leader qui en avait profité mais se retrouvait à son tour gêné par Luca Filippi puis Sébastien Bourdais et enfin Mikhail Aleshin que le Manceau avait dépassé. Rahal est revenu au contact à l'entame des dix derniers tours, avec huit push-to-pass encore à sa disposition contre trois, et... on connaît la suite. L'Américain a toutefois pu résister jusqu'au bout à Power et Newgarden.

Du grand Montoya dans le top 5

Je ne pourrai pas finir plus loin que ma position de départ”, avait déclaré Juan Pablo Montoya non sans humour avant le départ, et pour cause puisqu'il s'élançait de la dernière place sur la grille après être passé à côté de ses qualifications – et de ses réglages les deux jours précédents. Mais le Colombien a fait un festival, remontant aux portes du top dix avant les premiers arrêts puis au 7e rang après ceux-ci et encore après les seconds.

En tendres neufs, Montoya a ensuite dépassé Tony Kanaan (aussitôt imité par Helio Castroneves) pour se lancer à la poursuite de James Hinchcliffe qui avait lui-même remonté trois places depuis le départ et roulait en solitaire mais devait encore passer sa monte tendre et neuve. Le Canadien a cédé à l'ex-pilote de F1 et de NASCAR avant les troisièmes pit-stops.

Mauvaise journée pour Bourdais et Dixon

Après une erreur de jugement qui l'a vu envoyer Scott Dixon en toupie au freinage du virage n°5 dans le premier tour, Sébastien Bourdais a été pénalisé d'un drive through et contraint à une course décalée sans jamais pouvoir revenir dans la lutte alors qu'il s'était élancé de la 5e place. Dixon, pour sa part, est remonté lentement mais sûrement jusqu'à la 10e place, loin de sa 4e des qualifications... et du podium sur lequel il était monté lors de chacune de ses participations dans l'Alabama.

IndyCar 2016 - Barber - Course
P.PiloteÉquipeÉcart
1 22 FranceSimon Pagenaud   Penske (C) 1:48:42.3334
2 15 États-UnisGraham Rahal  Rahal (H) +13.7476
3 21 États-UnisJosef Newgarden   Carpenter (C) +15.8039
4 12 AustralieWill Power   Penske (C) +16.7315
5 2 ColombieJuan Pablo Montoya   Penske (C) +21.1160
6 5 CanadaJames Hinchcliffe  Schmidt (H) +23.6222
7 3 BrésilHelio Castroneves   Penske (C) +25.5391
8 10 BrésilTony Kanaan   Ganassi (C) +27.9007
9 83 États-UnisCharlie Kimball   Ganassi (C) +31.8726
10 9 Nouvelle-ZélandeScott Dixon   Ganassi (C) +39.0603
11 28 États-UnisRyan Hunter-Reay  Andretti (H) +40.7485
12 27 États-UnisMarco Andretti  Andretti (H) +53.3648
13 14 JaponTakuma Sato   Foyt (H) +55.2122
14 26 ColombieCarlos Muñoz  Andretti (H) +1:03.5214
15 98 États-UnisAlexander Rossi  Andretti-Herta (H) +1:04.8661
16 11 FranceSébastien Bourdais  KVSH (C) +1 tour
17 7 RussieMikhail Aleshin  Schmidt (H) +1 tour
18 19 ItalieLuca Filippi   Coyne (H) +1 tour
19 41 Royaume-UniJack Hawksworth   Foyt (H) +1 tour
20 18 États-UnisConor Daly   Coyne (H) +1 tour
21 8 Royaume-UniMax Chilton   Ganassi (C) +1 tour

(C) = Chevrolet, (H) = Honda

partages
commentaires
Un plan parfait et une pole pour Pagenaud
Article précédent

Un plan parfait et une pole pour Pagenaud

Article suivant

Pagenaud - "Je pilote au mieux de mes capacités"

Pagenaud - "Je pilote au mieux de mes capacités"
Charger les commentaires