Dixon critique vis-à-vis des kits aérodynamiques

Le quadruple Champion IndyCar Scott Dixon s'est montré critique vis-à-vis de l'introduction des kits aérodynamiques en 2015, année de son quatrième sacre.

Dixon critique vis-à-vis des kits aérodynamiques
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Marco Andretti, Andretti Autosport Honda
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
Oriol Servia, Andretti Autosport Honda
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda

Trois ans après la date initialement prévue, les kits aérodynamiques ont fait leur apparition la saison dernière, dans le but de différencier les Honda des Chevrolet. Une introduction peu utile selon Dixon.

"Mon opinion est que les kits aérodynamiques n'étaient pas nécessaires. Cela a même détérioré certains aspects de la course, par exemple derrière une autre voiture. Nous avons un sport fantastique, et les courses étaient fantastiques. Elles le sont toujours, mais moins qu'il y a deux ans" déclare-t-il.

Le Néo-Zélandais fait référence aux trois années en service de la Dallara DW12, de 2012 à 2014. Avec des formes plus pures que celles des kits aérodynamiques, les pilotes pouvaient se suivre très près dans les virages.

"Aussi longtemps que durera l'évolution des kits aérodynamiques, je penserai que l'argent pourrait être dépensé dans des domaines plus utiles. Si vous voulez de la diversité, il faut regarder les équipes, les incroyables pilotes que nous avons, toutes ces nationalités. C'est là-dessus que l'IndyCar devrait jouer. Il faut avoir des courses vraiment serrées, et c'est notre cas, les kits aéro n'apporteront pas la différence voulue."

L'aide de l'IndyCar à Honda, une situation difficile

Le pilote du Chip Ganassi Racing déplore également la compensation accordée par l'IndyCar à Honda, qui s'estimait lésée par rapport au kit Chevrolet. Le pilote de 35 ans voyait là une tentative de Honda de faire du chantage, le renouvellement du contrat du motoriste japonais n'étant pas acquis.

"Je ne connais pas les tenants et les aboutissants, mais vu le temps que les négociations ont duré, on serait tenté de le penser. L'IndyCar a fait de son mieux pour apprendre les kits aérodynamiques et s'assurer qu'un constructeur ne domine pas. Mais il faut faire attention.

Si Honda domine cette année, cela causera des problèmes plus tard. Si vous regardez, à partir de la mi-saison 2015, Chevrolet et Honda étaient très proches. Sur les six dernières courses, quatre ont été remportées par Honda. Leur donner des outils de développement supplémentaires, ce sera intéressant à voir."

partages
commentaires
Vidéo IndyCar 2005 - Castroneves montre la voie à Richmond

Article précédent

Vidéo IndyCar 2005 - Castroneves montre la voie à Richmond

Article suivant

Souvenir - Quand Ayrton Senna a essayé une IndyCar

Souvenir - Quand Ayrton Senna a essayé une IndyCar
Charger les commentaires