Résumé de course
IndyCar Nashville

Dixon émerge du chaos de Nashville, Grosjean dans le mur

Scott Dixon est sorti vainqueur d'une épreuve de Nashville interrompue huit fois, lors de laquelle Romain Grosjean, en lice pour le podium, a été victime d'un dépassement autoritaire de Josef Newgarden.

Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda

Après de la pluie et des orages, c'est finalement avec 1h30 de retard que le départ de la course de Nashville, 14e manche de la saison 2022 de l'IndyCar, a été donné, aux alentours de 23h, heure française.

Au moment où les fauves ont été lâchés, Scott McLaughlin a aisément conservé sa pole position devant Romain Grosjean dans un premier tour relativement sage. Le premier incident notable, qui n'a toutefois pas provoqué de drapeau jaune, a impliqué Colton Herta, poussé contre le mur par Dalton Kellett et obligé de rentrer au stand au troisième des 80 tours prévus en raison de dégâts sur l'aileron avant. Dès les premières boucles, certains pilotes ont fait le choix de passer par la pitlane, à l'image du prétendant au titre et vainqueur de l'Indy 500 Marcus Ericsson.

Le drapeau jaune a finalement été brandi pour la première fois au huitième tour, après un tout droit et une immobilisation en piste d'Alexander Rossi. Le top 5 au moment de la relance, au 12e tour, était composé de McLaughlin, Grosjean, Álex Palou, Christian Lundgaard et Pato O'Ward. Derrière, Simon Pagenaud s'est vite emparé de la septième place avant de mettre la pression sur Josef Newgarden. En tête, la Penske #3 s'est vite échappée d'un peu plus d'une seconde face à l'Andretti #28, les deux hommes affichant un rythme supérieur au reste du peloton.

Au 20e tour, Newgarden, équipé de pneus durs plus efficaces à ce stade de la course, s'est hissé dans le top 5 en passant O'Ward avant de mettre la pression sur Lundgaard et Palou. Deux boucles plus tard, le second drapeau jaune du jour a été agité, pour un tête-à-queue et une immobilisation en piste d'Hélio Castroneves au début du pont ; cela est venu couper dans leur élan McLaughlin et Grosjean, qui avaient plus de cinq secondes d'avance sur leurs poursuivants alors que Palou venait, lui, de passer par les stands.

Lire aussi :

Au 23e tour, sous Safety Car, la plupart des pilotes passèrent par les stands, offrant les commandes à Palou et chamboulant totalement le classement avec Jimmie Johnson, Pagenaud, Kyle Kirkwood et David Malukas pour compléter le top 5. McLaughlin et Grosjean étaient repoussés aux sixième et septième rangs. L'épreuve fut relancée au 25e tour mais pas pour très longtemps car plusieurs incidents eurent lieu dans la partie la plus sinueuse du tracé : l'effet accordéon a en effet entraîné plusieurs contacts qui ont eux-mêmes précipité des accrochages à petite vitesse. La victime principale était O'Ward, contraint à l'abandon en raison de dégâts sur sa boite de vitesses ; toutefois plus d'une demi-douzaine de pilotes ont été impliqués.

Au 33e tour, la course a été relancée après une longue session de nettoyage : Palou, Pagenaud, Malukas, McLaughlin et Kirkwood constituaient le top 5. Mais là encore, l'épreuve fut vite neutralisée, en raison de l'accrochage entre Takuma Sato et Devlin DeFrancesco, tous deux dans le mur. Le cap de la mi-course fut passé sous cette période de neutralisation.

La relance a eu lieu au 42e des 80 tours. Pagenaud a mis la pression sur Palou très rapidement, au point où l'accrochage a été frôlé, pendant que McLaughlin se hissait à nouveau dans le top 3. L'Australien passait ensuite Pagenaud au 44e tour, le Français se retrouvant vite supplanté par Malukas et Grosjean avant de glisser inéluctablement en fond de top 10.

Au 50e tour, Palou comptait 1,8 seconde d'avance sur McLaughlin, 6,2 sur Malukas et 7,1 sur Grosjean. Alors que plusieurs pilotes de la seconde partie de classement venaient de passer par les stands, dont Will Power, le drapeau jaune était à nouveau de sortie : Graham Rahal a sous-viré dans le mur à la sortie d'un virage, avant d'être percuté par Rinus VeeKay, qui ne l'avait pas vu. Au 54e tour, sous drapeau jaune, tous les leaders passèrent par les stands, ce qui aboutissait sur un top 5 composé de Newgarden, Scott Dixon, Lundgaard, Power et Jack Harvey.

La course fut relancée au 57e tour, avec à nouveau un McLaughlin très offensif qui, après un mauvais arrêt, est passé du 15e au 10e rang en quelques virages. Alors que Newgarden résistait à la pression de Dixon, Palou se hissait en quatrième place en passant Power, mais en abîmant légèrement son aileron dans le décalage, lui faisant perdre de la rigidité et donc de l'efficacité.

À 16 tours du drapeau à damier, un accrochage entre les rookies, bien placés dans le top 10, Malukas et Kirkwood provoquait la sixième neutralisation du jour. Newgarden, le leader, passait alors seul par les stands pour son ultime arrêt ravitaillement. Le top 10 était composé de Dixon, Lundgaard, Palou, Herta et McLaughlin, Grosjean, Ericsson, Rossi, Power et Rosenqvist.

La relance a eu lieu à dix tours du but : rapidement, McLaughlin a passé Herta, lui-même passé par Grosjean. Coup de théâtre dans la lutte pour le championnat avec un problème pour Ericsson l'obligeant à ralentir. Sur un rythme impressionnant, McLaughlin s'est vite rapproché du duo de tête mais un autre drapeau jaune est venu faire retomber l'excitation : Johnson est entré en contact avec un mur en perdant sa voiture sur des bosses à la fin du pont, exactement comme en 2021.

L'épreuve a été relancée pour quatre tours avec Dixon, Lundgaard, McLaughlin, Palou et Grosjean dans le top 5, mais le Français n'a pas fait long feu, décalé contre le mur par un Newgarden offensif. Le drapeau jaune puis le drapeau rouge furent brandis : Ericsson, victime d'un problème, s'est immobilisé en piste. Il est à noter que McLaughlin avait pris l'avantage sur Lundgaard, qui n'avait plus de push-to-pass.

L'épreuve reprenait finalement pour un seul tour lancé : Dixon fut rapidement sous la pression de McLaughlin mais résista parfaitement à son compatriote pour aller conquérir son 53e succès en IndyCar pour un dixième de seconde et après un total de six arrêts. Palou est monté sur la troisième marche du podium alors qu'Alexander Rossi et Colton Herta complétèrent le top 5.

Au classement général, Will Power conserve les commandes mais voit Scott Dixon revenir à six points. Malgré sa course difficile, Marcus Ericsson demeure troisième à seulement 12 points de la tête devant Josef Newgarden qui est à 22 unités et Álex Palou à 33.

Nashville

P. Pilote Équipe Temps Écart
1 New Zealand Scott Dixon United States Chip Ganassi Racing 2:06'24.2439  
2 New Zealand Scott McLaughlin United States Team Penske 2:06'24.3506 0.1067
3 Spain Alex Palou United States Chip Ganassi Racing 2:06'24.8539 0.6100
4 United States Alexander Rossi United States Andretti Autosport 2:06'25.1851 0.9412
5 United States Colton Herta United States Andretti Autosport 2:06'25.6381 1.3942
6 United States Josef Newgarden United States Team Penske 2:06'26.4267 2.1828
7 Sweden Felix Rosenqvist United States Schmidt Peterson Motorsports 2:06'27.0865 2.8426
8 Denmark Christian Lundgaard United States Rahal Letterman Lanigan Racing 2:06'27.5163 3.2724
9 United Kingdom Jack Harvey United States Rahal Letterman Lanigan Racing 2:06'28.3999 4.1560
10 France Simon Pagenaud United States Michael Shank Racing 2:06'28.6439 4.4000
11 Australia Will Power United States Team Penske 2:06'31.0282 6.7843
12 Netherlands Rinus van Kalmthout United States Ed Carpenter Racing 2:06'31.5440 1 Lap
13 Brazil Helio Castroneves United States Michael Shank Racing 2:06'31.7230 1 Lap
14 Sweden Marcus Ericsson United States Chip Ganassi Racing 2:00'53.0723 4 Laps
15 United Kingdom Callum Ilott Juncos Hollinger Racing 2:06'34.0526 4 Laps
16 France Romain Grosjean United States Andretti Autosport 1:59'09.0369 5 Laps
17 United States Conor Daly United States Ed Carpenter Racing 2:06'33.5754 6 Laps
18 United States Jimmie Johnson United States Chip Ganassi Racing 1:53'39.6678 8 Laps
19 United States David Malukas United States Dale Coyne Racing 1:38'21.8847 17 Laps
20 United States Kyle Kirkwood United States A.J. Foyt Enterprises 1:38'22.2971 17 Laps
21 Japan Takuma Sato United States Dale Coyne Racing 50'40.4050 48 Laps
22 Canada Devlin DeFrancesco United States Andretti Autosport 50'40.8687 48 Laps
23 United States Graham Rahal United States Rahal Letterman Lanigan Racing 1:19'25.4317 51 Laps
24 Mexico Patricio O'Ward United States Schmidt Peterson Motorsports 36'47.7812 55 Laps
25 Canada Dalton Kellett United States A.J. Foyt Enterprises 36'50.8121 55 Laps
26 Switzerland Simona De Silvestro Paretta Autosport 36'51.8807 55 Laps

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Grosjean échoue à 0"142 de la pole à Nashville
Article suivant Newgarden vainqueur sur le dernier ovale de la saison

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France