En Carl Haas, Penske salue son "plus féroce" compétiteur

Le patron de l'écurie la plus titrée en IndyCar a rendu hommage, le week-end dernier dans l'Iowa, à son ancien rival qu'il connaissait depuis plus d'un demi-siècle.

En Carl Haas, Penske salue son "plus féroce" compétiteur
Roger Penske
Le propriétaire de l'équipe Carl Haas
Carl Haas
Carl Haas et Paul Newman
Carl Haas félicite Sébastien Bourdais pour sa victoire de la pole position provisoire
Carl Haas et Paul Newman
Carl Haas et Paul Newman
Charger le lecteur audio

S'exprimant en exclusivité pour Motorsport.com dans le cadre du week-end de couse sur l'Iowa Speedway, Roger Penke s'est souvenu de celui dont la mort était survenue la semaine précédente mais venait seulement d'être rendue publique, qui avait été pour lui un ami autant qu'un adversaire... et qui l'avait même aidé à ces débuts, ainsi qu'il l'explique ici.

J'ai rencontré Carl Haas pour la première fois lors d'une course sur un aéroport, à Akron dans l'Ohio, je pense”, s'est remémoré Penske. “Il pilotait une petite Elva Courier. Il avait une belle combinaison de course bleue et cette voiture aussi était très séduisante ! J'ai donc côtoyé Carl pendant près de 60 ans.”

Lui et [son épouse] Berni sont devenus de grands amis pour moi quand nous bâtissions notre équipe de course. Nous sommes allés de nombreuses fois ensemble en Angleterre pour rendre visite à Lola [dont Haas était l'importateur aux États-Unis] et je me souviens de lui louant une grande Rolls-Royce blanche pour nous déplacer dans Londres. On s'amusait bien.”

Puis, tandis que nous avancions, il a été d'une grande aide pour moi en nous fournissant en [boîtes de vitesses] Hewland et autres pièces, nous donnant du crédit et des choses qui nous ont aidé en chemin. Voilà pour Carl, l'ami.”

Car il y a aussi le rival. En effet, après avoir lui aussi monté son écurie qui courait notamment en CanAm à la fin des années 70 et au début des années 80 (remportant deux titres avec Patrick Tambay et un avec Alan Jones, et faisant courir aussi Jacky Ickx ou encore Keke Rosberg), Haas vint affronter son vieil ami sur le terrain de prédilection de celui-ci : l'IndyCar. Les débuts eurent lieu en 1983, et les deux structures dominèrent la catégorie pendant plus de dix ans.

En tant que compétiteur, il a dirigé une des toutes meilleurs équipes contre lesquelles nous ayons couru, je dois dire”, a poursuivi Penske. “Les gens qu'il employait étaient très loyaux envers lui. C'était lui-même un coureur mais aussi un businessman coriace, qui savait vraiment comment donner de la valeur à ses sponsors.”

Aucun doute, Newman/Haas Racing a été notre plus féroce adversaire durant de nombreuses années. Carl et moi avons rencontré Paul Newman ensemble. Paul est finalement devenu le partenaire commercial de Carl et Mario [Andretti] les a rejoints. J'ai observé cette relation grandir et se transformer en une des plus grandes équipes d'IndyCar.”

"Il avait la course dans le sang"

Newman/Haas a obtenu 107 victoires en 28 années de compétition, et remporté huit titres avec Mario Andretti et Michael Andretti, Nigel Mansell, Cristiano da Matta (un chacun) et Sébastien Bourdais (quatre). Il est à noter que l'équipe est toujours restée fidèle au CART (devenu ensuite Champ Car) sans céder, au contraire de Penske et d'autres équipes, aux sirènes de l'IRL (qui a ensuite repris le nom d'IndyCar) lorsque les deux championnats faisaient bande à part.

Quand vous obtenez 100 victoires dans quoi que ce soit, vous pouvez en être fier, mais le faire à ce niveau du sport est vraiment quelque chose”, a souligné Penske.

Il y a toujours de très forts compétiteurs, mais Carl était un type authentique devenu un fabuleux propriétaire d'équipe dont le business était dans le sport. Il avait la course dans le sang.”

Et de conclure, revenant sur une note plus personnelle : “La chose la plus importante dont je me souvienne au sujet de Carl est la relation avec son épouse, Berni. Ces deux-là sont restés ensemble et elle a été à ses côtés durant toute sa carrière, et pour moi c'est un réel témoignage de la relation qu'ils avaient. De vrais partenaires pour la vie et dans tous les aspects de la vie.”

Il est très triste que ces dernières années aient été si dures pour lui, et bien sûr pour Berni. Mais beaucoup d'entre nous se souviendront de Carl avec une immense affection, et un immense respect.”

Propos recueillis par David Malsher

partages
commentaires
Maldonado dit étudier "toutes les options"
Article précédent

Maldonado dit étudier "toutes les options"

Article suivant

EL1 - Bourdais le plus rapide d'entrée

EL1 - Bourdais le plus rapide d'entrée