Ferrari aurait renoncé à construire un moteur pour l'IndyCar

Des rumeurs provenant d'Italie indiquent que Ferrari a décidé de ne pas s'engager sur la voie d'un moteur IndyCar, mais plutôt vers l'Endurance avec les 24 Heures du Mans comme objectif.

Ferrari aurait renoncé à construire un moteur pour l'IndyCar

En mai dernier, le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, avait confirmé que le constructeur de Maranello envisageait la possibilité d'intégrer le championnat IndyCar, la discipline ayant annoncé le futur passage à des moteurs hybrides de 2,4 litres, une formule dont l'entrée en lice a depuis été repoussée à 2023 sur fond de crise sanitaire et économique.

La base de cette option évoquée par Binotto reposait sur le fait que le plafond budgétaire qui va être introduit en Formule 1 à partir de la saison prochaine va libérer une partie du personnel qui travaille sur le projet F1 et donner la possibilité de l'orienter vers d'autres disciplines, au lieu de s'en séparer. Le directeur de Ferrari expliquait que la marque estimait avoir une forte "responsabilité sociale envers ses employés" et vouloir faire en sorte "que chacun d'entre eux [ait] un espace de travail dans le futur". Dans ce contexte, IndyCar et Endurance étaient étudiés.

Lire aussi :

Des sources italiennes de Motorsport.com ont rapporté ces derniers jours qu'une décision avait été prise et que Maranello ne souhaitait finalement pas s'engager sur la voie de l'IndyCar mais réfléchirait plutôt à tenter sa chance du côté de l'Endurance, avec comme potentiel objectif de remporter à nouveau les 24 Heures du Mans sous l'empire de la nouvelle réglementation. Le dernier succès de la marque dans la Sarthe remonte à 1965, avec la victoire de l'équipage Jochen Rindt / Masten Gregory au volant d'une Ferrari 250LM engagée par NART.

Sollicité par Motorsport.com sur le sujet, Roger Penske, qui dirige l'IndyCar, a répondu par écrit : "Attirer des constructeurs supplémentaires est une de nos stratégies-clés pour l'IndyCar. Nous continuons à avoir des discussions approfondies avec plusieurs compagnies qui sont toujours intéressées par la possibilité de rejoindre le sport. Ferrari est l'une de ces marques et nous continuons à avoir des échanges avec elles sur la possibilité de rejoindre l'IndyCar."

La dernière fois que l'IndyCar a connu trois motoristes vainqueurs fut en 2005 (Honda, Chevrolet et Toyota), bien qu'au cours de la première année de la formule actuelle du V6 biturbo de 2,2 litres, 2012, Lotus ait rejoint Chevrolet et Honda. Cependant, les Lotus étaient tellement faibles en puissance que toutes les équipes sauf une (HVM Racing) sont passées à un autre constructeur avant le milieu d'année.

Avec David Malsher

partages
commentaires

Voir aussi :

Alex Zanardi transféré dans un hôpital plus près de chez lui

Article précédent

Alex Zanardi transféré dans un hôpital plus près de chez lui

Article suivant

Juan Pablo Montoya de retour à l'Indy 500 avec McLaren

Juan Pablo Montoya de retour à l'Indy 500 avec McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IndyCar , 24 Heures du Mans , WEC
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard