Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

Il y a 10 ans - Les envols de Dario Franchitti

En route vers son premier titre de Champion IndyCar, le pilote écossais Dario Franchitti avait connu deux accidents impressionnants en une semaine.

Il y a 10 ans - Les envols de Dario Franchitti

Vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis au mois de mai 2007, Franchitti arrivait au Michigan International Speedway en tête du Championnat IndyCar, à cinq épreuves de la fin de saison. Poleman du Firestone Indy 400, rien en semblait pouvoir arrêter le pilote Andretti-Green Racing, dominateur en début de course.

Mais au cap du quart de course, tout va de travers lors d'un arrêt au stand, Franchitti cale, et il est renvoyé en fond de peloton. S'en suit alors une incroyable remontée et il reprend la tête dès la 63e boucle !

L'Écossais passait alors le plus clair de son temps en tête de peloton, une position importante pour le pilote, qui jouait le titre. Aux prises avec Dan Wheldon pour le leadership, le pilote Andretti-Green Racing touchait la roue avant droite de son concurrent direct au 144e tour, la suite se passant de commentaires...

Impressionnante, la cabriole du porteur du numéro 27 coupait le souffle de tous les spectateurs sur place et à travers le monde. L'équipe de sécurité de l'IndyCar était rapidement sur place, et s'occupait alors de retourner la Dallara-Honda, avec l'aide notable de Sam Hornish Jr., également impliqué dans l'accident.

Malgré un arceau de sécurité fortement écrasé, Dario Franchitti parvenait à s'extraire de sa monoplace sans blessure, si ce n'est une petite coupure au nez, occasionnée quand son casque a percuté le bitume ! Après l'épreuve (remportée par son équipier Tony Kanaan), Franchitti n'était pas plus choqué que cela...

"Quand j'étais à l'envers, je pensais que c'était fini, mais ensuite Scott [Dixon] m'a percuté. Je dois le remercier, car il a clairement réduit l'impact. J'ai parlé à Dan [Wheldon], il a bougé quand j'ai bougé, et on s'est percuté", déclarait-il en toute simplicité.

Avec une avance de 24 points au championnat pour Franchitti, le petit monde de l'IndyCar s'est retrouvé six jours plus tard sur un autre ovale, celui du Kentucky Speedway. Contrairement au Michigan, le leader du championnat ne parvenait pas à reprendre la tête malgré des premiers tours menés, et après un contact avec le cône d'entrée des stands en évitant Danica Patrick, Franchitti naviguait en fin de top 10.

Huitième lors du dernier run, la voiture numéro 27 était collée à la boîte de vitesses de Kosuke Matsuura, alors à un tour de la tête, occupée comme une semaine plus tôt par Tony Kanaan. Les tours passent, l'Écossais concentré sur son objectif, qui était de dépasser le Japonais pour ensuite tenter de remonter au classement.

Le drapeau à damier agité, Franchitti figurait toujours au huitième rang, qui devenait donc son classement final. Mais au lieu de ralentir, encore plongé dans sa course, le pilote de 34 ans passait en sixième vitesse, avant de percuter la voiture devant lui, et de repartir pour une deuxième cabriole.

Peut-être plus impressionnante encore que celle du Michigan, cette envolée se termine une nouvelle fois très bien pour Dario Franchitti, qui ne se blesse que très légèrement lorsque ses genoux frappent l'intérieur de la coque. Le vainqueur de l'Indy 500 est cette fois apparu bien plus secoué à la sortie du centre médical, se maudissant pour une erreur de débutant.

"C'était ma faute, je n'avais pas réalisé que c'était le dernier tour. Je suis dégoûté", exprimait-il. "J'ai entendu 'drapeau à damier' juste en percutant Kosuke. C'était ma deuxième erreur de la course, et ça aurait pu en être une énorme."

Reparti de Sparta avec huit unités d'avance sur Scott Dixon, Dario Franchitti est ensuite parvenu à conserver son avantage et à remporter le titre de Champion au cours d'un dernier tour totalement fou lors de la finale au ChicagoLand Speedway, son adversaire pour le titre tombant en panne d'essence dans le dernier virage, alors qu'ils luttaient pour la victoire...

L'année suivante, l'Écossais quittait l'IndyCar pour la NASCAR, et malgré la présence d'un toit, il se blessait dès le mois d'avril, se cassant le pied à Talladega ! Un retour en IndyCar en 2009, suivi de trois titres et deux victoires à Indianapolis ont fini de couronner une sacrée carrière...

partages
commentaires
Carlin en IndyCar avec Kimball et Chilton

Article précédent

Carlin en IndyCar avec Kimball et Chilton

Article suivant

King passe de la F2 à l'IndyCar

King passe de la F2 à l'IndyCar
Charger les commentaires