Grosjean heureux de ses débuts malgré une sortie et des douleurs

Désormais pilote Dale Coyne en IndyCar, Romain Grosjean a effectué ce mardi ses premiers tours de roue au volant d'une monoplace du championnat nord-américain, avec à la clé une sortie de piste et quelques douleurs.

1/9

Photo de: IndyCar Series

2/9

Photo de: IndyCar Series

3/9

Photo de: IndyCar Series

4/9

Photo de: IndyCar Series

5/9

Photo de: IndyCar Series

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing
6/9

Photo de: IndyCar Series

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing
7/9

Photo de: IndyCar Series

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing
8/9

Photo de: IndyCar Series

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing

Romain Grosjean, Dale Coyne Racing wit Rick Ware Racing
9/9

Photo de: IndyCar Series

(Cliquez sur les flèches ci-dessus pour passer d'une photo à l'autre.)

Dans le cadre d'un test de 12 voitures organisé sur le Barber Motorsports Park ce mardi, Romain Grosjean a fait ses débuts au volant d'une monoplace d'IndyCar. Le Français, 34 ans et retraité de la F1, va disputer cette année les 13 manches du calendrier qui se dérouleront sur circuits routiers et urbains avec Dale Coyne Racing, et fera l'impasse sur les ovales qu'il juge trop dangereux.

S'exprimant pour IndyCar.com après ce retour dans le baquet d'une machine de compétition après son accident du Grand Prix de Bahreïn 2020, il a affirmé que "tout semblait génial et normal", lui qui redécouvrait également à cette occasion les joies du pilotage sans direction assistée. "Ça me rappelle quand je suis passé de la Formule Renault à la Formule 3 et au GP2. Jusqu'ici, j'en suis vraiment heureux."

Lire aussi :

"L'adhérence mécanique de la voiture est vraiment bonne. Je comprends vraiment pourquoi les courses peuvent être belles. La façon dont l'équipe travaille est vraiment bonne. C'est différent, mais j'en suis content. Essayer de m'adapter s'est plutôt passé tranquillement."

"Après le premier run, mon biceps a commencé à me faire mal, et je me suis dit : 'OK, OK, là on peut parler'. On sent vraiment la voiture. J'imagine que vous pouvez la piloter un peu plus avec votre style de pilotage en fonction de la manière de freiner, de tourner et ainsi de suite. En fait, on peut utiliser différentes trajectoires, alors qu'en Formule 1 vous pouvez être un peu coincé sur la trajectoire idéale en raison de la manière dont l'aérodynamique fonctionne."

Grosjean a effectué un total de 83 tours et eu l'occasion de visiter un bac à gravier du tracé de Barber, dans le virage 1, ce qui l'a contraint à mettre un temps pied à terre avant de reprendre moins d'une heure après cette petite excursion hors piste. "J'ai fait une erreur ce matin, et je suis parti en tête-à-queue. J'étais coincé dans les graviers. [Il y] a des conséquences [quand on sort], et il faut rester dans les limites, ce que j'apprécie toujours beaucoup."

Concernant sa main gauche, assez sévèrement brulée dans l'incendie qui a suivi son crash de Sakhir, Grosjean a expliqué : "En fait, ça s'est très bien passé. J'ai eu un gros travers dans le dernier relais, et ça a été un peu douloureux. Je m'y attends. Je sais que ce n'est pas totalement remis et que c'est sensible."

partages
commentaires
Dale Coyne pense que Romain Grosjean va attirer les sponsors

Article précédent

Dale Coyne pense que Romain Grosjean va attirer les sponsors

Article suivant

Haas a refusé de sponsoriser Grosjean en IndyCar, de peur qu'il meure

Haas a refusé de sponsoriser Grosjean en IndyCar, de peur qu'il meure
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Essais de février à Barber
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Dale Coyne Racing , Rick Ware Racing
Auteur Fabien Gaillard