Indy 1996 - Quand Luyendyk réinvente le livre des records

partages
Indy 1996 - Quand Luyendyk réinvente le livre des records
Par : Michaël Duforest
17 mai 2015 à 11:28

Il s'en est passé des choses en 19 ans sur l'Indianapolis Motor Speedway, mais une chose qui n'a pas changé, c'est bien le record de la piste.

Arie Luyendyk
Le poleman Scott Brayton
Buddy Lazier
Le vainqueur Buddy Lazier
Davy Jones
Arie Luyendyk

En 1996, le pilote néerlandais Arie Luyendyk a affolé tous les compteurs, pour obtenir le record du tour le plus rapide, du run de qualifications le plus rapide, et le tour le plus rapide de tous les temps, de manière non-officielle.

En essais libres, Luyendyk s'est un jour porté à la vitesse à peine croyable de 239 mph de moyenne sur un tour, soit plus de 385 km/h. Une vitesse obtenue dans le trafic certes, mais qui reste à ce jour la marque la plus impressionnante de l'histoire. A titre de comparaison, Simon Pagenaud et Marco Andretti ont tous les deux atteint 239 mph en essais cette année... en bout de ligne droite !

Puis, viennent les qualifications, Arie Luyendyk est un favori pour la pole position, et il confirme ce statut avec le record du tour, à 234.742 mph, et le record du run de qualifications le plus rapide, 233.390 mph de moyenne sur quatre tours. La pole position semblait certaine.

Jusqu'à ce que Scott Brayton n'arrive et n'éclipse cette marque  ! Le record sur un tour tenait toujours dans l'escarcelle de Luyendyk, mais avec 4 tours à la moyenne de 233.718 mph, il s'adjugeait la pole position, pour la deuxième année consécutive, devant Luyendyk ! Le Néerlandais allait toutefois être disqualifié pour voiture trop légère, et obligé de se qualifier une nouvelle fois le lendemain !

Les règles à Indianapolis sont telles que peu importe son temps, la meilleure position de départ qu'il peut viser est 20e, derrière les qualifiés de la première journée. Dès son premier tour, Arie Luyendyk dépasse les 236 mph, un saut dans l'inconnu qui ne fera que s'intensifier, jusqu'à atteindre 237.498 mph lors de la dernière boucle, et une moyenne de 236.986 mph sur les quatre tours de piste.

Un run de légende, au volant de ce que Luyendyk appelle souvent la "meilleure voiture qu'il n'ait jamais piloté sur l'Indianapolis Motor Speedway." Depuis, personne n'a atteint ces marques légendaires, mais l'IndyCar tente de mettre en place un système permettant de battre ces records en 2016, pour la 100e édition.

Cette année, en essais, Helio Castroneves a signé le premier tour à 233 mph depuis 1996, mais il semble compliqué d'atteindre de telles marques en qualifications ce dimanche !

En course, Arie Luyendyk faisait évidemment partie des favoris à la victoire, mais un contact aux stands avec Eliseo Salazar mettait un terme à sa course. C'est au final le jeune Buddy Lazier qui emportait la mise, avec deux dépassements dans les 10 derniers tours, fait rarissime à l'époque, à Indianapolis ! Malheureusement, au triomphe s'est liée la tragédie, puisque le poleman Scott Brayton s'est tué lors de la deuxième semaine d'essais libres.

Prochain article IndyCar
Mesures de crise en IndyCar, moins de boost et réglages course obligatoires

Article précédent

Mesures de crise en IndyCar, moins de boost et réglages course obligatoires

Article suivant

Qualifications reportées à cause de la pluie à Indy

Qualifications reportées à cause de la pluie à Indy

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Indy 500
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Arie Luyendyk
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Contenu spécial