Ed Jones, formidable troisième après un Indy 500 très mouvementé

partages
commentaires
Ed Jones, formidable troisième après un Indy 500 très mouvementé
Par : Michaël Duforest
30 mai 2017 à 18:15

Le rookie du Dale Coyne Racing, Ed Jones, a terminé un superbe mois de mai avec la troisième place lors de la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis.

Takuma Sato, Andretti Autosport Honda, Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet, Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda
Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda, Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet
Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda, au stand
Oriol Servia, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda
Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda
Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda
Ed Jones, Dale Coyne Racing Honda

Le pilote des Émirats Arabes Unis s'est retrouvé propulsé en tant que leader du Dale Coyne Racing suite au terrible accident de Sébastien Bourdais lors de la première journée de qualifications. Une situation qui n'a visiblement pas gêné le Champion Indy Lights en titre, auteur d'une très solide performance.

"C'était une super course pour nous, avec une super voiture que j'ai eue durant tout le mois. Nous avons beaucoup roulé dans le trafic, mais la course a été faite de hauts et de bas pour nous. On a réussi à rouler dans le top 10, 11 dans la première moitié."

Le rookie a ensuite été renvoyé en fond de peloton, victime de l'énorme crash impliquant Jay Howard et Scott Dixon. La voiture #19 a roulé sur les nombreux débris, et a dû recevoir un nouvel aileron arrière. Une mauvaise passe, qui allait forcer Jones à adopter une stratégie décalée qui allait par la suite le remettre aux avant-postes.

"Je suis heureux que ces deux gars aillent bien, mais j'ai roulé sur des débris. Cela a endommagé le fond plat et l'aileron arrière, qu'on a dû changer. Cela m'a envoyé en fond de peloton, j'ai dû remonter. On a ensuite eu de la chance, en s'arrêtant juste avant un drapeau jaune en fin de course. Ça nous a remis devant."

Idéalement placé, puisqu'il repartait en deuxième position derrière Max Chilton, Ed Jones allait subir encore un peu de malchance... puisque son aileron avant était endommagé ! Il y avait effectivement un trou au bout du museau de la Dallara-Honda, qui a alors souffert en vitesse de pointe.

"On avait un grand trou dans l'aileron avant. Mes jambes ont eu très froid, j'avais énormément de vent qui rentrait ! Cela créait également énormément de traînée. On pouvait très bien suivre dans les virages, mais en ligne droite on perdait trop de temps. Je ne pouvais pas remonter les autres pendant les 40 derniers tours environ. J'avais beaucoup du mal à défendre ou à attaquer, ce qui est frustrant, car j'avais une voiture pour jouer la gagne."

Ed Jones aura en tout cas impressionné tous les observateurs durant son premier Indy 500, même si au final, l'Histoire retiendra que le Rookie de l'année n'était pas l'Émirati, mais bien Fernando Alonso...

Article suivant
Fernando Alonso remporte le titre de Rookie de l'année de l'Indy 500

Article précédent

Fernando Alonso remporte le titre de Rookie de l'année de l'Indy 500

Article suivant

Chilton est passé à six tours de la victoire à Indy

Chilton est passé à six tours de la victoire à Indy
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Catégorie Course
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Ed Jones
Équipes Dale Coyne Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions