Les ovales ont-ils un impact sur le championnat IndyCar ?

Le fait de rouler sur des circuits routiers, urbains et ovales permet à l'IndyCar d'être le championnat le plus diversifié du monde, mais les pistes ne tournant qu'à gauche ont-elles un impact sur la lutte pour le titre ?

Les ovales ont-ils un impact sur le championnat IndyCar ?
Oriol Servia, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Départ : Helio Castroneves, Team Penske Chevrolet, en tête
Will Power, Team Penske Chevrolet
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Chevrolet, s'impose
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Chevrolet, et Tony Kanaan, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Le vainqueur Alexander Rossi, Herta - Andretti Autosport Honda
James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Départ : James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda mène
De l'action aux stands
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Josef Newgarden, Ed Carpenter Racing Chevrolet, passe sous le drapeau à damier en vainqueur
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, Takuma Sato, A.J. Foyt Enterprises Honda
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Chevrolet
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet, Conor Daly, Dale Coyne Racing Honda
Marco Andretti, Andretti Autosport Honda
Conor Daly, Dale Coyne Racing Honda, Charlie Kimball, Chip Ganassi Racing Chevrolet

Sur les 16 manches du championnat IndyCar 2016, seules 5 se disputent sur des circuits ovales, dont deux des quatre dernières, à Pocono ce dimanche et au Texas la semaine suivante.

Pourtant, en différenciant les points marqués sur les manches routières et les manches ovales depuis le début de la saison, on peut observer que l'IndyCar est parvenu à conserver un barème apportant une importance certaines aux ovales, dont la course la plus prestigieuse de la saison, à Indianapolis.

Classement IndyCar après 12 des 16 manches
P.PilotePoints
1  Simon Pagenaud 484
2  Will Power 426
3  Helio Castroneves 373
4  Josef Newgarden 364
5  Scott Dixon 357
6  Tony Kanaan 357
7  James Hinchcliffe 329
8  Carlos Muñoz 328
9  Graham Rahal 324
10  Charlie Kimball 318

En regardant le top 10 du championnat, on retrouve les hommes forts que sont les pilotes du Team Penske aux trois premières places. Seul Juan Pablo Montoya, vainqueur de la première course de l'année, manque à l'appel, puisqu'il est douzième, une place derrière le vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis, Alexander Rossi.

Josef Newgarden, malgré une saison manquant de constance, parvient à être quatrième, devant Scott Dixon et Tony Kanaan, ex-aequo et plutôt abonnés aux accessits depuis le début de l'année.

Classement routiers après 9 manches
P.PilotePointsDiff.
1 Simon Pagenaud 360 -
2 Will Power 278 -
3 Helio Castroneves 270 -
4 Graham Rahal 240 +5
5 Juan Pablo Montoya 239 +7
6 Tony Kanaan 218 -
7 Ryan Hunter-Reay 213 +6
8 Charlie Kimball 202 +2
9 James Hinchcliffe 200 -2
10 Scott Dixon 199 -5

En analysant le classement ne prenant compte que des circuits routiers et urbains, on retrouve Montoya, à la cinquième place ! Il est juste derrière Graham Rahal, autre pilote bien plus en forme sur les pistes sinueuses cette année. Ryan Hunter-Reay est également six places plus haut que son classement général, alors que Scott Dixon profite des ovales pour remonter au classement.

À l'inverse, Josef Newgarden disparaît du top 10 et doit se contenter du 15e rang seulement, alors qu'Alexander Rossi, pourtant transfuge de la Formule 1, n'est que 18e, devançant seulement Max Chilton et Jack Hawksworth dans les pilotes ayant participé à toutes les courses.

Classement ovales après 3 manches
P.PilotePointsDiff.
1 Josef Newgarden 192 +3
2 Alexander Rossi 169 +9
3 Scott Dixon 158 +2
4 Will Power 148 -2
5 Carlos Muñoz 141 +3
6 Tony Kanaan 139 -
7 James Hinchcliffe 129 -
8 Simon Pagenaud 124 -7
9 Charlie Kimball 116 +1
10 Sébastien Bourdais 107 +4

Sur le classement ovales, on retrouve les trois vainqueurs de course aux trois premiers rangs, Newgarden s'étant imposé à l'Iowa, Rossi à Indianapolis et Dixon à Phoenix. Les points doublés des 500 Miles d'Indianapolis, ainsi que ceux offerts lors des qualifications de l'épreuve jouent évidemment un grand rôle dans le classement.

Premier pilote contraint à l'abandon lors des 500 Miles, Juan Pablo Montoya occupe ainsi la 18e place des pilotes à temps plein, devant Hawksworth et Daly. Helio Castroneves est lui onzième dans ce classement, à 21 unités de Pagenaud, seulement huitième après des problèmes moteur à Indianapolis.

Les quatre dernières courses de la saison offrent un mélange parfait de deux ovales et deux routiers, grâce au report de la manche du Texas. Josef Newgarden perdra gros lors de cette dernière, puisqu'il a été victime d'un accident lors des tours effectués en juin, et qu'il ne pourra donc pas prendre part à ce "restart".

Les points de la finale à Sonoma seront doublés, ce qui permettra à l'ultime manche de jouer un rôle primordial au championnat, mais deux contre-performances à Pocono et au Texas pourraient sonner le glas des chances de titre pour les prétendants...

partages
commentaires
Qui va où en 2017 en IndyCar ?

Article précédent

Qui va où en 2017 en IndyCar ?

Article suivant

Pippa Mann de retour chez Dale Coyne à Pocono

Pippa Mann de retour chez Dale Coyne à Pocono
Charger les commentaires