Mario Andretti en colère contre une chronique sur Alonso à l'Indy 500

partages
commentaires
Mario Andretti en colère contre une chronique sur Alonso à l'Indy 500
David Malsher
Par : David Malsher , Rédacteur en Chef USA
20 avr. 2017 à 13:57

Le quadruple Champion IndyCar et Champion du monde de Formule 1 Mario Andretti a réfuté une chronique récente dans la presse américaine, suggérant que voir Fernando Alonso à Indy 500 n'était pas très important.

Mario Andretti
Mario Andretti, Lotus 79 Ford
Mario Andretti
Fernando Alonso et Zak Brown, directeur exécutif McLaren Technology Group
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso et Zak Brown, directeur exécutif McLaren Technology Group
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren

La semaine passée, il a été annoncé que le double Champion du monde de F1 Fernando Alonso allait manquer le Grand Prix de Monaco cette année afin de piloter une Andretti Autosport-Honda lors de la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis.

Cependant, une récente chronique de Jenna Fryer dans Associated Press, intitulée "ALONSO VA DISPUTER L'INDY 500, ET ALORS ?", suggérait que la présence de Tony Stewart, Danica Patrick, Ricky Taylor ou Jordan Taylor aurait été plus bénéfique à la Verizon IndyCar Series que celle d'Alonso.

Mario Andretti, qui expliquait à Motorsport.com la semaine passée pourquoi il s'attendait à ce qu'Alonso excelle en tant que rookie sur l'Indianapolis Motor Speedway, croit que l'opinion de Fryer démontrait "une incompréhension fondamentale des motivations de tous les gens impliqués dans ce projet".

Il explique à Motorsport.com : "Je n'apprécie pas le fait que l'article donne l'impression qu'il s'agit juste d'un coup de publicité. Ne vous méprenez pas, c'est une super publicité pour l'IndyCar, mais c'est juste un effet collatéral d'une tentative totalement légitime et valide de la part d'un grand champion, Fernando Alonso, pour essayer de remporter la seconde partie de la Triple couronne."

Andretti a déclaré que son fils et propriétaire, Michael Andretti, et le PDG de McLaren, Zak Brown, "n'auraient jamais donné leur accord à ce projet sans avoir 100% confiance dans le fait qu'Alonso sera un prétendant solide" à Indianapolis en mai.

Il déclare : "Assez honnêtement, je pense qu'elle [Fryer] doit s'excuser auprès d'Alonso, parce que la motivation première de tout cela vient de lui ; il veut le faire, et ne le ferait jamais pour aider le moindre championnat à avoir de la publicité ou à se faire de la publicité. Il n'en a pas besoin."

"Il fait cela en tant que pur compétiteur et suit une grande tradition de la part de quelques-uns des grands pilotes de F1 d'essayer de remporter Indy – certains y sont parvenus, d'autres non – et je trouve cela rassurant qu'Indianapolis ait toujours cette aura."

Andretti explique que les circonstances ont offert une opportunité rare pour un pilote de F1 actuel de courir à Indy. "Fernando n'aura peut-être pas cette opportunité à nouveau, alors qu'il est au top de sa forme. Il n'est pas retraité de la F1, il n'est pas un has-been ou un rebut qui ne trouve pas de baquet en F1. C'est arrivé au bon moment parce qu'il fait partie des tous meilleurs."

"Je veux dire, le papier dit qu'il n'a pas gagné depuis trois ans. Allons ! Tout le monde sait que c'est comme ça en Formule 1, vous ne pouvez pas gagner si vous n'avez pas une des toutes meilleures voitures, et actuellement ce n'est pas le cas. Mais je parie que le moindre de ses rivaux en F1 dirait qu'Alonso est un des meilleurs, si ce n'est le meilleur en F1 actuellement."

"Et maintenant, le voilà avec une opportunité dans ce qui est sans doute la meilleure équipe pour Indy en raison de sa politique d'ouverture et de partage des données, et une équipe qui a gagné deux des trois dernières éditions de l'Indy 500."

"Donc, étant donné sa situation en F1, où sa saison semble déjà perdue, lui et l'équipe disent : 'Tirons quelque chose de notre partenariat et continuons de travailler ensemble'. C'est à ce point que la tentative d'Alonso à Indianapolis est sérieuse ; elle a le soutien non seulement de Honda, évidemment, mais de McLaren. Honte à quiconque questionne l'objectif, la motivation derrière cet accord."

Alonso, "un grand champion"

Andretti a confiance dans le fait qu'Alonso, lors des cinq prochaines semaines, va prouver que les critiques concernant ses motivations sont sans fondement. "Il est tellement enthousiaste concernant cette chance qu'il va aller à Barber ce week-end, juste pour intégrer l'équipe, apprendre ce qu'est l'IndyCar, et ainsi de suite. Sa détermination est – comme nous l'avons dit – de maximiser cette opportunité. Il ne va pas seulement arriver et piloter. Si c'était juste un coup publicitaire, ça ne serait pas géré de façon si professionnelle."

"Personne ne nie que si Tony Stewart revenait, ça serait une grande nouvelle. Si Jeff Gordon pouvait enfin faire une tentative à Indy, ça serait énorme. Et Danica aussi, je sais qu'elle attire les fans. Mais dénigrer ce qu'Alonso essaye d'accomplir est inapproprié et ignore les faits. Il ne sera pas là-bas pour 'vendre des tickets pour l'Indianapolis Motor Speedway', comme le dit l'article."

"C'est une vision injuste et, assez honnêtement, très bornée de dire 'Qui est-il ? Qu'a-t-il fait sur un ovale ?'. Il a les meilleurs antécédents pour courir à Indy que n'importe quel rookie des deux dernières décennies ! Laissez à ce grand champion cet honneur, au lieu de questionner son objectif ou son jugement."

Article suivant
Chevrolet doit répondre à Honda ce week-end à Barber

Article précédent

Chevrolet doit répondre à Honda ce week-end à Barber

Article suivant

Alonso en piste à Indianapolis début mai

Alonso en piste à Indianapolis début mai
Charger les commentaires