McLaren renonce à l'IndyCar en 2019 mais pas à l'Indy 500 pour Alonso

partages
commentaires
McLaren renonce à l'IndyCar en 2019 mais pas à l'Indy 500 pour Alonso
David Malsher
Par : David Malsher , Rédacteur en Chef USA
Co-auteur: Jon Noble
19 oct. 2018 à 17:55

Le PDG de McLaren, Zak Brown, a annoncé que la firme ne disputerait pas la saison entière d'IndyCar l'année prochaine, tout en affirmant qu'il y avait une chance pour que Fernando Alonso participe à l'Indy 500.

Après l'annonce par Alonso à la mi-août qu'il ne courrait pas en Formule 1 l'an prochain, il semblait écrit qu'il disputerait l'intégralité ou au moins une partie de la saison d'IndyCar en 2019 dans une voiture engagée par McLaren. Cependant, des problèmes autour de la fourniture de moteurs ont grandement grevé cette possibilité, malgré les commentaires très positifs de l'Espagnol suite à un test avec une voiture Andretti à Barber.

Lire aussi :

Le plan était alors d'engager McLaren avec une voiture motorisée par Chevrolet en utilisant des ingénieurs d'Andretti Autosport mais en passant par un potentiel rachat de Harding Racing, afin d'éviter un échange de propriété intellectuelle entre Chevrolat et les ingénieurs de HPD. La rumeur voulait alors qu'ensuite Michael Andretti fasse passer ses quatre voitures Honda à une motorisation Chevrolet fin 2019 pour simplifier le processus d'engagement d'une cinquième voiture aux couleurs de McLaren.

Cela pourrait toujours se produire si jamais McLaren s'engageait à plein temps en IndyCar en 2020, mais au vu des délais serrés pour préparer une saison qui va débuter à la mi-mars, Brown a exclu la possibilité d'une saison complète en 2019. "Pour l'IndyCar, nous avons pris la décision de ne pas nous engager à plein temps en 2019", a annoncé le dirigeant américain au Circuit des Amériques ce vendredi.

"Nous ne sommes tout simplement pas encore prêts et nous sommes très concentrés sur la F1. Donc nous n'allons pas faire ça en 2019. Nous désirons le faire, comme je l'ai mentionné précédemment, dans un avenir proche. Et, au sujet de l'Indy 500, ça nous intéresse toujours et c'est une chose sur laquelle nous prendrons une décision pendant l'intersaison."

Lire aussi :

Alonso avait suscité un certain intérêt quand il avait participé à la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis en 2017. Deux millions de spectateurs avait suivi les premiers tests du double Champion du monde en direct sur YouTube, et il s'était rapidement habitué à la course sur ovale. Il s'était qualifié cinquième et avait mené 27 tours de course avant de connaître une défaillance moteur à 20 tours du but.

Depuis lors, alors qu'Alonso cherche à atteindre la "Triple Couronne", il a remporté les 24 Heures du Mans 2018 avec Toyota et a souvent répété qu'il souhaitait retenter sa chance à Indianapolis.

Article suivant
Ed Carpenter Racing s'allie avec Scuderia Corsa et recrute Ed Jones

Article précédent

Ed Carpenter Racing s'allie avec Scuderia Corsa et recrute Ed Jones

Article suivant

Alonso : "Je n'ai jamais voulu faire une saison d'IndyCar"

Alonso : "Je n'ai jamais voulu faire une saison d'IndyCar"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , IndyCar
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique , Andretti Autosport
Auteur David Malsher
Type d'article Actualités