IndyCar 2017

Montoya reste avec Penske pour l'Indy 500

Le Colombien a fini par accepter la proposition de rester au sein du Team Penske pour disputer uniquement les 500 Miles d'Indianapolis en mai prochain, et l'entreprise espère l'intégrer également à un possible futur programme en IMSA.

Après avoir perdu son volant de titulaire au profit de Josef Newgarden, Juan Pablo Montoya, qui était revenu courir à plein temps en IndyCar en 2014, avait entamé des discussions avec Ed Carpenter Racing - l'ancienne équipe de Newgarden - et A.J. Foyt Racing. Un retour chez Ganassi, avec qui il avait débuté en monoplaces américaines à l'époque du CART et remporté ce championnat en 1999, puis couru en NASCAR de la fin 2006 à 2013, avait également été évoqué.

Dans un tout autre registre, son nom avait même été cité pour remplacer Mark Webber chez Porsche, avec qui le Colombien avait déjà été en contact dans le passé - il avait même testé la 919 Hybrid il y a un an.

Présent à Mexico le week-end dernier pour le GP de Formule 1, Montoya a toutefois indiqué qu'il avait accepté l'offre de Penske de rester en son sein pour, en ce qui concerne l'IndyCar, n'être aligné que lors des 500 Miles d'Indianapolis.

C'est ma meilleure chance de gagner encore une fois à Indy, pour être honnête. C'est la course qui compte et Penske me donne la meilleure chance de la gagner”, a déclaré à Motorsport.com l'ancien pilote Williams et McLaren en F1. “Cela va aussi me laisser plus de temps pour travailler avec Sebastian [son fils] en karting.”

Cette information a été confirmée depuis par Tim Cindric, le président de l'équipe Penske.

Juan et moi nous étions fixé une limite à la fin du mois d'octobre, donc aujourd'hui”, a expliqué ce dernier à Motorsport.com, lundi. “Comme je l'ai dit lorsque nous avons confirmé Josef [Newgarden], nous avons fait une offre à Juan pour qu'il dispute l'Indy 500 avec nous l'année prochaine s'il le souhaitait, et nous ne voulions évidemment pas la faire durer éternellement.”

Ce sera une cinquième voiture [en plus de celles de Simon Pagenaud, Will Power, Helio Castroneves et Newgarden], et comme nous n'avons pas de cinquième kit disponible, il nous faut penser en termes de soutien matériel, financier, etc. Il nous faut donc prévoir un peu tout cela.”

Retour en IMSA ?

Mais cette collaboration pourrait ne pas se limiter à la 101e édition de la grande classique américaine, Cindric assurant qu'il aimerait intégrer Montoya au nouveau programme éventuel qu'envisage de monter Penske en IMSA, si le Colombien - qui a remporté à trois reprises les 24 Heures de Daytona avec Ganassi - le souhaite.

Nous ne pouvons lui promettre un programme en voitures de sport car nous n'en avons pas pour l'instant !”, a-t-il précisé. “Mais nous lui en avons parlé et si cela se mettait en place, nous aimerions qu'il en fasse partie. Clairement. [Ce ne sera] probablement pas pour l'année prochaine, mais c'est une chose sur laquelle nous continuons de travailler. Il y a juste beaucoup d'éléments à mettre en place.”

Avec David Malsher

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar , IMSA
Pilotes Juan Pablo Montoya , Sebastian Montoya
Équipes Team Penske
Type d'article Actualités
Tags indy 500
Topic IndyCar 2017