O'Ward gagne à Detroit après une fin de course diabolique

Pato O'Ward a remporté la seconde course du Grand Prix de Detroit 2021 d'IndyCar, grâce à une fin d'épreuve agressive où il a dépassé quatre voitures en six tours. Simon Pagenaud a terminé huitième alors que Romain Grosjean a de nouveau abandonné en fin de course.

O'Ward gagne à Detroit après une fin de course diabolique

Au départ, Josef Newgarden, le poleman, James Hinchcliffe et Will Power sont les seuls pilotes équipés de pneus durs (noirs), tous les autres sont en gommes rouges, bien plus tendres. Cela n'empêche toutefois pas l'Américain de conserver les commandes au moment de l'envol. En revanche, il y a vite du grabuge derrière : Romain Grosjean, en difficulté au premier freinage, est pris en sandwich entre Alexander Rossi et Scott Dixon. Le contact entre les trois hommes provoque un ralentissement dans le peloton et le Néo-Zélandais évite le tête-à-queue au prix d'un beau travers.

Dans l'un des virages suivants, Sébastien Bourdais tente l'intérieur sur son compatriote mais voit la porte se fermer : obligé de passer sur le haut vibreur intérieur, le Manceau est quasiment à l'arrêt en sortie de virage. Derrière lui, Hinchcliffe parvient à freiner pour éviter le contact mais pas Max Chilton qui heurte l'arrière de la voiture du Canadien et voit sa monoplace décoller légèrement et surtout perdre son aileron avant. Il s'immobilise au virage suivant. Le drapeau jaune est brandi et la course est neutralisée.

Plusieurs pilotes profitent de l'ouverture des stands sous régime de Pace Car, dès le troisième tour, pour remplacer les pneus tendres par des durs en perdant le moins de temps possible. Parmi eux, Rinus VeeKay, Grosjean, Takuma Sato, Bourdais et Marcus Ericsson. La course est relancée à la fin de la quatrième des 70 boucles.

Lire aussi :

Newgarden gère parfaitement la situation et se construit vite une belle avance de plus de deux secondes face à Colton Herta. Au bout de dix tours, le pilote Penske compte cinq secondes de marge sur ses poursuivants, tous en pneus rouges jusqu'à la 11e position. En cinquième place, Rossi, visiblement gêné par un problème d'aileron, retient longtemps une partie du peloton, avant de céder face à Dixon au 14e tour puis à quatre autres pilotes dans le tour suivant.

Plusieurs contacts virils sont à signaler au cœur du peloton, notamment entre Sato et Grosjean mais aussi entre VeeKay et Ericsson. Le Néerlandais crève dans cet accrochage où le Suédois a été envoyé lécher le mur, sans conséquences visibles toutefois. Plusieurs pilotes du top 10 s'arrêtent, dont Rossi qui change d'aileron.

Après 20 tours, Newgarden est toujours en tête avec 13 secondes d'avance sur Herta et 15 sur Alex Palou. C'est à ce moment-là qu'il décide de passer par les stands, pour chausser un nouveau train de pneus durs ; il est suivi par ses deux poursuivants qui, eux, échangent leurs tendres pour des durs. Newgarden conserve la tête avec sept secondes d'avance sur Power, qui est le seul pilote qui ne s'est pas arrêté à ce stade de la course. Pendant toute cette séquence, la voiture de Dalton Kellett est bloquée à l'intérieur de la sortie des stands en raison d'un pneu arrière mal attaché. Cela n'a toutefois pas perturbé la course et la monoplace a pu être mise à l'abri sans l'intervention du drapeau jaune.

Grosjean, de mal en pis

Après 25 tours, Newgarden dispose de quatre secondes d'avance sur Power et 10 sur Herta. L'Australien passe finalement par les stands à la fin du 26e tour et ressort huitième, avant d'être aisément dépassé par Pato O'Ward dont les pneus sont en température. Ressorti autour de la 16e place après son arrêt, Jack Harvey est sous la menace de Grosjean ; le Français tente de faire l'intérieur au virage 6 mais n'est pas suffisamment à ses côtés. La porte se ferme et le Britannique est envoyé en tête-à-queue, en plus de subir une crevaison. Il peut repartir mais doit évidemment passer par les stands. Grosjean est pénalisé d'un drive through.

À la mi-course, Newgarden compte neuf secondes d'avance sur Herta et 15 sur Palou. Le pilote Andretti produit son effort pour réduire l'écart qui tombe à 6,9 secondes après 43 tours, tout en sachant que le leader va devoir composer avec les pneus tendres peu endurants d'ici la fin de l'épreuve. Alors que Newgarden se retrouve pris dans le trafic, ses cinq poursuivants passent par les stands à la fin du 45e tour.

Le leader fait de même au tour suivant, en chaussant les pneus rouges. Il conserve les commandes avec trois secondes d'avance sur Herta qui dispose de son côté de pneus durs. Les deux hommes précèdent Power qui doit encore passer les tendres également.

Sans surprise, l'écart en tête se rétrécit vite entre un Newgarden qui doit se montrer conservateur et Herta qui peut attaquer. Au 51e tour, il passe sous la seconde, alors que Power rentre aux stands et ressort septième. Herta met la pression à son compatriote au moment où Jimmie Johnson commet un tête-à-queue à la sortie du premier virage. La légende de la NASCAR ne touche rien mais cale et cela déclenche le drapeau jaune.

La course est relancée pour les 12 derniers tours. Newgarden conserve la tête alors que Dixon, cinquième, se fait surprendre par O'Ward. Le restart excellent du pilote Penske contraste avec celui de Herta qui est sous la pression de Palou. Mais la course est à nouveau interrompue en raison d'un problème pour Grosjean, immobilisé en piste. Le Français, constatant que ses freins avant sont en feu, se précipite vers un poste de commissaires pour se saisir d'un extincteur et intervenir lui-même. Quand l'équipe de secours arrive, le pilote est repoussé de la scène de l'incident et se montre passablement énervé ; il finit par se calmer.

Academy O'Ward

La course reprend avec sept tours à parcourir. À nouveau, Newgarden gère parfaitement la relance et O'Ward se montre très agressif : le Mexicain dépasse coup sur coup Rahal et Palou pour se porter à hauteur de Herta, ce qui permet au leader d'avoir un peu d'air. Simon Pagenaud dépasse Ericsson peu après pour entrer dans le top 8.

O'Ward finit par prendre l'avantage sur Herta à cinq boucles de l'arrivée et fond ensuite sur un Newgarden en souffrance. L'Américain résiste un temps. Herta recolle au pilote Arrow McLaren SP mais le pilote Andretti commet une erreur au freinage de la longue pleine charge, tire large pour éviter l'accrochage et est ensuite dépassé par Palou. Surtout, profitant d'un énorme travers à la réaccélération, O'Ward se porte à la hauteur de Newgarden, les deux hommes vont même au contact à haute vitesse, mais le Mexicain passe !

À l'agonie à cause des pneus et des dégâts sur sa voiture, Newgarden voit son adversaire s'échapper à grandes enjambées et doit défendre face à Palou, ce qu'il réussit dans l'avant-dernier tour. O'Ward s'adjuge la victoire à Detroit et, 6,7 secondes plus tard, Newgarden parvient à sauver la seconde position face au leader du championnat, Alex Palou.

GP de Detroit - Course 2

partages
commentaires
Nouveau top 5 de Grosjean sur la grille à Detroit, Newgarden en pole
Article précédent

Nouveau top 5 de Grosjean sur la grille à Detroit, Newgarden en pole

Article suivant

Kevin Magnussen va débuter en IndyCar avec Arrow McLaren SP !

Kevin Magnussen va débuter en IndyCar avec Arrow McLaren SP !
Charger les commentaires