Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
26 jours
WEC
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
55 jours
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
133 jours
Formule E
27 févr.
Événement terminé
10 avr.
Prochain événement dans
34 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
46 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
75 jours

La pluie, ou comment rendre l'Indy 500 encore plus imprévisible

Il est très difficile de désigner un ou plusieurs favoris à la victoire finale de la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis, et la pluie prévue pour dimanche ne va pas arranger les choses !

La pluie, ou comment rendre l'Indy 500 encore plus imprévisible
La pluie tombe sur l'Indianapolis Motor Speedway
Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
La pluie arrive
Le Borg-Warner Trophy
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Le Borg-Warner Trophy
Juan Pablo Montoya, Team Penske Chevrolet
Conor Daly, A.J. Foyt Enterprises Chevrolet, Carlos Munoz, A.J. Foyt Enterprises Chevrolet

Comme chaque année, plus d'une dizaine de pilotes peuvent prétendre de manière légitime à une place sur le Borg-Warner Trophy, en tant que vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis. Si les pilotes Honda partent avec un avantage de puissance, il semble que la fiabilité hasardeuse des blocs nippons pourrait amener une Chevrolet sur la Victory Lane.

Mais, si pronostiquer un vainqueur était déjà une chose quasiment impossible, les prévisions météo pour ce dimanche à Indianapolis brouillent encore plus les pistes ! En effet, dix ans après la dernière édition interrompue avant son terme pour cause de pluie, il semblerait que l'Indy 500 se dirige vers une course pluvieuse.

Des orages sont effectivement prévus aux alentours de Speedway dans l'Indiana, et les averses, brèves et parfois violentes pourraient frapper le circuit à plusieurs reprises dans l'après-midi, au moment de la course, qui démarre à 12h20 heure locale, 18h20 heure française.

La piste prenant environ deux heures à être séchée après une bonne averse, la course pourrait donc prendre un tournant stratégique inattendu, si jamais l'épreuve ne pouvait pas arriver au bout des 500 Miles.

Le règlement de l'IndyCar stipule que, pour qu'une course puisse être définitivement arrêtée, il faut avoir au minimum bouclé 50% de l'épreuve plus un tour, en l’occurrence 101 tours pour l'Indy 500. Si l'on parvient à terminer le 101e tour ce dimanche, la course aura un vainqueur le même jour, peu importe ce que la météo nous réserve.

Si jamais il n'était pas possible de terminer 101 tours de piste dimanche, c'est alors lundi que se terminerait la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis, un cas de figure qui s'est produit pour la dernière fois il y a 20 ans, où il avait même fallu attendre le mardi avant de voir Arie Luyendyk s'imposer ! Cette année, les prévisions pour le lundi annoncent grand beau, ce qui est déjà ça de gagné...

Une écurie pourrait donc tenter dimanche des stratégies décalées, pour espérer être en tête au bon moment et peut-être décrocher une victoire de prestige dans des conditions difficiles. C'est en 2007 que l'Indy 500 n'est pas allé à son terme pour la dernière fois, Dario Franchitti s'imposant après 166 des 200 tours prévus.

partages
commentaires
À quoi ressemble la journée d'un pilote à l'Indy 500 ?

Article précédent

À quoi ressemble la journée d'un pilote à l'Indy 500 ?

Article suivant

La grille de départ des 500 Miles d'Indianapolis

La grille de départ des 500 Miles d'Indianapolis
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Lieu Indianapolis Motor Speedway
Auteur Michaël Duforest