Le premier test d'Alonso pour l'Indy 500 attire 2 millions de vues

La couverture en direct sur Internet du premier test de Fernando Alonso en IndyCar a attiré plus de deux millions de vues ce mercredi, les fans étant attirés par le parcours de l'Espagnol jusqu'à l'Indy 500.

Même si la première expérience du double Champion du monde à Indianapolis n'était qu'un test privé mis en place par McLaren-Honda-Andretti, le circuit a mis les petits plats dans les grands avec une diffusion à part entière de l'événement, comprenant des interviews studio en longueur et un reporter dans la voie des stands.

Le test a été diffusé en direct sur les plateformes numériques que sont YouTube et Facebook, et a connu un niveau d'intérêt sans précédent. Atteignant des pics de 70'000 spectateurs en même temps, les chiffres officiels enregistrés par YouTube et Facebook montrent un total combiné de 2'149'000 vues, avec 950'000 vues sur la page Facebook officielle de l'IndyCar et 1,2 million de vues sur le compte YouTube officiel de la discipline.

Il s'agissait également d'une des vidéos figurant dans le top 10 des tendances de la journée sur YouTube.

Des leçons pour la F1

Ces chiffres excèdent largement ce que de nombreuses disciplines populaires – comme la F1 ou le MotoGP – réalisent pour des résumés de course et des accidents, et prouve que la tentative d'Alonso en IndyCar attise l'imagination des fans.

Ce qui rend cette audience encore plus remarquable est qu'il s'agissait juste d'essais avec une seule voiture, et qui avaient lieu en milieu de semaine.

Cela a déjà soulevé des arguments selon lesquels la F1 pourrait tirer des leçons de ce qui s'est passé, la couverture de ce test offrant un accès remarquable aux conversations d'Alonso avec les ingénieurs, son programme de roulage ainsi que ses émotions à mesure que la vitesse augmentait.

Sky Sport, diffuseur de la F1 au Royaume-Uni, avait retransmis en live les tests hivernaux de Barcelone en 2013, mais cela n'a pas été reconduit car le coût dépassait le niveau d'intérêt des fans.

Cependant, lors des tests F1, les voitures sont cachées derrière des écrans et les équipes qui filment ont un temps d'accès aux pilotes et aux ingénieurs très limité, n'étant donc pas en capacité de générer l'intérêt que l'IndyCar a pu créer avec Alonso ce mercredi.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar , Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Andretti Autosport
Type d'article Actualités