Racing Engineering évalue l'option d'une équipe américaine

Après Carlin cette année, une autre équipe phare des formules de promotion européennes pourrait ouvrir une structure américaine, l'équipe Racing Engineering d'Alfonso de Orleans-Borbón

L'équipe espagnole est en effet en train d'explorer une possible arrivée en IndyCar dans les deux ans. Un passage par l'Indy Lights est pour l'instant inconnu.

"Nous regardons cela, mais ça ne se fera pas avant 2017 à cause d'un autre projet sur lequel nous sommes" a déclaré le duc de Galliera au magazine Racer. "Est-ce que nous sommes intéressés? Absolument. Nous ne pouvons pas le faire pour l'instant car nous n'avons pas de pilote en GP2 qui pourrait nous aider à sauter le pas."

Besoin d'un pilote à budget

L'héritier de la couronne espagnole s'est associé avec Ivan Cruz, qui gère les nouveaux efforts de Racing Engineering, et qui cherche actuellement des pistes autres que les formules de promotion européennes. La recherche de sponsors potentiels est déjà engagée, mais pour une équipe européenne, ça n'est pas simple.

"Nous avons parlé à beaucoup de sponsors, mais nous sommes étrangers, c'est difficile de démarrer quelque chose. Mon ami Trevor Carlin a pu démarrer ce projet américain grâce à un pilote fortuné, et sans lui, je ne pense pas que cela aurait été possible" déclare-t-il en référence à l'écurie Carlin d'Indy Lights, fondée cette année avec Ed Jones et Max Chilton comme pilotes.

Rossi "mérite d'être en F1"

Alfonso de Orleans-Borbón a été en contact avec le Président de l'IndyCar Mark Miles et au moins l'un des deux motoristes. Plusieurs pilotes ont également été contactés, l'un d'eux n'étant pour le moment pas Alexander Rossi, pilote de GP2 pour Racing Engineering, et également pilote Manor Marussia en Formule 1.

"J'adorerais avoir Alex pour quelque chose comme cela, mais je ne veux même pas commencer à y penser car il doit aller en Formule 1, c'est là qu'est sa place. Cela fait 30 ans que je suis dans le sport, et vous sentez quand quelqu'un de spécial arrive. Alex fait partie de cette catégorie, et il mérite d'être en Formule 1."

Avant le début de la saison, Alexander Rossi avait d'ailleurs testé une IndyCar du Dale Coyne Racing, avant de finalement choisir de revenir en GP2, chez Racing Engineering.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries IndyCar , FIA F2
Équipes Racing Engineering
Type d'article Actualités
Tags amérique, equipe, écurie