Rétro 2016 - Le Texas, la course qui ne voulait jamais finir !

partages
commentaires
Rétro 2016 - Le Texas, la course qui ne voulait jamais finir !
Par : Michaël Duforest
29 déc. 2016 à 15:00

La saison 2016 d'IndyCar nous aura réservé sont lot de moments marquants. Parmi les instants les plus étranges de cette année, on retrouve évidemment la course du Texas Motor Speedway !

Diapo
Liste

10 juin - Tout commence normalement !

10 juin - Tout commence normalement !
1/14

Photo de: Michael C. Johnson

Il fait beau à Fort Worth au Texas pour la première journée du week-end de l'IndyCar. Les voitures roulent en essais, avec ici Helio Castroneves et Juan Pablo Montoya côte-à-côte.

10 juin - Carlos Muñoz signe sa première pole position

10 juin - Carlos Muñoz signe sa première pole position
2/14

Photo de: IndyCar Series

Le pilote colombien remporte sa première pole position en IndyCar, à l'issue de la séance qualificative.

11 juin - Et là, c'est la pluie !

11 juin - Et là, c'est la pluie !
3/14

Photo de: Michael C. Johnson

Le samedi après-midi, patatras, la pluie fait son apparition ! Mais les averses s'arrêtent avant le départ prévu de la course, en soirée.

11 juin - Les festivités vont bon train

11 juin - Les festivités vont bon train
4/14

Photo de: Michael C. Johnson

Les festivités d'avant-course ont lieu sous un ciel dégagé, avec ici Robosaurus !

11 juin - On roule, ou pas ?

11 juin - On roule, ou pas ?
5/14

Photo de: IndyCar Series

Les pilotes, ici Graham Rahal et Josef Newgarden, sont prêts à en découdre, mais la piste ne l'est pas ! S'il ne pleut plus depuis plusieurs heures, l'asphalte ne parvient pas à sécher à plusieurs endroits.

11 juin - Au milieu des fans

11 juin - Au milieu des fans
6/14

Photo de: IndyCar Series

L'attente s'éternise, et les pilotes décident alors de rendre visite aux fans présents dans les tribunes. La course sera officiellement reportée au lendemain, à 20h, heure française.

12 juin - Enfin !

12 juin - Enfin !
7/14

Photo de: Michael C. Johnson

Après quelques minutes d'attente supplémentaires, la course démarre enfin, de jour cette fois-ci, le 12 juin ! Carlos Muñoz et Scott Dixon sont sur la première ligne.

12 juin - Le crash Daly/Newgarden

12 juin - Le crash Daly/Newgarden
8/14

Photo de: Uncredited

Après 41 tours de course sous drapeau vert, la première neutralisation arrive pour l'effrayant accident entre Conor Daly et Josef Newgarden. Ce dernier s'en tire miraculeusement avec une main et une clavicule cassées.

12 juin - Le ciel menace...

12 juin - Le ciel menace...
9/14

Photo de: IndyCar Series

Sous drapeau jaune, James Hinchcliffe s'empare du commandement, mais les nuages sont de plus en plus présents au-dessus du circuit. Après 71 tours, une pluie torrentielle fait son apparition, et l'épreuve est arrêtée au drapeau rouge.

12 juin - On remballe tout, et à dans deux mois...

12 juin - On remballe tout, et à dans deux mois...
10/14

Photo de: Michael C. Johnson

Les organisateurs n'ont d'autre choix que de reporter une nouvelle fois l'épreuve, mais cette fois, jusqu'au 27 août ! James Hinchcliffe va donc pouvoir profiter du commandement pendant plus de 70 jours.

27 août - Enfin !

27 août - Enfin !
11/14

Photo de: IndyCar Series

La course reprend enfin le 27 août, et de nuit ! Hinchcliffe et Hunter-Reay lutteront pour la tête de l'épreuve au cours des premiers tours, mais le Canadien prend vite les commandes et domine toute la soirée.

27 août - Bagarre de dingues en fin de course

27 août - Bagarre de dingues en fin de course
12/14

Photo de: IndyCar Series

Deux neutralisations ralentissent le rythme en toute fin d'épreuve, et la course est relancée à neuf tours du but. James Hinchcliffe, Tony Kanaan, Graham Rahal et Simon Pagenaud nous offrent un spectacle délirant, les pilotes entrant à deux reprises à quatre de front dans le virage n°3 !

27 août - Victoire de Graham Rahal

27 août - Victoire de Graham Rahal
13/14

Photo de: IndyCar Series

Et finalement, grâce à un dépassement dans le dernier tour, c'est Graham Rahal qui s'impose, devant Hinchcliffe et Kanaan. Il aura fallu attendre deux mois pour assister à la fin de l'épreuve, mais ça valait le coup !

Des dégâts sur la voiture de Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda

Des dégâts sur la voiture de Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda
14/14

Photo de: IndyCar Series

Article suivant
Quand Donald Trump devait piloter le Pace Car de l'Indy 500

Article précédent

Quand Donald Trump devait piloter le Pace Car de l'Indy 500

Article suivant

Il y a 20 ans - L'IndyCar se sépare en deux

Il y a 20 ans - L'IndyCar se sépare en deux
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement Texas
Lieu Texas Motor Speedway
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Diaporama