Course - Rossi domine les débats et signe un 3e succès cette saison

partages
commentaires
Course - Rossi domine les débats et signe un 3e succès cette saison
David Malsher
Par : David Malsher , Rédacteur en Chef USA
20 août 2018 à 09:42

Alexander Rossi a décroché une troisième victoire cette saison, la cinquième de sa carrière, et se rapproche au championnat à 29 points de Scott Dixon, actuel troisième. Will Power doit quant à lui se contenter de la deuxième place.

Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que la course ne soit mise sous le régime du drapeau jaune, lorsque Graham Rahal, emporté par son élan, a harponné l'arrière de la voiture du Ed Carpenter Racing-Chevrolet de Spencer Pigot. L'aileron avant de sa Rahal Letterman Lanigan Racing-Honda endommagé, Rahal a envoyé la voiture de l'ECR devant lui dans le mur. Pietro Fittipaldi a lui aussi cassé l'aileron avant de sa Dale Coyne Racing-Honda en percutant l'arrière de l'autre ECR confiée à Ed Carpenter.

Pendant que les drapeaux jaunes étaient déployés, Conor Daly et Max Chilton se sont arrêtés au stand, au même titre que Rahal. Au restart, Alexander Rossi, sur son Andretti Autosport-Honda, a pris le dessus sur la Team Penske-Chevrolet du poleman Will Power, alors que Robert Wickens traçait son chemin dans le peloton pour venir se mesurer à Ryan Hunter-Reay.

Cependant, la partie avant-droite de la voiture du Schmidt Peterson Motorsports-Honda est entrée en contact avec les flancs de la machine de chez Andretti, envoyant Hunter-Reay dans le mur, de même que Wickens, qui perdait le contrôle le long des SAFER Barrier en sortie du virage 2. Un impact qui endommagea les protections du bord de piste, arrachant du même coup d'importants éléments de la voiture du SPM.

Hinchcliffe a quant à lui eu plus de chance, évitant son coéquipier, mais tous ses efforts pour atténuer les conséquences de l'accident furent annihilés par un gros accrochage avec un Fittipaldi en perdition, mettant un point final à la course des deux pilotes. Takuma Sato, dans la seconde voiture du RLLR, a été éclaboussé d'huile, avant de prendre la direction du mur et de devoir abandonner. La voiture de l'équipe Rahal allait tout de même pouvoir reprendre la piste plusieurs tours plus tard, après des réparations mais aussi l'application d'une pénalité.

Les moteurs furent relancés après 1h56 d'une neutralisation rendue nécessaire par le nettoyage de la piste et les réparations à apporter sur les grillages. Le pilote du Dale Coyne Racing, Sébastien Bourdais, avait pour sa part dans un premier temps rechigné à l'idée de remonter dans sa voiture, Hampson déclarant à la radio : "Nous avons un petit problème avec le pilote. Les réparations faites sur les grillages ressemblent à quelque chose d'improvisé que vous et moi aurions pu faire dans notre jardin. Notre pilote est très mécontent et nous signifie simplement qu'il ne reprendra pas le volant si ça ressemble à ça. Il va donc voir la direction de course."

Bourdais reprend finalement le volant

Jusqu'au dernier tour sous drapeau jaune avant le restart, les deux Chip Ganassi Racing-Honda se sont immédiatement arrêtées, aucune modification n'ayant pu être apportée aux voitures sous les drapeaux rouges. Jones a ainsi fait changer son aileron avant, mais a perdu un tour dans l'affaire, alors que Dixon a changé ses gommes par précaution sur le côté droit après avoir roulé sur les débris de la voiture de Wickens. Simon Pagenaud est lui aussi passé par les stands pour procéder à des réparations sur la suspension avant droite de sa Penske, mais comme Dixon, il a pu reprendre la piste dans le même tour que le leader.

Le groupe de tête a donc repris la course dans cet ordre : d'abord Rossi, puis Newgarden, Zach Veach, Sébastien Bourdais, suivi du héro local Marco Andretti, Carpenter, Tony Kanaan et Matheus Leist (ces deux derniers rattachés à l'AJ Foyt Racing). Rossi a ainsi fait le meilleur usage de sa position de tête au passage à la lumière verte, alors que derrière lui Veach attaquait les deux pilotes Penske devant lui, alors qu'Andretti passait Bourdais pour la cinquième place et que Dixon entrait dans le top 10 dans le 14e tour, soit deux boucles après le restart.

Kanaan a été contraint de rentrer quasi immédiatement au stand, promouvant Dixon à la huitième place et Leist à la neuvième, alors que Pagenaud complétait quant à lui le top 10.

Lire aussi :

Devant, Rossi a creusé un écart de six secondes sur Power au moment de procéder à son arrêt au stand dans le 38e tour. Power justement, mais aussi Newgarden, Andretti, Veach et Bourdais stoppaient quant à eux une boucle plus tard, Carpenter retardant un peu plus encore son passage par les stands, pour rejoindre ces derniers au 40e tour.

Cela laissa Dixon seul en tête, après que celui-ci ait refait le plein de carburant avant le restart, mais le pilote du Chip Ganassi Racing dut tout de même refaire les niveaux au 42e tour, cédant la tête à Rossi, qui disposait désormais de 7"5 secondes d'avance sur Power, lui même affichant une marge de quatre secondes sur Newgarden. Bourdais réussissait de son côté à s'intercaler entre les coéquipiers Veach et Andretti pour s'emparer de la cinquième place, alors que Dixon était toujours en huitième position, dans la roue de Carpenter.

Coincé derrière les retardataires, Conor Daly et Max Chilton, Rossi a par la suite vu son avantage fondre à 5"5 secondes sur Power, mais une fois ces deux pilotes dépassés, le leader fut en mesure de s'échapper une nouvelle fois alors que c'était maintenant au tour de Power de se retrouver bouchonné. Le temps que ce dernier ne dégage son horizon, l'écart le séparant de l'homme de tête avait ainsi enflé à 12"5 secondes.

Bourdais passa Veach pour la quatrième place au début du 64e tour, et fut rapidement mis sous pression par Newgarden, qui était à présent retenu par Chilton et Daly.

Lire aussi :

Andretti et Leist procédèrent tôt à leur second arrêt au stand, dans le 66e tour, le premier cité augmentant la charge sur son aileron avant afin de dissiper un sous-virage qui a affecté de nombreux pilotes, y compris Dixon. Ce dernier fut le concurrent suivant à rentrer au stand, dans le 68e tour. Un ravitaillement éclair qui lui permet de repartir sur une piste dégagée. Newgarden prit pour sa part le sillage de Dixon, mais lorsque le pilote Ganassi butta sur d'autres pilotes, Andretti les dépasse tous les deux. Néanmoins, Dixon prit l'ascendant sur Newgarden pour la quatrième place, et resta proche d'Andretti.

Rossi rentra de nouveau au stand au 71e tour, tout comme Pagenaud, alors que Power s'arrêta une boucle plus tard. Ce dernier procéda à des ajustements au niveau de ses ailerons avant et arrière, et ces changements ont semblé faire leur effet. La Penske frappée du numéro 12 signa immédiatement à sa sortie deux meilleurs tours en course, mais son désavantage reste à 11"3 secondes de Rossi, alors qu'Andretti et Dixon étaient à dix secondes derrière. Newgarden, Bourdais, Veach, Pagenaud, Carpenter et Leist complétaient le top 10. Veach a observé quant à lui un long arrêt au stand après avoir perdu son ajusteur d'aileron.

Rossi/Power, une lutte serrée jusqu'au bout

Les efforts de Rossi pour prendre un tour à Leist alors que la course approchait la mi-distance furent difficiles, ce qui permit à Power de revenir à près de trois secondes, en dépit du fait que le Champion 2014 menait toujours bataille face à Jones (à deux tours) et Rahal (à quatre tours).

Carpenter ouvrit la troisième série d'arrêts au stand dans le 97e tour, suivi d'Andretti dans la boucle suivante, et de Leist au tour 99, Pagenaud dans le tour 100, Veach le tour 101 et Newgarden le 102. Andretti prit de nouveau le dessus sur Dixon, alors que Rossi et Power s'arrêtaient derrière Chilton.

Rossi prit ensuite de nouveau la poudre d'escampette face à Power, même s'il fut brièvement dans le sillage de Carpenter, qui était déterminé à ne pas se faire prendre un tour. Vingt secondes plus loin, Andretti, Dixon et Bourdais ferraillaient pour la troisième place, mais Andretti recevait dans le même temps des instructions pour économiser du carburant, après avoir été l'un des pilotes à s'arrêter le plus tôt. Un peu plus loin encore, Newgarden éprouvait les pires difficultés à contenir les assauts de Veach.

Pagenaud était pour sa part huitième, avec Rossi dans ses rétros à compter du 120e tour, et la voiture #22 commença à réduire le rythme face à Rossi et Power. L'écart se réduisit jusqu'à moins d'une seconde, avant que Pagenaud (et Leist) ne rentre au stand dans le tour 131.

Avec une piste dégagée, Rossi mit les bouchées doubles, signant le meilleur tour en course – à une vitesse de 215.850 mph (soit 399,75 km/h) – pour se constituer une avance de deux secondes sur Power.

Newgarden et Veach rentrèrent tous les deux au stand dans le tour 135, mais cela n'entraîna pas de modification au classement.

Lire aussi :

Rossi observa son pénultième arrêt au tour 136, alors que Power fit de même la boucle suivante. Ce dernier repartit devant son adversaire, mais il ne fallu qu'une poignée de tours à Rossi pour reprendre l'avantage à l'intérieur du virage 2.

Rossi prit par la suite un tour à son coéquipier Veach, suivi quelques boucles plus tard par Andretti. Newgarden allait-il leur emboîter le pas ? Non, mais l'incapacité de Newgarden à prendre le dessus sur Chilton a finalement permis à Rossi de lui prendre un tour au 156e passage. Rossi n'a pas non plus perdu de temps à dépasser la voiture de chez Carlin, alors que derrière lui Power piétinait derrière Veach et Andretti. Une situation qui permit à Rossi de se forger de nouveau un petit matelas de six secondes d'avance sur son rival.

Bourdais au pied du podium

Daly fut quant à lui contraint de regagner les stands après avoir touché le mur alors qu'il luttait face à Carpenter, alors que Newgarden et Andretti se sont arrêtés dans le tour 167. Rossi a fait son dernier stop deux boucles plus tard, alors que son avance venait de se réduire à 1"7 seconde.

Power réalisa son meilleur tour au 181e passage, avant d'améliorer encore au 188e, mais la course était tout sauf terminée. Car un peu plus loin les débats s'animaient, alors que Dixon donnait de sa personne pour retenir Bourdais, et que Newgarden était sous la pression de Veach et Andretti.

Dans les dernières encablures, Rossi était sur le point de prendre un tour à Bourdais, mais sa manœuvre ne fut pas nécessaire, même si Power revenait rapidement sur lui. Le pilote Andretti décrocha au final son troisième succès de la saison, la deuxième de suite, avec 4"5 secondes d'avance sur Power.

Dixon a de son côté tenu bon face à Bourdais pour se maintenir sur le podium, alors que Newgarden battait Veach, Andretti et Pagenaud. Charlie Kimball termine quant à lui une nouvelle fois dans le top 10 pour le compte de Carlin, avec Carpenter qui finit devant Leist et Jones.

Avec trois courses encore à disputer – dont celle de Sonoma, qui vaut double de points – Dixon affiche à présent de 530 points contre 501 à Rossi, 464 à Newgarden, 449 à Power et 411 à Hunter-Reay.

Pocono - Course
P. Pilote Écurie Écart
1 27 United States Alexander Rossi  Andretti (H) 2:36'49.1128
2 12 Australia Will Power  Penske (C) 4.4982
3 9 New Zealand Scott Dixon  Ganassi (H) 41.3557
4 18 France Sébastien Bourdais  Coyne (H) 42.0120
5 1 United States Josef Newgarden  Penske (C) 1 Lap
6 26 United States Zach Veach  Andretti (H) 1 Lap
7 98 United States Marco Andretti  Andretti (H) 1 Lap
8 22 France Simon Pagenaud  Penske (C) 1 Lap
9 23 United States Charlie Kimball  Carlin (C) 2 Laps
10 20 United States Ed Carpenter  Carpenter (C) 3 Laps
11 4 Brazil Matheus Leist  Foyt (C) 3 Laps
12 10 United Arab Emirates Ed Jones  Coyne (H) 3 Laps
13 59 United Kingdom Max Chilton  Carlin (C) 4 Laps
14 15 United States Graham Rahal  Rahal (H) 4 Laps
15 88 United States Conor Daly  Harding (C) 38 Laps
16 21 United States Spencer Pigot  Carpenter (C) 183 Laps
17 14 Brazil Tony Kanaan  Foyt (C) 184 Laps
18 28 United States Ryan Hunter-Reay  Andretti (H) 194 Laps
19 6 Canada Robert Wickens  Schmidt (H) 194 Laps
20 5 Canada James Hinchcliffe  Schmidt (H) 194 Laps
21 30 Japan Takuma Sato  Rahal (H) 194 Laps
22 19 Brazil Pietro Fittipaldi  Coyne (H) 194 Laps
Prochain article IndyCar
Wickens blessé mais miraculé après un crash spectaculaire

Article précédent

Wickens blessé mais miraculé après un crash spectaculaire

Article suivant

Wickens opéré au niveau de la colonne vertébrale

Wickens opéré au niveau de la colonne vertébrale
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Pilotes Alexander Rossi
Équipes Andretti Autosport
Auteur David Malsher
Type d'article Résumé de course