La saison 2018 d'IndyCar en questions

partages
commentaires
La saison 2018 d'IndyCar en questions
Par : Michaël Duforest
8 mars 2018 à 09:28

Après six mois de pause, les pilotes du peloton de l'IndyCar se préparent à reprendre la piste ce week-end pour la première manche de la saison, dans les rues de St. Petersburg.

Ed Jones, Chip Ganassi Racing Honda
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Will Power, Team Penske Chevrolet
Sébastien Bourdais, Dale Coyne Racing Honda
Max Chilton, Carlin Chevrolet
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda teste le pare-brise
Matheus Leist, A.J. Foyt Enterprises Chevrolet
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda

C'est un marathon de 17 courses qui va s'ouvrir ce week-end à St. Petersburg en Floride, avant de se conclure le 16 septembre à Sonoma, en Californie. Le tout en passant bien entendu par la 102e édition des 500 Miles d'Indianapolis, fin mai. Voici quelques pistes à suivre tout au long des six prochains mois !

Que va donner la nouvelle voiture ?

Présentée en juillet dernier, la nouvelle IndyCar, toujours sur une base de Dallara DW12 mais avec un nouveau kit aérodynamique unique, a été unanimement appréciée. Son look moderne et rétro à la fois, accompagné de l'absence de pare-chocs à l'arrière, en fait une favorite des fans de sport automobile du monde entier.

Mais voilà, la beauté ne fait pas tout ! L'IR18 devra donner des courses palpitantes et surtout réduire les turbulences, causées par trois années de kits aérodynamiques Honda et Chevrolet. La piste de ce week-end, à St. Petersburg, n'est toutefois pas la meilleure pour juger des améliorations apportées par le nouveau kit, étant donné que c'est un circuit urbain étriqué. Le premier vrai test aura lieu à Phoenix, où les deux courses précédentes ont rapidement tourné à la procession.

Inutile également d'attendre de nouveaux records de piste, les nouvelles monoplaces générant beaucoup moins d'appui que les précédentes, les voitures iront certes plus vite en ligne droite, mais les distances de freinage seront légèrement allongées, et les vitesses de passage en courbe plus lentes.

Un deuxième titre pour Newgarden ?

Après avoir remporté le titre de Champion l'an dernier, pour sa première saison avec le Team Penske, l'Américain entame la défense de sa couronne ce dimanche. Pourra-t-il devenir le premier pilote depuis Dario Franchitti en 2009, 2010 et 2011 à être titré deux ans de suite ?

Les adversaires ne manqueront pas pour Josef Newgarden, à commencer par ses deux équipiers, Will Power et Simon Pagenaud. Le Français a été d'une remarquable constance en 2017 et n'a perdu le titre que pour quelques points après son sacre de 2016. Il lui faudra retrouver un peu de la domination de cette année-là pour aller chercher un nouveau titre.

Ed Jones gèrera-t-il la pression d'un volant Ganassi ?

Il est incontestablement le transfert surprise de cette intersaison. Le pilote émirati Ed Jones, meilleur rookie de la saison 2017, remplace Tony Kanaan au volant de la voiture #10 du Chip Ganassi Racing. Désormais équipier de Scott Dixon, Jones sera surveillé de beaucoup plus près par les observateurs que lors de sa saison chez Dale Coyne, et de bons résultats ne sont désormais plus surprenants, mais attendus.

Le Champion Indy Lights 2016 aura à sa disposition un matériel de premier choix, et fera équipe pour la deuxième saison consécutive avec un quadruple Champion de la discipline, duquel il pourra apprendre, avant de peut-être lui donner du fil à retordre !

Sébastien Bourdais pourra-t-il jouer le titre ?

Vainqueur de la manche d'ouverture de la saison 2017, le Manceau n'a évidemment pas pu défendre ses chances bien longtemps suite à son terrible accident aux 500 Miles d'Indianapolis. Revenu pour les trois dernières épreuves, Bourdais a réalisé des courses solides.

Mais avec un nouveau package aérodynamique, les cartes sont redistribuées, et le pilote français est très bien entouré au niveau de son équipe d'ingénierie. Le petit poucet du plateau, le Dale Coyne Racing, pourra-t-il élever son niveau de jeu tout au long de la saison et offrir à Sébastien Bourdais une première lutte pour le titre depuis son retour en 2011 ?

Bien d'autres histoires seront évidemment à suivre tout au long d'une saison qui s'annonce palpitante ! Coup d'envoi officiel ce dimanche à partir de 17h40 pour le Firestone Grand Prix of St. Petersburg !

Prochain article IndyCar
Les prochains moteurs d'IndyCar auront plus de puissance

Article précédent

Les prochains moteurs d'IndyCar auront plus de puissance

Article suivant

Sébastien Bourdais remporte la manche d'ouverture !

Sébastien Bourdais remporte la manche d'ouverture !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement St. Petersburg
Lieu St. Petersburg Street Course
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Preview