Formule 1
25 sept.
Événement terminé
MotoGP
25 sept.
Événement terminé
11 oct.
Warm-up dans
11 jours
24 Heures du Mans WRC
18 sept.
Événement terminé
08 oct.
Prochain événement dans
7 jours
WSBK
18 sept.
Événement terminé
02 oct.
SBK EL1 dans
2 jours
WEC
13 août
Événement terminé
12 nov.
Prochain événement dans
42 jours
Formule E
12 août
Événement terminé

Pigot se "rappelle tout" de son crash à l'Indy 500

partages
commentaires
Par :
, Rédacteur en Chef USA

Spencer Pigot déclare se rappeler complètement de l'accident monstrueux qui l'a contraint à l'abandon aux 500 Miles d'Indianapolis et a neutralisé la fin de la course.

Au volant de la Citrone/Buhl Autosport-Honda exploitée par Rahal Letterman Lanigan, Spencer Pigot était 15e au 194e tour lorsqu'il a perdu l'arrière à la sortie du virage 4. La voiture a fait un 180° avant le premier impact, et c'est ainsi l'avant gauche qui a percuté le mur extérieur en premier, avant que les deux roues de gauche ne le heurtent à nouveau.

Lire aussi :

La monoplace #45 a ensuite traversé la piste en pivotant et a percuté du côté droit l'extrémité du muret des stands, qui était protégée par un mur de pneus. La voiture a rebondi et a fait un nouveau tête-à-queue sur la piste, où elle s'est heureusement arrêtée sans nouvel impact à l'arrière. Avec l'aide de l'équipe sécurité de l'IndyCar, Pigot est sorti de son cockpit.

Il déclare à Motorsport.com : "J'ai alors eu la tête qui tourne, et les gars de la sécurité disent que j'ai perdu connaissance pendant quelques secondes, mais je me suis réveillé ensuite et ça allait. Et je me rappelle tout de l'accident. La voiture revenait à moi dans ce dernier relais et j'avais une très bonne sensation. J'avais doublé JR [Hildebrand] et essayais de prendre un tour à Sage [Karam] afin d'aller chercher Will [Power], qui était devant moi."

"J'ai juste perdu le contrôle à la sortie du virage 4, et ça s'est passé super vite. Quand j'ai percuté le mur extérieur, je me rappelle m'être dit, 'j'espère ne pas heurter le muret à l'entrée des stands', puis quand j'ai traversé la piste en glissant, j'ai regardé à ma droite pour voir où je me dirigais. J'ai vu où je me dirigeais et je me suis dit, 'oh merde'... pile sur le muret."

Spencer Pigot, RLL w/ Citrone/Buhl Autosport Honda

Sur NBC, Paul Tracy a émis l'hypothèse selon laquelle l'Aeroscreen a empêché les pneus devant le muret des stands de heurter le casque de Pigot, lui sauvant ainsi la vie. Si Jay Frye, président de l'IndyCar, a déclaré à Motorsport.com qu'il avait besoin de quelques jours pour étudier les données, Pigot estime que l'analyse de Tracy pourrait être avérée.

"Oui, je suis convaincu que j'ai été bien mieux protégé que je ne l'aurais été dans cet accident il y a un an", indique-t-il. "Je n'ai pas vu de photos de la voiture, ni la voiture elle-même, pour voir à quel point l'Aeroscreen était marqué, mais je suis sûr qu'il a joué un rôle dans ma protection. Si nous n'avions eu qu'un Halo, je pense que des choses auraient pu s'infiltrer."

Lorsqu'il lui est demandé s'il a des hématomes provoqués par le harnais ou les côtés du cockpit après avoir été si violemment secoué, Pigot répond : "Pendant les heures qui ont suivi, j'avais quelques marques rouges sur les hanches, mais elles sont toutes parties. C'est très bien.  Le docteur Trammell a dit qu'il avait regardé mon baquet et qu'il était vraiment bien fait, vu la manière dont il était moulé autour de mon corps et son niveau de protection."

Pigot a quitté l'hôpital méthodiste d'Indianapolis vers 21h lundi soir, a tweeté une photo avec un pouce levé et a fait savoir que le retard était purement administratif. "Ce n'est pas comme si j'y avais passé trois heures à recevoir des traitements, le processus a simplement été un peu long. Ils ont fait des tests et ils ont mis un petit moment à recevoir les résultats. Dès qu'ils ont fait les tests et des radios, ils ont bien voulu me laisser rentrer. Puis nous avons attendu un petit moment pour avoir les résultats des scanners sur un disque afin de les montrer aux médecins de l'IndyCar."

Le Champion 2015 d'Indy Lights, qui n'était engagé que pour le GP d'Indianapolis – où il a joué le podium avant d'être victime d'un problème mécanique – et les 500 Miles, espère en tout cas faire son retour au volant plus tard cette saison avec Rahal Letterman Lanigan. "J'aime à penser que je suis la première personne qu'ils appelleraient s'ils voulaient faire plus de courses cette année, et pour l'an prochain également", conclut-il.

Spencer Pigot, Rahal Letterman Lanigan Racing avec Citrone/Buhl Autosport Honda

Alonso privé d'embrayage et de lutte pour la victoire à Indy

Article précédent

Alonso privé d'embrayage et de lutte pour la victoire à Indy

Article suivant

Sébastien Bourdais retrouve un volant à temps plein en IndyCar

Sébastien Bourdais retrouve un volant à temps plein en IndyCar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement 500 Miles d'Indianapolis
Pilotes Spencer Pigot
Équipes Rahal Letterman Lanigan Racing
Auteur David Malsher