Le point IndyCar - C'était show à St. Petersburg !

partages
commentaires
Le point IndyCar - C'était show à St. Petersburg !
Par : Michaël Duforest
12 mars 2018 à 12:01

Pour sa première course en six mois, l'IndyCar a fait le show dans les rues de St. Petersburg, à l'occasion de l'ouverture de la saison 2018 !

Sébastien Bourdais, Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan Honda, Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda sur le podium
Marco Andretti, Herta - Andretti Autosport Honda
Ryan Hunter-Reay, Andretti Autosport Honda
Charlie Kimball, Carlin Chevrolet
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda
Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet
Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda
Takuma Sato, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda. Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda, James Hinchcliffe, Schmidt Peterson Motorsports Honda se crashent dans le premier virage
Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda et Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda se crashent dans le premier virage
Le vainqueur Sébastien Bourdais, Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan Honda
Helio Castroneves effectue le Start Your Engines
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet au stand
Josef Newgarden, Team Penske Chevrolet au stand avec une crevaison
Sébastien Bourdais, Dale Coyne Racing with Vasser-Sullivan Honda, Graham Rahal, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, Alexander Rossi, Andretti Autosport Honda sur le podium
Robert Wickens, Schmidt Peterson Motorsports Honda
Will Power, Team Penske Chevrolet
Takuma Sato, Rahal Letterman Lanigan Racing Honda, Scott Dixon, Chip Ganassi Racing Honda

Cette saison est attendue depuis bien longtemps par tous les acteurs du sport, les instances dirigeantes n'hésitant pas à parler de "nouvelle ère", avec la présence des nouveaux kits aérodynamiques, qui ont radicalement changé le type de course auquel nous avons assisté ce dimanche.

Habitués aux processions dans les rues de la ville floridienne, les fans ont pu profiter d'une course imprévisible, aux multiples dépassements (366 au total, un nouveau record pour l'épreuve de St. Petersburg) et à l'issue qui fera parler d'elle encore bien longtemps !

Le ton était donné dès la première séance d'essais, puisque c'est le rookie Matheus Leist, pour l'équipe d'A.J. Foyt, qui réalisait le meilleur chrono ! Le Brésilien a certes profité du train de pneus supplémentaire alloué aux pilotes débutants, mais il allait prouver plus tard dans le week-end que son niveau de performance était bien là.

Suite à la réduction drastique de l'appui aérodynamique sur ces nouvelles monoplaces, les pilotes nous gratifiaient de quelques figures, plus ou moins libres, au cours des premières séances d'essais ! Pourtant, les temps au tour restaient compétitifs et un record de la piste était une possibilité lors des qualifications.

Et c'est exactement ce qui se passait dès le premier groupe de la séance qualificative, avec le surprenant Jordan King ! Le rookie du Ed Carpenter Racing signait un 1"00"0476 qui le propulsait en Q2. Une Q2 à laquelle n'a pas accédé le Champion en titre Josef Newgarden, contraint de partir en 13e position aux côtés du vainqueur de l'épreuve en titre, Sébastien Bourdais.

Si le début du week-end n'avait déjà pas été assez imprévisible, la pluie est venue redistribuer les cartes lors de la Q2 ! Quelques gouttes, certes, mais suffisantes pour rendre le premier virage terriblement piégeux, puisque tracé sur une piste d'aéroport. Les lignes blanches utilisées par les pilotes de ligne pour l'atterrissage devenant plutôt des petites patinoires pour les pilotes de course !

À ce petit jeu, on s'attendait évidemment à ce que l'expérience prime... ce qui n'a pas du tout été le cas ! En effet, trois rookies se qualifiaient pour la Q3, en utilisant des pneus tendres dès le début de la deuxième portion des qualifications. Les pilotes plus expérimentés, partis en durs, ne pouvaient que constater leur échec, avec notamment la neuvième place pour Scott Dixon, la dixième pour Tony Kanaan et la onzième pour Simon Pagenaud.

Six équipes différentes dans le Firestone Fast 6, voici quelque chose de peu habituel sur circuit routier ou urbain, où le Team Penske parvenait régulièrement à placer ses quatre monoplaces. Et pour continuer dans l'inhabituel, c'est le Canadien Robert Wickens qui remportait la pole position pour sa première course dans la catégorie, une première depuis un certain Sébastien Bourdais en 2003...

"Je suis sans voix", expliquait l'ancien pilote de DTM. "Le premier groupe était sec et normal, la crème de la crème devait passer, et j'étais content de me qualifier [pour la Q2]. Mon but était un top 10, mais une fois que je suis dans le top 6 je me dis 'allez, on va s'amuser'. On avait une super stratégie, de prendre la piste le plus tard possible, sur la piste la plus rapide. C'était dur, mais la voiture était fantastique."

Le pilote du Schmidt/Peterson Motorsports partageait la première ligne avec Will Power, Champion 2014 de la catégorie. Derrière, non pas un mais deux rookies, avec Matheus Leist et Jordan King, qui devançaient Takuma Sato et Ryan Hunter-Reay.

Une course très animée !

Pas question de pluie le dimanche, mais plutôt un beau soleil qui accueillait les pilotes avant la course de 110 tours, et 320 kilomètres. Dès le départ, Hunter-Reay devait abandonner sa sixième place sur la grille en rentrant au stand à la fin du tour de chauffe en raison d'un problème technique, laissant ses 23 camarades s'engouffrer dans le premier virage.

Et si la perspective de s'élancer aux côtés d'un champion établi comme Will Power avait de quoi intimider Wickens, c'est l'inverse qui s'est produit puisque l'Australien a perdu le contrôle de sa monoplace dans le deuxième virage, avant de percuter le mur par l'arrière.

Les premiers tours de la saison allaient se montrer particulièrement animés, avec deux neutralisations dans les dix premières boucles, et trois autres au cours de la première moitié de l'épreuve. Une multiplication des interventions de la voiture de sécurité qui avantageait certains pilotes en stratégie décalée, mais moins que l'an dernier par exemple.

Le poleman Robert Wickens restait ainsi aux avant-postes pendant une très grande partie de l'épreuve, et les derniers tours se transformaient en bataille entre le Canadien et Alexander Rossi, remonté de la douzième place sur la grille.

Un drapeau jaune pour la sortie de René Binder à neuf tours de l'arrivée regroupait le peloton pour ce qui aurait pu être un dernier restart à quatre boucles du but, mais une sortie de Max Chilton donnait une dernière chance à Rossi de s'emparer de la tête. Drapeau vert agité à deux tours de l'arrivée, premier virage, Rossi attaque, glisse, et percute Wickens...

Tout cela profitait donc à Sébastien Bourdais, qui avait pu se calquer sur la stratégie des leaders en milieu de course et ainsi se retrouver troisième, puis leader lorsque les deux premiers se touchaient. Le Manceau s'imposait donc une nouvelle fois à St. Petersburg, devant Graham Rahal (parti dernier !) et Rossi, qui ne sera pas pénalisé au final.

Du côté des rookies, Leist et King se sont montrés très à leur aise au début de l'épreuve, le Britannique menant cinq boucles. Malheureusement, le Brésilien était contraint à l'abandon après un accident dans le virage numéro 3, après avoir connu des soucis mécaniques le reléguant à plusieurs tours de la tête. King allait lui finir en 21e position après avoir touché un mur lors d'un des nombreux restarts.

Zach Veach et Zachary Claman DeMelo ont eux connu une course plus discrète, terminant 16e et 17e, même si l'Américain a été impliqué dans un accrochage avec Tony Kanaan lors du premier tour de l'épreuve. René Binder et Jack Harvey ont, quant à eux, dû abandonner, à chaque fois sur accident.

Honda a totalement dominé cette première manche de l'année, classant six de ses pilotes aux six premiers rangs. Premier pensionnaire du camp Chevrolet, le Champion en titre Josef Newgarden se classe septième, au bout d'un week-end difficile pour le Team Penske. Will Power doit en effet se contenter d'un top 10 alors que Simon Pagenaud se classe 13e d'une course où il n'aura jamais véritablement paru à son aise.

La deuxième manche de la saison d'IndyCar aura lieu le 7 avril prochain, sur l'ovale de Phoenix, où les nouvelles monoplaces seront soumises à un test bien complexe sur ce circuit rapide mesurant 1,6 km !

IndyCar - St. Petersburg - Course
P.PiloteÉcurieÉcart
1 18 france Sébastien Bourdais Coyne (H) 2:17:48.4954
2 15 united_states Graham Rahal Rahal (H) 0.1269
3 27 united_states Alexander Rossi Andretti (H) 0.7109
4 5 canada James Hinchcliffe Schmidt (H) 1.5175
5 28 united_states Ryan Hunter-Reay Andretti (H) 1.9907
6 9 new_zealand Scott Dixon Ganassi (H) 2.2716
7 1 united_states Josef Newgarden Penske (C) 3.3842
8 10 united_arab_emirates Ed Jones Ganassi (H) 4.2992
9 98 united_states Marco Andretti Andretti (H) 4.8363
10 12 australia Will Power Penske (C) 6.1272
11 14 brazil Tony Kanaan Foyt (C) 6.5176
12 30 japan Takuma Sato Rahal (H) 7.4005
13 22 france Simon Pagenaud Penske (C) 7.9903
14 88 colombia Gabby Chaves Harding (C) 9.2272
15 21 united_states Spencer Pigot Carpenter (C) 1 tour
16 26 united_states Zach Veach Andretti (H) 1 tour
17 19 canada Zachary Claman DeMelo Coyne (H) 1 tour
18 6 canada Robert Wickens Schmidt (H) Abandon
19 59 united_kingdom Max Chilton Carlin (C) 2 tours
20 23 united_states Charlie Kimball Carlin (C) 3 tours
21 20 united_kingdom Jordan King Carpenter (C) 3 tours
22 32 austria Rene Binder Juncos (C) Abandon
23 60 united_kingdom Jack Harvey Schmidt (H) Abandon
24 4 brazil Matheus Leist Foyt (C) Abandon

(C) = Chevrolet, (H) = Honda

Prochain article IndyCar
Sébastien Bourdais, vainqueur après une "course de fous"

Article précédent

Sébastien Bourdais, vainqueur après une "course de fous"

Article suivant

Sébastien Bourdais remporte la manche d'ouverture !

Sébastien Bourdais remporte la manche d'ouverture !

À propos de cet article

Séries IndyCar
Événement St. Petersburg
Lieu St. Petersburg Street Course
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Résumé de course