Formule 1
07 août
EL3 dans
06 Heures
:
54 Minutes
:
17 Secondes
MotoGP
24 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
04 Heures
:
49 Minutes
:
17 Secondes
WSBK
31 juil.
Événement terminé
07 août
SBK EL3 dans
04 Heures
:
54 Minutes
:
17 Secondes
Formule E
C
E-Prix de Berlin III
08 août
EL1 dans
03 Heures
:
54 Minutes
:
17 Secondes
WEC
13 août
EL1 dans
5 jours
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
102 jours
WRC
04 sept.
Prochain événement dans
26 jours
18 sept.
Prochain événement dans
40 jours

Delétraz : "Pour moi, c’est une vraie victoire !"

partages
commentaires
Delétraz : "Pour moi, c’est une vraie victoire !"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
15 juin 2020 à 08:47

Vainqueur de la première édition des 24 Heures du Mans virtuelles en compagnie de ses équipiers sur la Rebellion Williams Esports #1, le pilote suisse revient pour Motorsport.com sur ce succès et sur tout le travail entrepris en amont pour préparer cette épreuve qui restera dans les annales.

Après 24 heures de courses effrénées, Louis Delétraz peut savourer ce succès aux côtés de ses équipiers, le pilote GT Raffaele Marciello et les simracers Nikodem Wisniewski et Kuba Brzezinski. D’autant que le jeune Suisse, déjà très actif en simracing – il a pris part ces dernières semaines à des épreuves de F1, de F2 (avec deux victoires au compteur) et en GT SRO (il mène le championnat avant la dernière épreuve) –, fut très impliqué dans la préparation de l’épreuve avec Rebellion Williams Esports.

"Lorsque Rebellion m’a informé qu’ils voulaient disputer l’épreuve, je leur ai tout de suite conseillé de s’associer à une équipe déjà impliquée en simracing plutôt que de se lancer seuls dans cette aventure", explique Delétraz à Motorsport.com. "Nous avons eu plusieurs contacts, mais nous avons finalement fait le choix de travailler avec Williams Esports. Cela nous a permis de disposer de quatre voitures, avec quatre équipages solides pour aller jouer la victoire."

Lire aussi:

Les trois semaines ayant précédé l’épreuve, Louis Delétraz et ses équipiers de l’équipe Rebellion Williams Esports ont aligné les kilomètres sur serveur privé, sur la version virtuelle du circuit de la Sarthe, à raison d'une séance quotidienne, accumulant un maximum de connaissance de la piste et collectant un maximum de données en vue de la course. 

Si la victoire est venue récompenser ce travail intensif de préparation, la course n’a pas été de tout repos pour les pilotes de la #1. Huitièmes des qualifications, ces derniers ont connu une première péripétie lorsque Raffaele Marciello a été pénalisé d’un drive-through pour vitesse excessive dans la pitlane, puis une seconde mésaventure lorsque Louis Delétraz a été violemment percuté par l’arrière par un autre concurrent.

Bon gré mal gré, le Genevois et ses compères évoluaient alors à quelques 2’50 des leaders, mais le premier drapeau rouge – pour problème de serveur – les replaçait dans le sillage des hommes de tête. Rapidement, la #1 remontait les positions pour s’emparer du commandement durant la nuit. Et malgré le retour de la voiture #04 ByKolles dans les derniers tours, les quatre hommes et l’équipe Rebellion Williams Esports pouvaient savourer leur victoire dans ce qui restera une grande première dans l’histoire de l’eSport.

C’est aussi sympa pour Rebellion. Ils ont annoncé leur départ du WEC à la fin de cette saison, et ils ont toujours rêvé de gagner Le Mans.

Louis Delétraz.

"C’était génial !" poursuit Delétraz. "Et pour moi, c’est une vraie victoire, surtout après tout le travail effectué depuis des semaines, et durant cette course où nous n'avons pas ménagé nos efforts : j'ai dormi trois heures durant la nuit, avec une tension aussi forte que dans la réalité. Et puis c’est aussi sympa pour Rebellion. Ils ont annoncé leur départ du WEC à la fin de cette saison et ils ont toujours rêvé de gagner Le Mans. Même s’il s’agissait d’une course virtuelle, c’est vraiment génial pour eux."

Au-delà de sa performance propre, Louis Delétraz se réjouit d’avoir pris part à cette épreuve qui restera dans l’histoire. "C’est, et cela restera, une grande première dans l’Histoire de l’eSport, et cela constitue la plus grande épreuve de cette discipline", conclut le pilote suisse. "Les organisateurs ont réussi à monter une épreuve superbe en peu de temps, avec un plateau hors du commun, des simracers professionnels, des pilotes d’Endurance, des pilotes de F1, il y avait un sacré niveau et les écarts sont restés serrés du début à la fin."

Lire aussi:

"Et puis garantir une stabilité technique sur un événement pareil n'était pas gagné d'avance, au final nous n'avons eu que deux interruptions pour problèmes sur le serveur, ce qui est plus que correct. Je pense que c’est une épreuve qui pourrait être renouvelée tous les ans. Bien entendu, dans un an à la même période, si tout va bien, l’épreuve se déroulera sur la piste, et pas sur simulateur. De même, l’eSport a connu un bel essor suite aux confinements, mais va forcément un peu se tasser lors des prochains mois avec la reprise des championnats. Mais l'intérêt restera, et les 24 Heures du Mans virtuelles pourraient se disputer en hiver, pourquoi pas ? Cela peut être une idée à explorer..."

Un titre à décrocher en eSport, avant un retour en piste en juillet

En attendant, Louis Delétraz s’apprête à retrouver la piste et la compétition "pour de vrai" lors de la manche d’ouverture du championnat de Formule 2 les 4 et 5 juillet sur le Red Bull Ring, en Autriche. Avant de prendre le départ de ses premières "vraies" 24 Heures du Mans avec Rebellion en septembre prochain.

Et avant cela, Delétraz a encore un titre à décrocher en esport, lors de la finale des SRO E-Sport GT Series, où il arrivera en leader sur la manche finale du championnat le 20 juin.

Vergne voudrait faire Le Mans avec Gasly, et l'Indy 500

Article précédent

Vergne voudrait faire Le Mans avec Gasly, et l'Indy 500

Article suivant

F1 2020 dévoile de nombreuses images du mode My Team

F1 2020 dévoile de nombreuses images du mode My Team
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , eSport
Pilotes Louis Delétraz
Équipes Williams , Rebellion Racing
Auteur Emmanuel Rolland