Norris plus nerveux en simracing qu'au volant d'une F1

Si le simracing est parfois considéré comme une activité marginale par rapport à la Formule 1, certains pilotes le prennent très au sérieux, à l'image de Lando Norris.

Norris plus nerveux en simracing qu'au volant d'une F1

Pilote McLaren en Formule 1 depuis 2019 après une belle carrière dans les catégories junior, Lando Norris est particulièrement impliqué dans le domaine de l'eSport. Le monde des sports mécaniques étant à l'arrêt en raison de la pandémie de COVID-19, le Britannique a tout le temps de s'y adonner et participe actuellement à de nombreuses courses.

Lire aussi :

Norris a notamment remporté la première épreuve Veloce Pro Series coproduite par Motorsport Games le week-end dernier, face à un plateau composé de pilotes professionnels et de stars du simracing. Cependant, malgré des enjeux moindres, l'Anglais ne semble pas ressentir moins de pression, au contraire.

"Je suis vraiment nerveux en simracing, sans savoir pourquoi", commente Norris. "Je suis plus nerveux que lors d'une véritable séance qualificative. Je ne sais pas si c'est parce qu'il n'y a pas l'adrénaline du pilotage de la vraie voiture : en simracing, on est assis, c'est plus calme et paisible, on se contente de piloter. On réfléchit à davantage de choses."

"J'essaie de me calmer autant que possible, mais je me mets à trembler et à être tout nerveux, à tel point que je gâche toujours mes tours de qualifications. Ce que je fais, c'est que je règle mon tchat Twitch de manière à ce que les gens ne puissent pas écrire, sinon j'essaie de répondre à leurs questions et je me laisse trop distraire."

Norris se félicite de la multiplication de courses en ligne, qui donne un coup de pouce aux pilotes et aux fans dans leur vécu du confinement, tout en contribuant peut-être à la lutte contre le coronavirus.

"Il y a tous ces téléspectateurs qui se connectent, dont la plupart sont à la maison. Même quand on pilote, ils disent qu'on fait ça pour le divertissement, et ils aiment nous regarder nous battre. Je pense que pour nous, ces courses ne sont pas qu'un divertissement, mais elles permettent de faire rester les gens chez eux et de leur donner un peu de bonheur après avoir passé tant de temps à la maison ou sans pouvoir faire ce qu'ils veulent", conclut-il.

À noter que la semaine dernière, Norris a récolté plus de 12'000 $ (11'000 €) qui vont être reversés au fonds de solidarité pour la lutte contre la COVID-19, récemment lancé par l'Organisation mondiale de la Santé et la Fondation pour les Nations Unies. Plus de deux millions d'euros ont été récoltés pour cette œuvre caritative, et Norris avait promis de se raser la tête s'il parvenait à rassembler plus de 10'000 $, promesse qu'il a mise à exécution !

partages
commentaires
Vidéo - Un tour de Silverstone à l'envers dans F1 2019
Article précédent

Vidéo - Un tour de Silverstone à l'envers dans F1 2019

Article suivant

Les meilleures courses d'eSport à suivre en avril

Les meilleures courses d'eSport à suivre en avril
Charger les commentaires