Preview F1 24 : nos premières impressions

Découvrez nos premières impressions sur F1 24, nouvel opus de la franchise F1 développé par Codemasters et édité par EA Sports.

Capture d'écran du jeu F1 24

Seizième jeu officiel du Championnat du monde de F1 développé par Codemasters, F1 24 sortira officiellement le 31 mai sur PC, PS5, PS4, Xbox One et Xbox Series X/S. En voici notre preview, basée sur une version non définitive et limitée du jeu édité par EA Sports.

Si l'on s'en tient à la communication officielle des créateurs de ce nouvel opus, les deux nouveautés majeures de cette édition peuvent se résumer à la physique et au comportement retravaillés des F1 et à l'évolution du mode carrière. 

Manette en main, il est clair que les sensations au pilotage des monoplaces ont évolué. Elles sont même assez déroutantes quand vous passez de F1 23, qui contrastait pourtant déjà avec ses prédécesseurs, comme nous vous l'avions indiqué dans notre test l'an passé, à F1 24. Le sentiment est à la fois qu'il est nécessaire d'être un peu plus précis dans la décomposition de la phase de virage, que ce soit au freinage, dans le placement et même dans la réaccélération, mais que la voiture reste tout de même assez prévisible si vous la malmenez. L'on note toutefois une gênante impression de grande rigidité sur certains changements rapides de direction et quelques phases où le sous-virage semble exagéré, notamment en sortie de virage.

Il ne faut pas s'attendre à une révolution absolue, le jeu demeure grand public, mais il est clair que la modification du modèle physique a eu une influence sur le comportement des voitures, ce que d'aucuns pourront regretter au vu des premières impressions et du pas en avant qui avait été fait avec F1 23. Comme souvent, il faut aussi s'amuser à modifier assez drastiquement les réglages de base pour parvenir à tirer le meilleur parti des monoplaces, et à ce compte la palette des possibilités a encore été élargie même s'il ne faut pas s'attendre à la précision d'une simulation pur jus. 

Capture d'écran du jeu F1 24

Capture d'écran du jeu F1 24

Photo de: Codemasters

Capture d'écran du jeu F1 24

Capture d'écran du jeu F1 24

Photo de: Codemasters

Quant au mode carrière, les différents ajouts lui apportent logiquement plus de profondeur, notamment le système de reconnaissance, mais comme toujours on peut se demander jusqu'à quel point les joueurs pourront se laisser porter une fois rompus à leur mécanique. D'autres nouveautés sont sympathiques mais sonnent surtout comme des gadgets sans véritablement avoir d'influence sur la façon d'avancer dans ce mode somme toute là encore efficace si l'on prend l'angle grand public.

Les retouches de certains circuits sont appréciables même si on regrettera qu'elles n'aient pas eu lieu auparavant. Spa est en cela un exemple paroxystique, depuis le temps que le circuit est moqué dans les différents opus de la série. Désormais, il correspond bien plus à la réalité, en incluant évidemment les changement récents ; c'est tout de même le moins que l'on puisse attendre d'un jeu sous licence officielle.

Même si nous n'avons pas pu explorer tout le jeu dans cette preview, le sentiment qui prédomine à quelques jours de la sortie est le même que depuis de longues années : les changements apportés relèvent plus d'un toilettage que d'une véritable révolution. Ils changent des choses, plus ou moins à la marge, mais le paradigme reste globalement le même, à l'image d'un moteur graphique EGO toujours présent en dépit des critiques et de la lassitude d'une partie des joueurs.

La recette n'est pas mauvaise, mais dans une industrie du jeu vidéo qui foisonne de possibilités, notamment dans le segment des jeux de course, l'orientation grand public et la licence officielle ne sont peut-être plus aussi déterminants qu'auparavant, surtout quand les joueurs rompus à cette série en ont connu les affres et les bugs, notamment côté multijoueur. Et ce n'est pas F1 24 qui risque de créer l'électrochoc capable de relancer une série qui se complait dans ses certitudes. 

Lire aussi :
Capture d'écran du jeu F1 24

Capture d'écran du jeu F1 24

Photo de: Codemasters

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Comment Verstappen compte cumuler 24H du Nürburgring et GP d'Imola
Article suivant F1 24 : le test de la rédaction

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France