Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
33 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Test - MotoGP 18, pas bien différent de ses prédécesseurs

partages
commentaires
Test - MotoGP 18, pas bien différent de ses prédécesseurs
Par :
8 juin 2018 à 14:45

Le nouvel opus du jeu officiel du MotoGP est sorti ce jeudi, avec bien entendu tous les pilotes et tous les circuits de la saison 2018 !

Le développeur italien Milestone avait annoncé pléthore de nouveautés pour ce MotoGP 18, et comme attendu, elles se situent plutôt côté technique, avec l'arrivée de l'Unreal Engine 4. Ce dernier offre une expérience graphique plaisante, mais pas exempte de quelques bugs, notamment lors des chutes (il est fréquent de voir un pilote passer à travers une moto par exemple).

Au niveau du moteur physique, pas énormément de changements à signaler dans le feeling et la prise en main, ce qui n'est pas étonnant, compte-tenu du fait qu'il est évidemment difficile de reproduire l'ensemble des forces subies par une machine de MotoGP quand on joue à la manette.

On conseillera de s'orienter vers les physiques "pro", qui obligent par exemple le joueur à utiliser les deux freins, avant et arrière. Un fonctionnement qui demande un petit temps d'adaptation mais qui est bien plus plaisant que celui permettant de freiner en n'actionnant qu'un bouton, le joueur pouvant ajuster le comportement de sa moto en appliquant un petit coup de frein arrière, et pouvant freiner plus tard s'il dose particulièrement bien les deux freins.

Au rayon des points positifs, on peut également citer le fait que toutes les licences sont présentes, dont le nouveau tracé de Buriram, en Thaïlande, qui fait ses débuts au calendrier cette année. Comme l'an dernier, les catégories MotoGP, Moto2 et Moto3 sont associées à la Red Bull Rookies Cup, qui est la catégorie dans laquelle vous débuterez le mode carrière.

Un mode carrière bien ficelé, ressemblant un peu à celui des jeux de Formule 1 de Codemasters, puisqu'il faudra faire ses preuves pour accéder à un guidon de numéro 1 de l'équipe, et également développer la moto selon son style, avec les différents points de compétence donnés à chaque épreuve.

Malheureusement, si le jeu présente ces points positifs, il souffre également de quelques lacunes impactant directement le gameplay. À commencer par les IA, qui étaient annoncées comme modifiées, avec le passage à l'Unreal Engine 4. Si elles s'adaptent globalement bien au comportement du joueur, et ne le percutent pas en zone de freinage par exemple, elles ont la fâcheuse tendance à piler si on se met devant elles en ligne droite, ainsi que dès le moindre petit contact en virage, rendant toute forme de bagarre bien moins passionnante.

Autre problème, les IA n'utilisent jamais un autre type de gomme que les soft, alors que les types soft, medium et hard sont disponibles, comme le veut le règlement. Un aspect pas fondamental du jeu, bien sûr, mais qui aurait été le bienvenu, la stratégie pouvant ainsi prendre un rôle prépondérant.

MotoGP 18

En parlant de stratégie, la procédure flag-to-flag existe en MotoGP depuis 13 ans, mais ne fait une nouvelle pas partie du jeu officiel de la catégorie. Un manquement regrettable, qui ajouterait du piment à un jeu qui peut finalement rapidement tourner en rond, et qui dispose en plus d'une simulation de la piste humide tout à fait acceptable !

Dernier point, celui de la gestion des collisions, qui faisait partie des nouveautés apportées par l'Unreal Engine 4, mais qui reste ici bien trop permissive, il est finalement possible de faire une course complète en venant toucher ses adversaires dans chaque virage pour les écarter de la trajectoire, et ensuite de se placer juste devant les autres en les dépassant en ligne droite pour les faire ralentir.

Au final, ce MotoGP 18 est un épisode dans la lignée des autres, un jeu valable, mais qui ne présente pas assez de nouveautés pour justifier un achat à plein prix. Si les incrustations officielles du MotoGP font leur apparition, les pilotes de légende ont disparu, à voir donc ce qui est le plus intéressant pour savoir si l'on achète ou non ce nouvel opus... mais croyez-nous, débarquer à 350 km/h dans San Donato au Mugello reste une sacrée expérience vidéoludique !

Article suivant
Le Circuit des 24H du Mans désormais dans GT Sport !

Article précédent

Le Circuit des 24H du Mans désormais dans GT Sport !

Article suivant

Vidéo - Des détails sur le championnat eSport des 24 Heures du Mans

Vidéo - Des détails sur le championnat eSport des 24 Heures du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Jeux vidéo
Événement MotoGP 18
Auteur Michaël Duforest