La FIA ouvre une enquête après une suspicion de salut nazi

La FIA a ouvert une enquête après le comportement du kartman russe Artem Severiukhin, accusé d'avoir fait un salut nazi sur le podium après une épreuve organisée au Portugal le week-end dernier.

Charger le lecteur audio

Artem Severiukhin, qui roule sous licence italienne en raison des sanctions qui visent actuellement les athlètes russes, a remporté dimanche la finale de la manche d'ouverture du Championnat d'Europe de Karting de la FIA à Portimão. Pendant la cérémonie du podium, alors que l'hymne italien était joué, le jeune homme s'est tapé sur le cœur avant de faire ce qui a été interprété comme un salut nazi, avant d'éclater de rire. Ces images ont choqué et suscité énormément de critiques, dans un contexte très tendu en raison de la guerre menée par la Russie en Ukraine.

Lundi après-midi, la FIA s'est saisie de l'affaire en ouvrant une enquête : "La Fédération internationale de l'Automobile confirme avoir ouvert immédiatement une enquête sur le comportement inacceptable de Monsieur Artem Severiukhin survenu pendant la cérémonie du podium de la catégorie OK, lors de la première manche du Championnat d'Europe de Karting FIA 2022 au Kartodromo Internacional do Algarve, au Portugal. La FIA communiquera rapidement les prochaines évolutions dans ce dossier."

Artem Severiukhin a démenti avoir fait un salut nazi et assure qu'il célébrait simplement sa victoire avec sa famille et ses amis, qui étaient situés de l'autre côté du podium. Il a également publié ensuite une vidéo dans laquelle il a présenté des excuses.

"Je tiens à m'adresser à tout le monde par rapport à ce qui s'est passé hier sur le podium", a-t-il indiqué. "J'ai remporté la manche du Championnat d'Europe et j'étais très heureux. Je viens de Russie. J'ai remercié l'équipe et mes proches en Russie. Quelqu'un a vu un mauvais geste dans mes actes, mais ce n'est pas le cas. Je les ai simplement remerciés. Je suis Russe, je viens de Russie et je suis solidaire de mon pays."

L'équipe d'Artem Severiukhin, Ward Racing, n'a toutefois pas tardé à prendre une décision radicale en mettant fin au contrat de son pilote et s'est montrée choquée par son comportement.

"Ward Racing condamne avec la plus grande fermeté les actes individuels du pilote Artem Severiukhin pendant la cérémonie de remise des trophées le 10 avril 2022, car nous les considérons comme une manifestation antisportive et comme une violation inacceptable du code sportif éthique et moral. Ward Racing exprime ainsi son opinion ainsi que celle de tous ses athlètes et de tout son personnel. Sur la base de ces considérations, Ward Racing ne voit aucune possibilité de poursuivre sa collaboration avec Artem Severiukhin et va procéder à la résiliation de son contrat."

La Fédération Russe de l'Automobile a également réagi et assuré qu'elle allait se pencher sur le comportement du jeune pilote, précisant qu'elle voulait examiner tous les détails.

"La Fédération Russe de l'Automobile clarifie les circonstances de l'incident et les actes de l'athlète, et analyse également les commentaires des parties concernées", est-il expliqué dans un communiqué. "La Fédération Russe de l'Automobile informe qu'Artem Severiukhin a été libéré par la RAF et a participé au Championnat d'Europe sous licence italienne. C'est pourquoi le drapeau italien et l'hymne italien ont été utilisés sur le podium. Nous signalons également que nous considérons comme inacceptable toute manifestation, même accidentelle, de fascisme et de nazisme dans le sport automobile russe et parmi les athlètes russes."

Artem Severiukhin n'est pas le premier sportif russe à susciter la controverse depuis que l'invasion de l'Ukraine par la Russie a débuté, au mois de février. Le mois dernier, le gymnaste Ivan Kuliak a arboré sur sa tenue un Z, lettre symbole de l'opération militaire russe en Ukraine, lors d'un Championnat du monde organisé à Doha. Une enquête avait également été ouverte et il risque d'être banni des compétitions.

partages
commentaires
Sauvée, la piste de karting de Schumacher sera modernisée
Article précédent

Sauvée, la piste de karting de Schumacher sera modernisée

Article suivant

Salut nazi : la fédération italienne révoque la licence du pilote

Salut nazi : la fédération italienne révoque la licence du pilote