Salut nazi : la fédération italienne révoque la licence du pilote

L'Automobile Club d'Italie (ACI) a retiré la licence italienne sous laquelle le kartman russe Artem Severiukhin courait à la suite de la controverse suscitée par ce qui s'apparente à un salut nazi sur le podium d'une épreuve du Championnat d'Europe.

Artem Severiukhin, 15 ans, est accusé d'avoir fait un salut nazi après avoir remporté la manche du Championnat d'Europe de karting de la FIA à Portimão, le week-end dernier. L'instance dirigeante du sport automobile a annoncé ce lundi qu'elle allait ouvrir une enquête sur l'incident. L'équipe de Severiukhin, Ward Racing, a également annoncé la résiliation de son contrat après l'apparition en ligne de la vidéo de l'incident.

L'Automobile Club d'Italie a aussi convoqué une réunion extraordinaire pour discuter du comportement de Severiukhin, qui court sous licence italienne en raison de l'interdiction imposée aux athlètes russes après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ce mardi, l'ACI a rendu publique sa décision de retirer la licence de Severiukhin, qualifiant son geste d'"inqualifiable et inacceptable". Et d'autres sanctions ne sont pas exclues.

"Pendant que la réunion extraordinaire du conseil des sports de l'Automobile Club d'Italie – convoquée pour prendre des mesures urgentes à la suite du geste inqualifiable et inacceptable du pilote de kart russe Artem Severiukhin, sur le podium de la course européenne de karting junior à Portimão – est toujours en cours, nous apprenons que le conseil d'administration lui-même a décidé le retrait immédiat de la licence sportive de Severiukhin et l'a, dans le même temps, renvoyé devant la justice sportive afin qu'elle évalue la définition d'autres sanctions qui relèvent de sa propre sphère de compétence", peut-on lire dans un communiqué sur son site officiel.

"Severiukhin a fait montre d'un manque de respect non seulement envers les valeurs universelles qui ont toujours inspiré chaque sport, mais aussi envers l'humanité, la dignité et la cohabitation civile."

Le communiqué a ajouté par la suite : "Severiukhin avait obtenu la licence italienne, comme prévu par le règlement de la FIA, qui permet aux jeunes pilotes de toute nationalité la plus grande liberté de mouvement parmi les fédérations internationales, afin de leur permettre de se développer professionnellement dans les pays – comme l'Italie – qui ont une grande tradition dans la formation au sport automobile et dans les débuts des pilotes en vue de devenir professionnels."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La FIA ouvre une enquête après une suspicion de salut nazi
Article suivant Gala FIA : Verstappen et les champions 2022 ont reçu leurs trophées

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France