LIVE - Suivez les 24 Heures du Mans en direct !

Pour ne rien rater des 24 Heures du Mans 2022, que vous soyez sur place ou ailleurs, Motorsport.com vous accompagne et vous informe directement sur place. Suivez notre live texte en intégralité !

LIVE - Suivez les 24 Heures du Mans en direct !

La course en direct vidéo

Par: Basile Davoine, Benjamin Vinel, Willy Zinck

Résumé

Le top 5 

P Équipe Pilotes Cat. Trs
1

 Toyota Gazoo Racing

      Toyota GR010 Hybrid

 Mike Conway

 Kamui Kobayashi

 José María López

HC

380
2

 Toyota Gazoo Racing

      Toyota GR010 Hybrid

 Sébastien Buemi

 Brendon Hartley

 Ryo Hirakawa

HC

380
3

 Glickenhaus Racing

      Glickenhaus 007 LMH

 Ryan Briscoe

 Richard Westbrook

 Franck Mailleux

HC

375
4

 Glickenhaus Racing

      Glickenhaus 007 LMH

 Ryan Briscoe

 Richard Westbrook

 Franck Mailleux

HC

370
5

 JOTA

      Oreca 07-Gibson

 Roberto Gonzalez

 António Félix da Costa

 Will Stevens

LMP2 

369
Statut: Arrêté
Merci à toutes et à tous d'avoir suivi ce direct commenté des 24 Heures du Mans avec nous, restez connectés sur Motorsport.com pour suivre toute l'actualité des sports mécaniques !

Les vainqueurs par catégorie

Équipe Pilotes Cat.
8

 Toyota Gazoo Racing

      Toyota GR010 Hybrid

 Sébastien Buemi

 Brendon Hartley

 Ryo Hirakawa

HC

38

 JOTA

      Oreca 07-Gibson

 Roberto Gonzalez

 António Félix da Costa

 Will Stevens

LMP2

91

Germany Porsche GT Team

      Porsche 911 RSR-19

 Gianmaria Bruni

 Richard Lietz

 Frédéric Makowiecki

GTE Pro

33

 TF Sport

      Aston Martin Vantage

 Ben Keating

 Henrique Chaves

 Marco Sørensen

GTE Am

La Porsche #91 de Bruni-Lietz-Makowiecki remporte la catégorie GTE Pro, tandis que les honneurs reviennent à TF Sport en GTE Am, avec l'Aston Martin #33 pilotée par Keating-Chaves-Sørensen.
Le succès de Jota Sport est confirmé en LMP2, avec la #38 d'António Félix da Costa, Roberto González et Will Stevens.
C'est fait ! La Toyota #8 s'impose, c'est un quatrième succès au Mans pour Sébastien Buemi, un troisième à l'actif de Brendon Hartley, et le premier de Ryo Hirakawa !
Dernier tour !
Brendon Hartley est dans son avant-dernier tour...
Moins de sept minutes à tenir pour les 54 bolides encore en course (ce qui devrait être un record à l'arrivée !)
Ultime arrêt au stand pour la Jota #38, qui s'apprête à remporter les 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2.
 
Les cinq Hypercars ont effectué leur dernier arrêt au stand. Celui de Briscoe (Glickenhaus #709) s'est légèrement éternisé mais rien de très grave – nul besoin de sauver le soldat Ryan.
Meilleur tour en course pour José María López (Toyota #7) en 3'27"749.
Il y a 2'10 d'écart entre la Toyota #8 et la Toyota #7 en Hypercar, 1'50 d'avance pour la Jota #38 sur la Prema #9 en LMP2.
En revanche, il est peu plausible qu'il ait fait une heure de plus : never say neuf heures.
D'ailleurs, avec trois pilotes pour une course de 24 heures, Job aura probablement roulé Uitert.
Job van Uitert (Panis Racing #65) et Phil Hanson (United Autosports #22) sont à la lutte pour la 11e place de la catégorie LMP2.
 
Voilà trois heures que les leaders par catégorie n'ont pas changé.

Les leaders par catégorie

Équipe Pilotes Cat.
8

 Toyota Gazoo Racing

      Toyota GR010 Hybrid

 Sébastien Buemi

 Brendon Hartley

 Ryo Hirakawa

HC

38

 JOTA

      Oreca 07-Gibson

 Roberto Gonzalez

 António Félix da Costa

 Will Stevens

LMP2

91

Germany Porsche GT Team

      Porsche 911 RSR-19

 Gianmaria Bruni

 Richard Lietz

 Frédéric Makowiecki

GTE Pro

33

 TF Sport

      Aston Martin Vantage

 Ben Keating

 Henrique Chaves

 Marco Sørensen

GTE Am

Il est 15h, plus qu'une heure de course !
La Glickenhaus #708 a enfin récupéré la quatrième place aux dépens de la LMP2 de tête !
 
Deux minutes et 22 secondes séparent les deux Toyota en tête de la course, toujours à l'avantage de la #8.
Et ça repart !
Une slow zone va permettre de remettre cette voiture en piste.
La Porsche #99 (Hardpoint Motorsport) d'Andrew Haryanto est dans  les graviers à la chicane Dunlop.
La réalisation nous montre une bataille pour la 43e place du clasement général, ça en dit long sur le suspense de cette fin de course.
Cette voiture a globalement connu une course très difficile, n'ayant pu participer aux qualifications à cause d'un problème technique et ayant pris le départ en fond de peloton. Il y a ensuite eu un accident pour Ryan Cullen.
La Vector Sport #10 est à l'arrêt dans la voie des stands. Les mécaniciens la ramènent au garage.
Il y a onze ans jour pour jour, les 24 Heures du Mans s'achevaient sur une victoire d'Audi (Fässler-Lotterer-Tréluyer) avec... 14 secondes d'avance sur Peugeot (Bourdais-Pagenaud-Lamy). Le scénario du jour risque de ne pas nous offrir le même suspense.
José María López prend le volant de la Toyota #7 à la place de Mike Conway afin de la mener au drapeau à damier.
 
La Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing a passé près d'une demi-heure au stand en raison d'un problème de suspension.
Brendon Hartley prend le relais de Sébastien Buemi au volant de la Toyota #8, qui est bien partie pour remporter cette 90e édition des 24 Heures du Mans.

Les leaders par catégorie

Équipe Pilotes Cat.
8

 Toyota Gazoo Racing

      Toyota GR010 Hybrid

 Sébastien Buemi

 Brendon Hartley

 Ryo Hirakawa

HC

38

 JOTA

      Oreca 07-Gibson

 Roberto Gonzalez

 António Félix da Costa

 Will Stevens

LMP2

91

Germany Porsche GT Team

      Porsche 911 RSR-19

 Gianmaria Bruni

 Richard Lietz

 Frédéric Makowiecki

GTE Pro

33

 TF Sport

      Aston Martin Vantage

 Ben Keating

 Henrique Chaves

 Marco Sørensen

GTE Am

 
Changement de pneus et de pilote chez Glickenhaus, avec Pipo Derani qui remplace Romain Dumas dans la #708. Elle occupe la cinquième place du général.
Et voici les deux dernières heures de course ! Statu quo en tête de toutes les catégories.
Le dernier relais approche pour conclure ses 24 Heures dans notre équipe sur place. On cherche quoi vous raconter, on ne vous le cache pas, tant la course est gelée depuis quelque temps.
Petite sortie de piste pour la Porsche #79, qui repart.