Les 24 Heures du Mans 2020 auront lieu sans public

Prévues les 19 et 20 septembre prochains, les 24 Heures du Mans automobiles seront finalement organisées à huis-clos, face à la menace toujours vive de la pandémie de COVID-19.

Les 24 Heures du Mans 2020 auront lieu sans public

La décision de ne pas accueillir de public lors de la 88e édition des 24 Heures du Mans, les 19 et 20 septembre prochains, a été prise par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) et la préfecture de la Sarthe, "en concertation avec différentes instances référentes en matière de sécurité sanitaire", peut-on lire dans un communiqué publié ce lundi.

La plupart des grands championnats et compétitions internationales sportives ont repris, en sports mécaniques ou ailleurs, en prenant bien soin de mettre en place une série de mesures et de protocoles pour éviter et/ou contenir tout risque de contamination et de propagation du virus. La base de ces projets est bien souvent l'absence totale ou quasi complète de public sur le site et le repli sur un nombre limité de personnes présentes. Il en sera donc de même pour la plus grande course d'Endurance de la planète.

Lire aussi :

"Alors que de nombreuses solutions avaient été envisagées pour organiser la 88e édition des 24 Heures du Mans, en septembre prochain, en présence de public en nombre limité sur le site, l’ACO et la préfecture de la Sarthe, en étroite collaboration avec différents experts de la situation sanitaire, annoncent aujourd’hui la tenue de la classique mancelle, sans public, les 19 et 20 septembre prochains", poursuit le communiqué. 

"La sécurité de tous, concurrents, partenaires, spectateurs, étant la priorité de l’ACO et de la FIA, il restait malheureusement trop d’incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire et à la spécificité de l’épreuve internationale mancelle, véritable fête populaire qui accueille d’ordinaire du public sur plusieurs jours. Cette décision responsable a été unanimement prise."

Tout n'est pas perdu toutefois puisque l'organisation promet un "dispositif exceptionnel" pour accéder à la course et à ses à-côtés. "Que les fans se rassurent, l'ACO leur proposera un dispositif exceptionnel pour suivre la course, à distance, avec notamment une plateforme digitale pour découvrir les coulisses des 24 Heures du Mans."

Lire aussi :

Le président de l'ACO, Pierre Fillon, déplore évidemment cette situation mais souligne le positif : "Cette 88e édition des 24 Heures du Mans sera vraiment particulière. Dans ce contexte singulier, la plus grande course d’endurance au monde aura bien lieu, mais malheureusement sans public."

"Durant ces dernières semaines, nous avons réfléchi à de nombreuses options pour partager notre épreuve avec nos fans, même en nombre restreint, sur site en septembre prochain. Cependant, les conditions d’accueil propres à notre événement, véritable festival populaire durant plusieurs jours, nous ont fait opter avec la préfecture, pour l’organisation de nos 24 Heures, sans public cette année. Les incertitudes sont encore trop nombreuses pour notre course-festival, or nous ne voulons faire aucun compromis avec la sécurité."

"Même si les conséquences de cette décision sont tristes pour nos fans comme pour nous, la décision n’a pas été difficile à arrêter car nous ne voulons prendre aucun risque. Que le public se rassure, il ne pourra pas venir au Mans cette année, mais notre épreuve viendra à eux. Nos équipes, nos partenaires médias seront des relais actifs. Nous savons pouvoir compter sur la compréhension de tous."

Le départ des 24 Heures du Mans 2020 aura lieu à 14h30 le 19 septembre.

partages
commentaires
Duval : "En Endurance, j'ai encore mon mot à dire"

Article précédent

Duval : "En Endurance, j'ai encore mon mot à dire"

Article suivant

Panis Racing boucle son équipage pour les 24H du Mans

Panis Racing boucle son équipage pour les 24H du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Événement 24 Heures du Mans
Auteur Fabien Gaillard
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021