H+8 - Une sortie de piste plombe Alpine

Déjà distancé par Toyota aux 24 Heures du Mans, Alpine a perdu gros au début de la nuit, après une sortie de piste survenue dans la huitième heure de course.

H+8 - Une sortie de piste plombe Alpine

Les leaders par catégorie à minuit

Clt Général Concurrent Catégorie Trs parcourus
1

Japan Toyota Gazoo Racing

Conway/Kobayashi/López

HYPERCAR 115
4

Belgium Team WRT

Kubica/Delétraz/Ye

LMP2 112
23

Italy AF Corse

Pier Guidi/Calado/Ledogar

LMGTE Pro 107
32

Italy AF Corse

Perrodo/Nielsen/Rovera

LMGTE Am 105

B.D., Le Mans - L'entrée dans la nuit ne s'est pas faite en douceur aux 24 Heures du Mans. Les trois dernières heures de course ont en effet été marquées par de multiples incidents, exacerbés par la pluie qui a fait son retour à 21h pendant environ 30 minutes. Suffisant pour rendre les conditions particulièrement délicates avec une température en baisse et un asphalte ayant donc plus de mal à sécher. 

La sixième heure de course a débuté par plusieurs incidents spectaculaires et quasi simultanés. On a d'abord vu les deux LMP2 de United Autosports, la #23 et la #32, s'accrocher à la chicane Dunlop, ce qui a provoqué l'abandon de la deuxième citée. Dans le même temps, il y a eu du grabuge dans les virages Porsche, où la G-Drive #26 a accroché l'Oreca #1 que pilotait Sophia Flörsch. Bloquée en milieu de piste, cette dernière a ensuite été heurtée par la #74. C'est l'abandon pour le trio féminin du Richard Mille Racing. 

Avec tous ces incidents, la course a été interrompue par deux fois avec l'entrée en piste de la voiture de sécurité, qui a également fait son apparition après un gros crash de la Porsche #56 et de l'Aston Martin #33 dans les Hunaudières. 

Néanmoins, le fait majeur de cette soirée est intervenu vers 23h15, lorsque Matthieu Vaxiviere est sorti de la piste à la première chicane. "Depuis deux ou trois heures les conditions sont compliquées, ça a du mal à sécher à cette heure-là", a expliqué le pilote Français au micro de la Chaîne L'Equipe. "J'ai dépassé les deux GT à l'extérieur et même si j'ai freiné sur le sec, j'ai bloqué les pneus arrière. Ils étaient sans doute mouillés." Déjà reléguée à un tour du leader, la #36 a perdu deux tours dans cette mésaventure, chutant à la sixième place du classement général. 

Car pendant ce temps, Toyota mène grand train et pour le moment, aucun souci n'affecte les GR010 Hybrid. La #7 poursuit son cavalier seul et a su tirer son épingle du jeu à chaque petit fait de course, ce qui lui procure à minuit une avance de plus d'une minute sur la voiture sœur. 

Au troisième rang, l'on trouve la première LMP2, catégorie dans laquelle le Team WRT a fait la très grosse opération de ces dernières heures en plaçant ses deux protos en tête de la catégorie, la #31 devant la #41. Et au milieu de cette bagarre, la première des Glickenhaus, la #708, poursuit son bonhomme chemin et a repris espoir dans la lutte pour le podium au classement général en profitant des malheurs de l'Alpine. 

En LMGTE Pro, la Ferrari #51 est toujours leader et a bénéficié des deux interventions de la voiture de sécurité, qui ont également avantagé la Corvette #63 tout en piégeant les Porsche, particulièrement la #92. AF Corse est également leader du LMGTE Am avec la Ferrari #83. 

Lire aussi :

partages
commentaires
H+5 - Toyota creuse l'écart sur Alpine

Article précédent

H+5 - Toyota creuse l'écart sur Alpine

Article suivant

H+14 - Les Toyota au coude-à-coude

H+14 - Les Toyota au coude-à-coude
Charger les commentaires
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021