Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs

La billetterie des 24 Heures du Mans va ouvrir dans quelques jours avec une jauge limitée à 50 000 spectateurs pour l'édition 2021.

C'était une annonce très attendue et, même si elle demeure suspendue à bien des conditions, elle donne du baume au cœur. Décalées de deux mois dans l'espoir de ne pas se courir une deuxième année consécutive à huis clos, les 24 Heures du Mans accueilleront bel et bien du public en 2021. La 89e édition de la classique mancelle, dont le départ sera donné le samedi 21 août à 16 heures, table sur une jauge de 20% par rapport à la capacité d'accueil habituelle. 

Ce jeudi, l'Automobile Club de l'Ouest a annoncé l'ouverture de la billetterie au grand public à compter du lundi 21 juin. L'espoir est de réunir environ 50 000 personnes sur le Circuit de la Sarthe, dans des conditions dictées par la crise sanitaire : cette jauge sera en effet associée à l'utilisation du pass sanitaire mis en place par l'État depuis le 9 juin. 

Lire aussi :

L'organisateur de l'épreuve rappelle bien entendu que cette annonce demeure "sous réserve des décisions gouvernementales" ultérieures et naturellement soumise à l'évolution de la pandémie de COVID-19. 

La réouverture de l'enceinte mancelle ne pourra pas encore être synonyme de retour à la normalité cette année. Pour que tout se passe au mieux, l'ACO n'instaure pas uniquement une limitation du nombre de billets. L'accès au circuit ne sera possible qu'à partir des essais libres du mercredi 18 août, ce qui signifie que la Journée Test prévue le dimanche 15 août et les vérifications administratives, non délocalisées en centre-ville, se tiendront à huis clos. 

Les détails d'accès seront donnés ultérieurement mais il est d'ores et déjà acquis que "plusieurs aires d'accueil et parkings seront disponibles" la semaine de la course. L'entrée sera gratuite pour les moins de 16 ans, avec accès en tribune également gratuit pour les enfants de moins de 8 ans. 

Enfin, du côté des animations, il faudra s'attendre à des alternatives pour découvrir un autre type d'ambiance. "En raison du contexte sanitaire toujours instable, les 24 Heures du Mans n'accueilleront cette année pas de concerts ni de fête foraine", prévient l'ACO. "Plusieurs animations seront proposées au public pour faire de ces retrouvailles un moment d’exception." 

En cas d'annulation de l'épreuve ou de huis-clos décrété par les autorités, l'ensemble des spectateurs sera remboursé. 

partages
commentaires
En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

Article précédent

En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

Article suivant

BMW va faire son grand retour en prototype !

BMW va faire son grand retour en prototype !
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021