Réactions
24 Heures du Mans 24 Heures du Mans

Un accident "dur à avaler" pour la Corvette qui menait en GTE Pro

La Corvette #64 était en tête du GTE Pro aux 24 Heures du Mans quand elle été mise hors course en raison d'un accrochage avec une LMP2. Alexander Sims était "au mauvais endroit au mauvais moment" et a eu du mal à accepter cet abandon.

La Corvette #64 avait une minute d'avance en tête de la catégorie GTE Pro à six heures de l'arrivée au Mans mais sa course s'est interrompue brutalement dans la ligne droite des Hunaudières. À la sortie de la première chicane, Alexander Sims, qui partageait la voiture avec Nick Tandy et Tommy Milner, a été doublé par deux LMP2, dont l'Oreca AF Corse #83 alors piloté par François Perrodo.

Pensant la manœuvre terminée, ce dernier s'est rabattu mais il a percuté la Corvette, immédiatement envoyée dans le rail de sécurité, et la course de la #64 s'est arrêté là. Catastrophé, Perrodo s'est rendu dans le garage de Corvette pour présenter ses excuses aux responsables du constructeur et Sims n'a pas voulu accabler le Français mais a reconnu que perdre la course dans ces conditions était douloureux, d'autant plus qu'il s'agissait de la dernière édition en GTE Pro, qui va laisser place à une catégorie dérivée du GT3.

"Ce n'est jamais agréable quand des choses hors de notre contrôle surviennent, mais nous sommes en piste face à 60 autres voitures et des erreurs humaines sont possibles", a déclaré Sims à Motorsport.com. "Je suis certain que Perrodo ne l'avait pas prévu, on était juste au mauvais endroit au mauvais moment."

"On avait fait tout notre possible jusque-là, on était très bons. C'était naturellement extrêmement décevant. Quand on sait qu'on n'a plus aucune chance, en un sens c'est dur à avaler. Je ne dirais pas que [la victoire] était assurée, mais on était dans une position relativement confortable, on avait un bon rythme et on était en tête avec une avance acceptable."

#64 Corvette Racing Chevrolet Corvette C8.R LMGTE Pro - Tommy Milner, Nick Tandy, Alexander Sims

La Corvette #64

Cet accident est survenu peu de temps après la confirmation de l'abandon de la voiture sœur, la #63, frappée par des soucis de suspension. La #64 avait de son côté réussi une belle remontée après un arrêt imprévu en raison d'un problème de frein, et s'était retrouvée en tête après une spectaculaire crevaison pour la Porsche #92.

"On a perdu quelque chose comme une minute et demie [avec le changement de freins] et on a manqué de chance avec des voitures concurrentes qui sont se sont arrêtées pendant des slow zones", a précisé Sims. "On était de retour dans la lutte pour la deuxième place quand la #63 a eu son problème de suspension [après environ huit heures] et on est revenus dans la course pour la première place quand la #92 a eu un problème, mais voilà ce qu'il s'est passé."

"On avait un très bon rythme, dans certains relais notre rythme était vraiment phénoménal. C'était une belle performance de tout le monde et un plaisir d'y être associé."

En GTE Pro, la victoire est finalement revenu à la Porsche #91 de Gianmaria Bruni, Richard Lietz et Frédéric Makowiecki, devant les deux Ferrari AF Corse.

Propos recueillis par Jamie Klein

Lire aussi :

France 24 Heures du Mans 2022 - Le podium en GTE Pro

P Équipe Pilotes Trs
1

Germany Porsche GT Team

      Porsche 911 RSR-19

 Gianmaria Bruni

 Richard Lietz

 Frédéric Makowiecki

350
2

 AF Corse

      Ferrari 488 GTE Evo 

 Alessandro Pier Guidi

 James Calado

 Daniel Serra

350
3

 AF Corse

      Ferrari 488 GTE Evo

 Miguel Molina

 Antonio Fuoco

 Davide Rigon

349

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Victoire atypique pour Jota et Félix da Costa, immuables leaders
Article suivant Ogier : "Je suis arrivé avec beaucoup d'humilité dans ce projet"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France