Alonso le plus rapide, Rebellion dans la même seconde !

partages
commentaires
Alonso le plus rapide, Rebellion dans la même seconde !
Par : Basile Davoine
3 juin 2018 à 16:00

Pour sa première sur le Circuit des 24 Heures du Mans, Fernando Alonso a terminé la Journée Test avec le meilleur chrono au volant de la Toyota. Mais on retiendra surtout la prometteuse résistance proposée par Rebellion. Pour le moment ?

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Fernando Alonso, Anthony Davidson
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Fernando Alonso
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov, Jenson Button
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso, Jose Maria Lopez, Anthony Davidson
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Fernando Alonso, Anthony Davidson
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov, Jenson Button
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sebastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso, Jose Maria Lopez, Anthony Davidson
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Jenson Button
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Kamui Kobayashi
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Jenson Button
#29 Racing Team Nederland Dallara P217: Frits van Eerd, Giedo van der Garde, Jan Lammers
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Fernando Alonso, Anthony Davidson
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Fernando Alonso
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Fernando Alonso, Anthony Davidson
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Jenson Button
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Fernando Alonso
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla, Billy Johnson
#91 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Gianmaria Bruni, Frédéric Makowiecki
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Jenson Button
#81 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Martin Tomczyk, Nicky Catsburg
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Fernando Alonso
La voie des stands
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Fernando Alonso
#64 Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R: Oliver Gavin, Tommy Milner, Marcel Fassler
#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Jenson Button
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dillmann
#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR
#47 Cetilar Villorba Corse Dallara P217 Gibson
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez, Fernando Alonso, Anthony Davidson
#31 Dragonspeed Oreca 07: Pastor Maldonado
#6 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Oliver Rowland, Alex Brundle, Oliver Turvey
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon

B.D., Le Mans - Après une matinée écourtée par un drapeau rouge, la réparation des rails consécutive à l'accident ayant mis aux prises l'Aston Martin #95 et la Dallara #35 a pu être réalisée dans les temps pour que la piste soit à nouveau ouverte dès 13h30. Et très vite, les Toyota se sont lancées à l'assaut du chrono en ce début d'après-midi. 

Alonso digère vite !

Fernando Alonso a d'abord amélioré la marque de référence qu'il avait fixée avant la pause déjeuner à bord de la TS050 Hybrid #8. Ce début de séance a permis de voir enfin apparaître en piste la deuxième Ginetta de l'équipe Manor, frappée du #5, tandis que la BR1 de DragonSpeed a pu boucler ses premiers tours chronométrés après une première partie de journée perturbée par des ennuis techniques. 

Ce premier ballet a néanmoins été interrompu après moins d'une demi-heure par un drapeau rouge, causé par des soucis de communication radio entre la direction de course et les postes de commissaires. Une dizaine de minutes ayant suffi pour remettre les choses en ordre, Toyota a remis le couvert au drapeau vert avec un Kamui Kobayashi très rapide, plaçant la #7 aux avant-postes en 3'20"008. Mais le Japonais, détenteur du record du tour absolu ici depuis les qualifications de l'année passée, a vu Alonso lui répondre avec une boucle en 3'19"066. De quoi se rapprocher à moins d'une seconde du meilleur temps de la Journée Test 2017. 

Pendant ce temps, les gros bras du LMP2 ont commencé à faire tomber les chronos, la position de tête revenant successivement à Nicolas Lapierre (Alpine) puis Jean-Éric Vergne (G-Drive).

Du côté des LMP1 privés, la deuxième heure a vu un rapproché très net des forces vives, avec en premier lieu un tour prometteur signé Stéphane Sarrazin avec la SMP #17 en 3'21"761. Tom Dillmann s'est également attaché à ramener la ByKolles dans des temps intéressants avec un passage en 3'23"936, soit déjà plus vite qu'en qualifications l'an dernier pour le prototype ENSO CLM P1/01. 

C'est toutefois Mathias Beche qui a créé une petite sensation, puisque le Suisse s'est offert un tour en 3'19"680 avec la Rebellion #3, positionnant le prototype conçu par ORECA à seulement six dixièmes du meilleur temps d'Alonso ! Dans la foulée, les hostilités ont été stoppées par une série de petits incidents empêchant toute amélioration et même toute série de tours intéressante. 

Trois neutralisations en une heure

En effet, pendant plus d'une heure, trois interventions de la voiture de sécurité se sont succédées. La direction de course a envoyé les trois Porsche Safety Car en piste après le tête-à-queue d'António Félix da Costa dans les virages Porsche au volant de la BMW #82. Puis l'arrêt à Mulsanne de la Dallara #47 de Cetilar Villorba Corse a déclenché une seconde neutralisation, avant qu'il en soit de même après le crash de la Ferrari #51 d'Alessandro Pier Guidi au Tertre Rouge. 

Après cette bonne heure de flou, qui a également vu le ciel se noircir fortement dans l'attente d'orages annoncés sur la Sarthe, on a pu assister à un emballement du côté du LMP2, avec plusieurs changements de leader entre Paul-Loup Chatin (IDEC Sport) et Nathanaël Berthon (DragonSpeed), ce dernier ayant le dernier mot en 3'27"228. Un chrono près d'une seconde plus rapide que celui réalisé par Alpine l'an passé lors de cette même Journée Test.

Après leur forfait de Spa pour des raisons extra-sportives, les Ginetta de CEFC TRSM Racing ont pu engranger les tours mais la performance des prototypes à moteur Mecachrome reste loin du compte, avec des chronos plus lents que les deux LMP2 les plus rapides. Quant à l'assiduité en piste, elle est à mettre au crédit de Toyota, avec le plus grand nombre de tours parcourus pour la #8. Au sein du trio Alonso-Buemi-Nakajima, c'est l'Espagnol qui a bénéficié du temps de piste le plus important, conformément à ce qui avait été décidé en amont pour lui permettre de s'acclimater au Circuit de la Sarthe. 

Porsche et Ford plantent le décor

En GTE Pro, à peine Gianmaria Bruni avait-il le temps de briser la suprématie de Ford en propulsant Porsche en tête (3'52"647) que les débats étaient à nouveau interrompus, cette fois par une Slow Zone déployée à Indianapolis. Le Russe Egor Orudzhev y est sorti de la piste avant de rester bloqué dans le bac à gravier, le prototype BR1 de SMP Racing rejoignant son stand seulement quelques minutes plus tard. 

Le duel entre Ford et Porsche, déjà vu à Spa-Francorchamps le mois dernier, tend à se confirmer pour le moment, pendant que BMW mène tant que possible la résistance. Alors que le constructeur allemand posait ses roues sur le Circuit de la Sarthe pour la première fois depuis 2011, la première M8 pointe au septième rang de la catégorie, à 1"4 du meilleur temps établi sur le fil par la Porsche #93 de Patrick Pilet.

Du haut de ses 45 ans et de son CV qui n'est plus à présenter, Giancarlo Fisichella était bien parti pour s'offrir un chrono record en GTE Am au volant de la Ferrari 488 de Spirit of Race. L'Italien est un temps devenu le pilote le plus rapide de la catégorie lors d'une Journée Test en 3'56"269, effaçant des tablettes le temps réalisé par Paolo Ruberti en 2014 (3'57"403). Cependant, Julien Andlauer a frappé un grand coup à cinq minutes du drapeau à damier en signant un chrono de 3'55"970 au volant de sa Porsche #77.

Le drapeau rouge a été définitivement agité à 17h57 lorsque Pastor Maldonado est sorti de la piste dans le virage d'Indianapolis, au volant du prototype qui a signé le meilleur temps en LMP2, l'ORECA #31.

 Journée Test des 24 Heures du Mans

  # Cat. Équipe Trs Temps
1 8 LMP1 Toyota Gazoo Racing 106 3:19.066
2 3 LMP1 Rebellion Racing 73 3:19.680
3 7 LMP1 Toyota Gazoo Racing 95 3:20.008
4 1 LMP1 Rebellion Racing 65 3:21.344
5 11 LMP1 SMP Racing 47 3:21.603
6 17 LMP1 SMP Racing 46 3:21.761
7 4 LMP1 Bykolles Racing Team 53 3:23.644
8 10 LMP1 Dragonspeed 23 3:26.951
9 31 LMP2 Dragonspeed 72 3:27.228
10 48 LMP2 IDEC Sport 78 3:27.252
11 6 LMP1 CEFC TRSM Racing 52 3:27.748
12 5 LMP1 CEFC TRSM Racing 40 3:28.180
13 26 LMP2 G-Drive Racing 83 3:28.394
14 28 LMP2 TDS Racing 72 3:28.795
15 36 LMP2 Signatech Alpine Matmut 82 3:29.205
16 22 LMP2 United Autosports 75 3:29.281
17 39 LMP2 Graff-SO24 73 3:29.492
18 47 LMP2 Cetilar Villorba Corse 78 3:29.968
19 40 LMP2 G-Drive Racing 74 3:30.015
20 38 LMP2 Jackie Chan DC Racing 68 3:30.475
21 37 LMP2 Jackie Chan DC Racing 68 3:31.034
22 35 LMP2 SMP Racing 61 3:31.646
23 23 LMP2 Panis Barthez Competition 63 3:31.673
24 32 LMP2 United Autosports 69 3:32.363
25 44 LMP2 Eurasia Motorsport 78 3:32.532
26 29 LMP2 Racing Team Nederland 65 3:32.723
27 25 LMP2 Algarve Pro Racing 61 3:32.752
28 34 LMP2 Jackie Chan DC Racing 63 3:33.037
29 33 LMP2 Jackie Chan DC Racing 86 3:38.657
30 50 LMP2 Larbre Competition 58 3:40.926
31 93 GTE Pro Porsche GT Team 67 3:52.551
32 91 GTE Pro Porsche GT Team 76 3:52.647
33 67 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team UK 76 3:53.008
34 66 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team UK 79 3:53.052
35 68 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team USA 60 3:53.064
36 69 GTE Pro Ford Chip Ganassi Team USA 65 3:53.476
37 92 GTE Pro Porsche GT Team 69 3:53.877
38 81 GTE Pro BMW Team MTEK 83 3:53.946
39 71 GTE Pro AF Corse 70 3:54.137
40 64 GTE Pro Corvette Racing - GM 66 3:54.179
41 63 GTE Pro Corvette Racing - GM 67 3:54.217
42 52 GTE Pro AF Corse 80 3:54.278
43 51 GTE Pro AF Corse 61 3:54.672
44 94 GTE Pro Porsche GT Team 65 3:54.782
45 82 GTE Pro BMW Team MTEK 68 3:55.910
46 77 GTE Am Dempsey - Proton Racing 79 3:55.970
47 54 GTE Am Spirit of Race 82 3:56.269
48 61 GTE Am Clearwater Racing 75 3:56.672
49 88 GTE Am Dempsey - Proton Racing 68 3:56.946
50 97 GTE Pro Aston Martin Racing 67 3:57.488
51 99 GTE Am Proton Competition 57 3:57.515
52 85 GTE Am Keating Motorsports 68 3:57.572
53 84 GTE Am JMW Motorsport 67 3:57.781
54 86 GTE Am Gulf Racing UK 64 3:58.904
55 70 GTE Am MR Racing 62 3:58.925
56 56 GTE Am Team Project 1 43 3:59.233
57 90 GTE Am TF Sport 59 3:59.566
58 95 GTE Pro Aston Martin Racing 32 3:59.614
59 80 GTE Am Ebimotors 25 4:00.673
60 98 GTE Am Aston Martin Racing 27 4:01.224
Prochain article 24 heures du Mans
Alonso place Toyota en tête à la mi-journée

Article précédent

Alonso place Toyota en tête à la mi-journée

Article suivant

Alonso : "Toujours différent quand on prend la piste"

Alonso : "Toujours différent quand on prend la piste"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement Journée Test
Lieu Circuit de la Sarthe
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé d'essais