Alpine prépare son retour au Mans avec sérieux

De retour au Mans cette année, Alpine n'entend pas faire de la figuration et prépare l'échéance sarthoise avec un maximum de moyens et d'application

De retour au Mans cette année, Alpine n'entend pas faire de la figuration et prépare l'échéance sarthoise avec un maximum de moyens et d'application. Pour preuve, le team Signatech Alpine alignera dimanche deux prototypes LMP2 lors de la Journée Test, afin d'emmagasiner un maximum de données. Si une seule Alpine A450 à moteur Nissan est engagée officiellement pour les 24 Heures du Mans, Tristan Gommendy, Nelson Panciatici, Pierre Ragues et le pilote de réserve Paul-Loup Chatin vont pouvoir boucler un très gros programme d'essais grâce la présence de deux châssis ce week-end. "L’engagement de deux Alpine A450 va nous permettre de faire de multiples essais pour préparer les 24 Heures du Mans", précise Philippe Sinault, team principal de l’équipe Signatech Alpine. "Nous devrons utiliser au mieux le temps imparti dès ce dimanche. Le nouveau kit aérodynamique ‘Le Mans’, les pneumatiques Michelin et différents paramètres sont à passer en revue sur ce circuit si particulier. Ce sera aussi notre première apparition au Mans avec les couleurs Alpine. C’est un projet fantastique. Il y a une attente incroyable de la part du public. Cette année, Le Mans aura une saveur particulière !" Avant cette participation au Mans, Signatech Alpine a déjà disputé deux courses en European Le Mans Series, terminant quatrième puis deuxième avec au volant Nelson Panciatici et Pierre Ragues. "Cette journée aura vraiment valeur de test. Il nous faut valider de nombreux paramètres pour préparer les 24 Heures du Mans. Les pneumatiques, la consommation… Nous avons beaucoup de données à enregistrer puis à analyser. Même si la piste ne sera pas encore gommée, ce sera un parfait échauffement", explique Panciatici. "J’ai vraiment hâte que cette quinzaine démarre", ajoute Pierre Ragues. "Nous nous y sommes préparés toute l’année. Le programme d’essais est bien défini. Même si c’est une course d’endurance, je sais que l’on démarre un sprint dès dimanche à 9h00. Il faudra vite se mettre en confiance et exploiter au mieux ce temps de roulage."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Tristan Gommendy , Pierre Ragues , Nelson Panciatici , Philippe Sinault , Paul Loup Chatin
Équipes Signatech
Type d'article Actualités