Alpine va ouvrir son troisième chapitre au Mans
Arrêt au stand - #36 Signatech Alpine Alpine A450 - Nissan: Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici, Oliver Webb
#36 Signitech Alpine A450b - Nissan : Nelson Panciatici, Paul Loup Chatin, Vincent Capillaire
#36 Signitech Alpine A450b - Nissan : Nelson Panciatici, Paul Loup Chatin, Vincent Capillaire
#36 Signatech Alpine A450B Nissan : Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin, Vincent Capillaire

Neuvième du LMP2 pour son retour aux 24 Heures du Mans en 2013, Alpine avait décroché un podium l'an passé tout en prenant la 7e place finale du classement général. Les "Bleus" emmenés par la structure Signatech le savent, reproduire une telle performance sera difficile, mais Le Mans se prépare avec sérieux avant de pouvoir réserver toutes les surprises imaginables.

Le défi sera d'autant plus compliqué que l'Alpine A450b doit faire face à l'arrivée de voitures concurrentes plus récentes, telles que la Ligier – présente en force au sein du plateau LMP2 – ou encore l'ORECA 05. A cela on peut ajouter la BR01 ou encore la Dome S103 du Strakka Racing.

Un proto digne de confiance

Mais Alpine possède l'avantage de connaitre sa monture sur le bout des doigts et de pouvoir avoir foi en sa fiabilité. A cela s'ajoute quelques évolutions apportées spécifiquement pour Le Mans, tandis que Signatech-Alpine a intégré le Championnat du Monde d'Endurance pour la première fois cette saison, après deux années passées en ELMS.

"Toute l’année, nous travaillons afin d’être prêts pour ce rendez-vous", insiste Philippe Sinault, Team Manager. "L’Alpine A450b reçoit le kit aérodynamique spécifique pour Le Mans avec quelques améliorations par rapport à la saison dernière. L’an passé, notre LMP2 s’était particulièrement bien comportée au Mans."

Un équipage aguerri pour Le Mans

Les premiers tours de roues lors de la Journée Test, ce dimanche, permettront de préparer au mieux la semaine mancelle, avec un équipage qui compte un seul changement : Vincent Capillaire a fait son arrivée aux côtés de Nelson Panciatici et Paul-Loup Chatin.

"J’estime que nous avons un excellent équipage, qui possède l’expérience des 24 Heures", poursuit Sinault. "La Journée Test va nous permettre de redécouvrir la piste et de charger tous les paramètres. Ensuite, la course n’est qu’une gestion de l’imprévu. Chaque équipe sait établir une stratégie idéale. Mais c’est l’anticipation des événements qui peut nous donner l’avantage."

partages
Journée Test - Toutes les infos du jour

Article précédent

Journée Test - Toutes les infos du jour

Article suivant

Porsche bat le record de la Journée Test

Porsche bat le record de la Journée Test
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021