Barrichello : "Monza, Monaco, Indianapolis, et maintenant Le Mans"

partages
commentaires
Barrichello :
Par : Basile Davoine
3 juin 2017 à 14:10

Le Brésilien est à la veille de sa grande découverte des 24 Heures du Mans, qui va d'abord passer par la Journée Test.

#29 Racing Team Nederland Dallara P217 Gibson: Rubens Barrichello, Jan Lammers, Frits van Eerd
Rubens Barrichello
#29 Racing Team Nederland Dallara P217 Gibson: Rubens Barrichello, Jan Lammers, Frits van Eerd
#29 Racing Team Nederland, Dallara P217 - Gibson: Jan Lammers, Frits Van Eerd
#29 Racing Team Nederland, Dallara P217 - Gibson: Jan Lammers, Frits Van Eerd
#29 Racing Team Nederland, Dallara P217 - Gibson: Jan Lammers, Frits Van Eerd
Rubens Barrichello
#29 Racing Team Nederland, Dallara P217 - Gibson: Jan Lammers, Frits Van Eerd

B.D., Le Mans - On peut avoir 45 ans et être un débutant ! Recordman du nombre de participations en Grand Prix avec une carrière longue de 18 ans en Formule 1 (1993-2011), Rubens Barrichello va effectuer ce week-end ses grands débuts au Mans. À l'occasion de la Journée Test, le Brésilien va découvrir pour la première fois le Circuit de la Sarthe, où il est engagé avec le Racing Team Nederland dans la catégorie LMP2.

C'est aux côtés de Jan Lammers et de Frits van Eerd que l'ancien coéquipier de Michael Schumacher chez Ferrari se lance dans cette aventure. Annoncé depuis plusieurs mois déjà, le projet a vu le jour via un engagement en ELMS, Barrichello rejoignant l'équipage uniquement pour la classique mancelle. Le contact s'est noué naturellement, et trouve son origine au début des années 90, lorsque le pilote brésilien a fait ses premiers tours de roue en Europe.

"Je connais Jan depuis longtemps", explique Barrichello. "La première équipe pour laquelle j'ai couru en Europe, en Formule Opel, il y a longtemps, c'était la sienne. Nous sommes restés en contact, nous nous sommes vus de nombreuses fois, il avait mon numéro de téléphone, et il m'a appelé !"

Entre plaisir et fierté

Ce samedi au Mans, celui qui a si longtemps sillonné le paddock F1 retrouve des habitudes simples de pilote. "C'est une année de rookie pour moi", rappelle-t-il. "Aujourd'hui, nous vérifions tout, les vêtements, nous rencontrons tout le monde, les vieux amis. Nous pouvons voir tout le monde. J'ai fait le tour de la voiture, je parle avec l'équipe. C'est une belle journée, une préparation normale de course."

"C'est une course difficile pour les rookies. C'est un rêve pour nous tous. Je suis vraiment excité par tout ça. Dans la vie, on ne peut pas arrêter de rêver. C'est devenu quelque chose de très spécial. J'ai piloté à Monza, à Monaco, à Indianapolis, et maintenant je suis ici. C'est quelque chose dont je suis fier."

La Dallara P217 alignée par le team néerlandais, Barrichello a déjà pu la découvrir lors de tests il y a quelques semaines. Il a également participé aux tests obligatoires dans un simulateur, notamment pour apprendre les procédures particulières au Mans. Dimanche, l'un des objectifs sera de réaliser au minimum les dix tours réglementaires, nécessaires pour être qualifiés pour l'épreuve.

"J'aime beaucoup la voiture, j'aime l'équipe, l'ambiance qu'il y a", conclut Barrichello. "La voiture semble bien se comporter. Je suis si enthousiaste de piloter demain. J'aime toujours ce que nous faisons, je suis impatient d'être à demain."

Article suivant
Journée Test des 24 Heures du Mans, mode d'emploi

Article précédent

Journée Test des 24 Heures du Mans, mode d'emploi

Article suivant

López : Il suffit de mettre mon baquet dans l'autre voiture !

López : Il suffit de mettre mon baquet dans l'autre voiture !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement Journée Test
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Rubens Barrichello
Équipes Racing Team Nederland
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités