Lucas Di Grassi forfait pour Le Mans

Engagé sur la Ferrari AF Corse #51, le pilote brésilien Lucas Di Grassi ne prendra pas le départ des 24 Heures du Mans. La raison ? Une blessure à la cheville contractée lors d'un match de football mercredi dernier.

Lucas Di Grassi forfait pour Le Mans
Lucas di Grassi, AF Corse
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, AF Corse, Andre Lotterer, Porsche Team, Oliver Jarvis, DC Racing
James Calado, Alessandro Pier Guidi, Lucas di Grassi, AF Corse
James Calado, Alessandro Pier Guidi, Lucas di Grassi, AF Corse
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi, Lucas di Grassi

G.N., Le Mans - Décidément, il était écrit quelque part que Lucas Di Grassi ne pourrait prendre le départ des 24 Heures du Mans. Après l'annonce du départ d'Audi, l'an dernier, qui avait compromis les chances du Brésilien, ce dernier avait retrouvé un volant, et pas des moindres, sur l'une des Ferrari 488 GTE d'AF Corse. Engagé aux côtés d'Alessandro Pier Guidi et James Calado, le Brésilien pouvait légitimement viser la victoire de catégorie.

La raison vient d'une blessure à la cheville, contractée lors d'un match de football avec des amis, a expliqué le champion brésilien auprès de Motorsport.com. Il espérait cependant que cela n'inquiète pas sa préparation pour les 24 Heures du Mans. “Il y a de la douleur, mais dans le cockpit, la concentration aide. Ici, dans une Formule E, ce n’est pas si grave parce que nous levons le pied souvent”, précisait-il ce week-end, à Berlin. “Nous verrons comment c’est dans la Ferrari au Mans, mais ici, ce n’était pas vraiment un problème pour moi.”

La preuve, Di Grassi a signé un podium lors du l'ePrix de Berlin, le week-end dernier, mais n'a pas réussi à passer le test de la sortie du cockpit de sa GTE en moins de sept secondes.

L'ancien pilote Audi en LMP1 a quitté le circuit pour une consultation pré-opératoire puis une opération immédiate. Selon Ferrari, la blessure serait une fracture non horizontale du péroné de la jambe droite. 

Di Grassi est donc forfait pour cette édition des 24 Heures du Mans, et sera remplacé par l'Italien Michele Rugolo, engagé en Road To Le Mans sur une Ligier JSP3. Ce dernier a pris le volant de la Ferrari 488 GTE, aux côtés de James Calado et Alessandro Pier Guidi, lors de la séance d'essais libres.

Propos recueillis par Sam Smith.

partages
commentaires
Kraihamer inquiet pour l'avenir du LMP1

Article précédent

Kraihamer inquiet pour l'avenir du LMP1

Article suivant

Tony Kanaan, un rookie de 42 ans !

Tony Kanaan, un rookie de 42 ans !
Charger les commentaires
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021