BMW va faire son grand retour en prototype !

Jamais BMW n'a semblé aussi proche d'un retour au plus haut niveau de l'Endurance, avec un vraisemblable programme LMDh qui s'annonce.

BMW va faire son grand retour en prototype !

Un de plus, et encore allemand ! Après avoir manifesté un intérêt croissant ces dernières semaines, BMW est bel et bien sur le point de faire son retour en Endurance, qui plus est en prototype. Une annonce plus officielle est attendue, mais le message envoyé ce jeudi par Markus Flasch, PDG du constructeur bavarois, ne présente aucune ambigüité. On aura connu plus expansif pour une annonce, mais elle a donc au moins le mérite d'être clair ! 

Sur son compte Instagram, le dirigeant a affiché un visuel reprenant la célèbre BMW V12 LMR, victrorieuse aux 24 Heures du Mans en 1999, et accompagnée de la légende suivante : "We are back ! Daytona 2023." 

"Nous sommes de retour", clame donc la marque à l'Hélice, sans toutefois rien dire de plus sur son projet à l'heure actuelle. Cette annonce intervient en tout cas six mois après celle du retrait de BMW de la Formule E, discipline électrique jugée insuffisamment pertinente par le constructeur qui y était pourtant engagée quasiment depuis le début. 

 

Reste donc à savoir ce que prévoit réellement BMW, mais tout porte à croire, compte tenu du rendez-vous donné à Daytona pour 2023, que l'on se dirige vers un programme LMDh. Cette future réglementation permettra, rappelons-le, à tout constructeur d'engager un prototype basé sur un châssis client et ensuite motorisé comme bon lui semble, tout en embarquant un système hybride standard et en arborant des codes stylistiques totalement libres. 

Les prototypes LMDh présenteront deux avantages majeurs. Le premier sera évidemment économique, tandis que le second sera de pouvoir rouler avec la même auto aussi bien en IMSA outre-Atlantique qu'en WEC... et par voie de conséquence aux 24 Heures du Mans. BMW fera-t-il son retour dans la Sarthe, où ses dernières apparitions lors des deux dernières décennies se sont toujours faites en GT ?

Si l'engagement de BMW en LMDh se confirme, il sera le quatrième constructeur à emprunter cette voie après Audi, Porsche et Acura, tandis que General Motors a fait savoir cette semaine que la réflexion se poursuivait pour l'avenir du programme Cadillac. Il y a en tout cas foule en Endurance, puisque du côté de la réglementation Le Mans Hypercar (LMH), on dénombre déjà la présence de Toyota et Glickenhaus, qui seront rejoints dans les années à venir par Ferrari, Peugeot et ByKolles. 

partages
commentaires
En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023
Article précédent

En Endurance, General Motors affine encore ses plans pour 2023

Article suivant

BMW en dit plus sur son retour prochain en prototype

BMW en dit plus sur son retour prochain en prototype
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021