BMW va faire son grand retour en prototype !

Jamais BMW n'a semblé aussi proche d'un retour au plus haut niveau de l'Endurance, avec un vraisemblable programme LMDh qui s'annonce.

BMW va faire son grand retour en prototype !

Un de plus, et encore allemand ! Après avoir manifesté un intérêt croissant ces dernières semaines, BMW est bel et bien sur le point de faire son retour en Endurance, qui plus est en prototype. Une annonce plus officielle est attendue, mais le message envoyé ce jeudi par Markus Flasch, PDG du constructeur bavarois, ne présente aucune ambigüité. On aura connu plus expansif pour une annonce, mais elle a donc au moins le mérite d'être clair ! 

Sur son compte Instagram, le dirigeant a affiché un visuel reprenant la célèbre BMW V12 LMR, victrorieuse aux 24 Heures du Mans en 1999, et accompagnée de la légende suivante : "We are back ! Daytona 2023." 

"Nous sommes de retour", clame donc la marque à l'Hélice, sans toutefois rien dire de plus sur son projet à l'heure actuelle. Cette annonce intervient en tout cas six mois après celle du retrait de BMW de la Formule E, discipline électrique jugée insuffisamment pertinente par le constructeur qui y était pourtant engagée quasiment depuis le début. 

 

Reste donc à savoir ce que prévoit réellement BMW, mais tout porte à croire, compte tenu du rendez-vous donné à Daytona pour 2023, que l'on se dirige vers un programme LMDh. Cette future réglementation permettra, rappelons-le, à tout constructeur d'engager un prototype basé sur un châssis client et ensuite motorisé comme bon lui semble, tout en embarquant un système hybride standard et en arborant des codes stylistiques totalement libres. 

Les prototypes LMDh présenteront deux avantages majeurs. Le premier sera évidemment économique, tandis que le second sera de pouvoir rouler avec la même auto aussi bien en IMSA outre-Atlantique qu'en WEC... et par voie de conséquence aux 24 Heures du Mans. BMW fera-t-il son retour dans la Sarthe, où ses dernières apparitions lors des deux dernières décennies se sont toujours faites en GT ?

Si l'engagement de BMW en LMDh se confirme, il sera le quatrième constructeur à emprunter cette voie après Audi, Porsche et Acura, tandis que General Motors a fait savoir cette semaine que la réflexion se poursuivait pour l'avenir du programme Cadillac. Il y a en tout cas foule en Endurance, puisque du côté de la réglementation Le Mans Hypercar (LMH), on dénombre déjà la présence de Toyota et Glickenhaus, qui seront rejoints dans les années à venir par Ferrari, Peugeot et ByKolles. 

partages
commentaires
Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs

Article précédent

Les 24 Heures du Mans visent 50 000 spectateurs

Article suivant

Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"

Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021