Ces BMW qui ont marqué l'Histoire des 24 Heures du Mans

partages
commentaires
Ces BMW qui ont marqué l'Histoire des 24 Heures du Mans
Par :
14 juin 2018 à 07:30

Absent au Mans depuis 2011, année de sa dernière apparition en LMGTE Pro, BMW est de retour en 2018.

Le constructeur bavarois a lancé un programme avec sa M8 GTE et vient se frotter à un plateau de choix, face à Porsche, Ford, Aston Martin, Ferrari et Corvette. Retour sur quatre autos de la marque à l'Hélice qui ont laissé une empreinte forte dans l'Histoire des 24 Heures du Mans. 

Diapo
Liste

BMW 328 (1939)

BMW 328 (1939)
1/5

Photo de: Pierre Barrau ACO/Nikon

Cette voiture est une véritable légende des années 30 : avec son moteur deux litres à six cylindres en ligne, elle a permis à BMW d'émerger en sport automobile. Pour l'époque, son look était plutôt futuriste et sophistiqué !

Lancée en compétition en 1936, la 328 a glané plusieurs victoires, avec pour heure de gloire l'édition 1939 des 24 Heures du Mans. Cette année-là, BMW avait aligné trois voitures au départ de l'épreuve – une version fermée et deux ouvertes. Toutes trois avaient terminé la course, la mieux classée décrochant la cinquième place au général mais surtout la victoire dans la catégorie des deux litres avec au volant Max zu Schaumburg-Lippe et Fritz Hans Wenscher.

BMW 3.0 CSL (1972-1979)

BMW 3.0 CSL (1972-1979)
2/5

Photo de: Sutton Motorsport Images

Ce modèle BMW est principalement connu pour ses exploits et ses succès en tourisme, mais la marque bavaroise lui a aussi fait goûter aux joies de l'Endurance. Avec une ligne et des artifices aérodynamiques impressionnants, elle a rapidement gagné le surnom de "Batmobile". Victorieuse aux 12 Heures de Sebring 1975 puis aux 24 Heures de Daytona 1976, elle a brillé au Mans avec des victoires de catégorie : en 1973, 1974 et 1977. Cette dernière édition fut son meilleur résultat au classement général avec la huitième place.

BMW V12 LMR (1999)

BMW V12 LMR (1999)
3/5

Photo de: LAT Images

BMW a remporté une seule fois les 24 Heures du Mans au classement général, mais ce fut un succès historique. La firme allemande a en effet conquis le Graal lors de l'édition 1999, marquée par la présence en nombre de constructeurs en prototype.

Avec la V12 LMR, BMW a terrassé cette année-là Audi, Mercedes, Nissan et Toyota, tous en quête de victoire dans la Sarthe. Au terme d'une course à suspense, mais aussi à élimination, Pierluigi Martini, Joachim Winckelhock et Yannick Dalmas allaient s'imposer. Ce dernier se souvient d'une "année difficile, stratégiquement et sportivement", mais qui lui avait souri.

À noter que la BMW V12 LMR a également remporté l'American Le Mans Series en 1999 puis en 2000.

BMW M3 E92 Art Car (2010)

BMW M3 E92 Art Car (2010)
4/5

Photo de: Eric Gilbert

En 2010, BMW fait un retour au Mans, pour deux années seulement et dans la catégorie LMGT1. Pour l'occasion, la marque perpétue la tradition Art Car en confiant la réalisation d'une de ces livrées à l'artiste Jeff Koons. Confiée à Andy Priaulx, Dirk Müller et Dirk Werner, cette auto ne voit malheureusement pas l'arrivée, contrainte à l'abandon après 53 tours seulement.

L'année suivante, pour la naissance du LMGTE Pro, BMW décroche la troisième place de la catégorie : une petite revanche pour Priaulx et Müller, cette fois associés à Joey Hand.

BMW M8 GTE (2018)

BMW M8 GTE (2018)
5/5

Photo de: Erik Junius

Choisie pour incarner le retour de BMW en WEC et aux 24 Heures du Mans, la M8 GTE se fera-t-elle une place dans l'Histoire de la classique mancelle ?

Article suivant
Toyota en pole provisoire, SMP accélère

Article précédent

Toyota en pole provisoire, SMP accélère

Article suivant

Faire Le Mans avec une livrée mythique ? "C'est terrible !"

Faire Le Mans avec une livrée mythique ? "C'est terrible !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Événement 24H du Mans
Lieu Circuit de la Sarthe
Équipes BMW Team MTEK Boutique
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu