BMW va faire son retour aux 24 Heures du Mans en 2024

BMW a confirmé sa participation prochaine aux 24 Heures du Mans, à l'horizon 2024, avec l'engagement de son prototype LMDh en WEC.

Charger le lecteur audio

BMW va faire son retour au sommet de l'Endurance à compter de l'année prochaine via le programme IMSA et son proto LMDh, la M Hybrid V8. Restait à savoir ce qu'il adviendrait d'une éventuelle participation en Championnat du monde et aux 24 Heures du Mans. Ce mardi, le voile a été enfin levé : la marque va bien faire son retour en WEC et dans la classique mancelle en 2024. 

Ce retour interviendra donc 25 ans après sa dernière apparition au double tour d'horloge sarthois avec un prototype, lors de l'édition 1999, qui avait été marquée par la victoire du trio composé de Joachim Winkelhock, Pierluigi Martini et Yannick Dalmas au volant de la BMW V12 LMR.

 

"La décision de faire courir la BMW M Hybrid V8 en IMSA à partir de 2023, et en WEC à partir de 2024, est une étape importante pour le projet", a déclaré Franciscus van Meel, PDG de BMW M GmbH. "J'ai pu goûter et m'émerveiller devant le charme extraordinaire des 24 Heures du Mans lors de mon premier mandat en tant que PDG de BMW M."

"Je suis donc très enthousiaste à l'idée de briguer à nouveau la victoire finale sous les couleurs de BMW M Motorsport lors de cette classique et dans l'ensemble du Championnat du monde d'Endurance pour la première fois depuis des décennies. La BMW M Hybrid V8 représente un tournant vers l'électrification pour BMW M. Le championnat IMSA en Amérique du Nord et le WEC, qui se déroule dans le monde entier, sont les plateformes parfaites sur lesquelles utiliser notre prototype pour montrer à quel point les voitures BMW M électrifiées seront passionnantes à l'avenir."

Andreas Roos, responsable de BMW M Motorsport, a ajouté : "En raison du calendrier très serré du projet LMDh, le plan a toujours été de se concentrer sur un seul et même terrain d'application lors de la première saison en 2023. L'IMSA est parfaitement adaptée pour cela."

"Cependant, notre objectif à moyen terme était évidemment de courir sur deux fronts avec la BMW M Hybrid V8, et aussi d'utiliser la grande plateforme offerte par le WEC et les 24 Heures du Mans. Nous y travaillons maintenant avec détermination, en même temps que notre programme en Amérique du Nord. Lundi, nous avons franchi une nouvelle étape importante."

En effet, cette annonce survient au lendemain des premiers tours de roue du prototype du constructeur allemand à Varano de Melegari, en Italie, piste d'essais de Dallara (qui a conçu le châssis de cette voiture) ; ce sont Connor De Phillippi et Sheldon van der Linde, pilotes d'usine BMW, qui ont alterné les relais. D'autres tests en Europe seront prévus, notamment en août, et la préparation spécifique à l'IMSA débutera aux États-Unis en septembre.

"Au cours de la phase de test, de nombreux pilotes BMW M d'usine seront au volant", peut-on lire également dans le communiqué. "L'identité de ceux qui occuperont les cockpits pour la saison IMSA 2023 sera décidée ultérieurement. Il en va de même pour l'équipe opérationnelle pour le WEC et les pilotes pour la saison 2024."

Lire aussi :

partages
commentaires
ByKolles a éprouvé sa Vanwall LMH dans la fournaise
Article précédent

ByKolles a éprouvé sa Vanwall LMH dans la fournaise

Article suivant

Photos - Les débuts de la BMW M Hybrid V8 en images

Photos - Les débuts de la BMW M Hybrid V8 en images