Formule 1
28 mars
Événement terminé
MotoGP
04 avr.
Événement terminé
Formule E
11 avr.
Événement terminé
C
E-Prix de Valence I
24 avr.
Prochain événement dans
9 jours
WRC
26 févr.
Événement terminé
22 avr.
Prochain événement dans
7 jours
WEC
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
94 jours
WSBK
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
36 jours
C
Misano
11 juin
Prochain événement dans
57 jours

Button : "Mon rêve est de courir au Mans en 2023"

À 41 ans, Jenson Button étudie sérieusement les options qui pourraient s'offrir à lui en Endurance grâce aux réglementations Hypercar et LMDh.

Button : "Mon rêve est de courir au Mans en 2023"

Engagé le week-end dernier comme propriétaire et pilote dans la nouvelle discipline électrique Extreme E, Jenson Button n'en a pas pour autant terminé avec sa carrière sur circuit. Le Champion du monde 2009 de Formule 1 l'a rappelé fermement, insistant sur les nombreuses envies qui l'animent encore et sur cette attirance pour les 24 Heures du Mans qui ne cesse de se rappeler à lui. Il y a quelques mois, le Britannique évoquait déjà ce souhait, tout en soulignant son désir de voir un jour sa propre équipe participer à la classique mancelle. Néanmoins, à plus court terme, c'est bien en tant que pilote à part entière qu'il espère pouvoir s'impliquer.

"J'ai aussi besoin de faire autre chose", explique-t-il dans une interview accordée à Racer. "J'ai besoin de courir sur circuit. J'aime le hors-piste et j'adorerais faire du rallye ou du rallycross. J'ai parlé avec beaucoup de gens qui m'ont dit : 'Ah, tu veux faire du rallycross ? Eh bien j'ai une voiture que tu peux tester. Oh, tu veux faire du rallye ? J'ai une voiture que tu peux tester aussi'. C'est incroyable d'avoir autant d'opportunités. Mais mon rêve est de courir au Mans en 2023."

Lire aussi :

Si Jenson Button se fixe cette échéance, c'est évidemment parce qu'elle concorde avec l'arrivée annoncée de la réglementation LMDh et l'engagement de nouveaux constructeurs tels que Porsche ou Audi, qui rejoindront les projets Hypercar de Toyota, Peugeot, Ferrari, Glickenhaus et ByKolles. S'investir dans le développement d'une auto, c'est d'ailleurs ce qui titille le plus Button, lui qui a connu sa première expérience aux 24 Heures du Mans en tant que pilote lors de l'édition 2018 avec SMP Racing, en LMP1.

"Je me souviens avoir parlé du Mans il y a dix ans, dire à quel point c'était particulier", rappelle-t-il. "Il y avait trois constructeurs en LMP1, puis ça a énormément décliné, très rapidement. Mais ça remonte à nouveau. C'est incroyable : il va y avoir sept ou huit constructeurs en LMH/LMDh. C'est d'ailleurs le seul petit truc, la légère confusion entre les catégories."

"Pour moi, l'important est juste d'être dans une voiture. Je me suis retrouvé dans un baquet au Mans en 2018 et j'ai adoré, mais ce n'était pas encore 'ma' voiture. Je veux développer une voiture, et c'est ma force. J'ai parlé avec des gens et à 41 ans, ils pensent que c'est l'âge parfait. C'est le meilleur moment pour être pilote d'Endurance, car vous n'avez plus rien à prouver. Vous êtes là pour développer la voiture, la construire, et vous allez être rapide tout en ayant de l'expérience."

partages
commentaires
ByKolles dévoile les pilotes de developpement de son Hypercar

Article précédent

ByKolles dévoile les pilotes de developpement de son Hypercar

Article suivant

Journée Test, pesage, public : ce que les 24H du Mans préparent

Journée Test, pesage, public : ce que les 24H du Mans préparent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Lieu Circuit de la Sarthe
Pilotes Jenson Button
Auteur Basile Davoine
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020