Un capteur défaillant à l'origine du chrono annulé chez ByKolles

Le meilleur chrono de la ByKolles a été annulé jeudi soir en qualifications, en raison d'une sur-consommation de carburant. Elle s'explique par un capteur défaillant.

B.D., Le Mans - Huitième après la première séance de qualifications mercredi soir, l'équipe ByKolles aurait pu figurer deux places plus haut si un problème de capteur n'était pas venu entâcher l'excellent travail de Tom Dillmann.

Lancé à l'attaque du chrono dès le début des qualifications, le Français a bénéficié de deux tours clairs, un moment si rare au Mans, pour couper la ligne en 3'20"911. Mais quelques instants plus tard, cette belle marque a été effacée par les commissaires, car le prototype CLM P1/01 avait dépassé la limite de consommation instantanée.

"Malheureusement, on a eu un petit pic de surconsommation en essence instantanée, vraiment dans les derniers virages", regrette Tom Dillmann au micro de Motorsport.com. "Ce n'est pas un truc qui nous a fait gagner du temps, mais le règlement c'est le règlement. Ce tour-là a été supprimé donc il va falloir refaire mieux."

"On a deux capteurs de débit de carburant. Il y en a un qui était bon et l'autre qui a eu un problème, qui a fait des pics [de consommation]. Et vu qu'ils prennent la moyenne des deux, on est sortis pour 1%. On n'a pas eu de problème en essais libres ni pendant l'hiver, c'était juste le mauvais moment."

Ce souci devrait être réglé et ne pas se reproduire pour la suite de la semaine mancelle, tandis que les pilotes de la ByKolles vont donc être contraints de se frotter à nouveau au chrono. Une chose est sûre, le prototype de l'écurie autrichienne les moyens de reproduire ce tour en 3'20, si ce n'est de faire mieux.

"D'après les données j'étais encore plus rapide dans ces virages [où le capteur a été défaillant] au tour d'avant, donc oui, c'est faisable de faire la même chose, c'est sûr, et je pense que je peux même améliorer", promet Tom Dillmann.

Avant les deux séances qualificatives de ce jeudi soir, c'est d'un tour en 3'22"505 qu'est créditée la ByKolles, ce qui démontre déjà une belle progression par rapport à l'année passée, lorsque le meilleur temps qu'elle avait réalisé était en 3'24.

Si la pluie épargne ce soir le Circuit de la Sarthe, Dominik Kraihamer ne doute pas quant à lui que la marque va progresser, ce qu'il tentera de faire au même titre que ses coéquipiers Dillmann et Webb. 

"Le temps qu'il fait actuellement n'est pas mal pour la performance, mais on ne sait pas s'il va pleuvoir ou pas", prévient l'Autrichien. "Si ça reste comme ça, je pense que les chronos vont encore tomber car le circuit prend de plus en plus de grip. Ce serait très important pour nous de faire un chrono sans problème de capteur. C'est faisable d'être en 3'20, mais il faut que tout aille ensemble, avoir les bons pneus, et avoir un tour clair, c'est le plus important. Il va falloir faire le chrono en début de deuxième séance ou en fin de première."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans , WEC
Événement 24H du Mans
Sous-évènement Qualifications 1
Circuit Circuit de la Sarthe
Pilotes Tom Dillmann , Dominik Kraihamer , Oliver Webb
Équipes Kolles Racing
Type d'article Actualités
Tags endurance, lmp1