Chandhok : Le Mans est au-dessus de Monaco

B

B.D., Le Mans - Après une première participation au Mans en 2012, Karun Chandhok est de retour dans la Sarthe avec le Murphy Prototypes, qui court dans la catégorie LMP2. Après avoir couru en Formule 1 avec HRT, le pilote indien semble de plus en plus enchanté par son engagement en endurance, et c'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'il va disputer ces 24 Heures du Mans. Pour lui, il s'agit sans aucun doute de la course la plus difficile du Monde. "Je suis très excité d'être de retour au Mans. Cette course est certainement au sommet en termes de prestige avec le Grand Prix de Monaco, mais pour obtenir un résultat c'est plus difficile je pense", explique Chandhok. "C'est plus que jamais une course longue et les 24 Heures sont longues pour espérer que la voiture soit fiable. Courir ici l'année dernière, et être le premier Indien à courir et finir cette course historique, c'était l'un des plus grands moments de ma carrière. L'année dernière je courais en LMP1, mais le problème c'est qu'il n'y a que les équipes d'usine qui ont une chance de gagner. En LMP2, on a une vraie chance de se battre pour la victoire dans la catégorie, comme n'importe quelle équipe privée."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Karun Chandhok
Type d'article Actualités