Dans la peau d'un pilote
Dossier

Dans la peau d'un pilote

Dans la peau d'un pilote : la préparation physique pour Le Mans

Tristan Gommendy prend cette année son 8e départ aux 24 Heures du Mans, avec le Jackie Chan DC Racing By Jota, en LMP2. Il fera équipe avec Alex Brundle et David Cheng. Avant le Jour J, il raconte à Motorsport.com les particularités de l'épreuve.

Dans la peau d'un pilote : la préparation physique pour Le Mans

Le Mans est une grosse épreuve. C'est une épreuve difficile, en proto comme en GT. J'ai envie de dire que c'est un peu comme le bac : si vous révisez la veille, vous êtes mort. Le Mans, sur quelques tours, c'est assez facile, car il y a de grandes lignes droites ; par contre, même si on n'a a priori pas besoin d'un engagement physique trop important, il faut savoir récupérer malgré tout. Sur une course en WEC ou en ELMS, on fait normalement des doubles relais, et là, on passe sur des quintuples relais, une ou deux fois pendant la course.

C'est un peu comme le bac : si vous révisez la veille, vous êtes mort !

Tristan Gommendy

Il faut que le corps ait l'habitude d'avoir une capacité de régénération importante. Il y a toute une organisation qui, à un moment donné, ne s'improvise plus. Si votre entraînement a été insuffisant, vous allez le payer très, très cher tout de suite, car lors de votre premier triple ou quadruple relais, ça vous met une claque… Et quand votre ingénieur vous dit de remonter dans la voiture pour refaire un quadruple ou un quintuple relais, vous commencez à pleurer !

La gestion du Mans se fait en amont et pendant des mois à l'avance. Tout ce que l'on peut faire ensuite, pendant la semaine qui précède la course, c'est de l'entretien physique avec un peu de footing, un peu de vélo, tout simplement pour garder la main. Un peu d'effort musculaire aussi, pour garder le niveau de performance, mais sinon, c'est beaucoup de repos. Encore une fois, ce n'est pas la veille de l'examen qu'il faut se mettre des cartouches physiquement. C'est d'ailleurs souvent l'erreur que commettent beaucoup de pilotes, qui font des énormes efforts avant Le Mans, pensant se préparer, alors qu'il est trop tard. Ils ne font que s'épuiser pour la course. 

partages
commentaires
Corvette, un meilleur temps et quelques enseignements

Article précédent

Corvette, un meilleur temps et quelques enseignements

Article suivant

Dans la peau d'un pilote : le public et les médias au Mans

Dans la peau d'un pilote : le public et les médias au Mans
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021