Conway sanctionné après l'accrochage Toyota/Dragonspeed

Les commissaires des 24 Heures du Mans ont estimé que Mike Conway était l'unique responsable de l'accident survenu lors de la première séance de qualifications, mercredi soir.

Conway sanctionné après l'accrochage Toyota/Dragonspeed

B.D., Le Mans - C'était l'image marquante de la première séance de qualifications : l'accrochage au Raccordement entre la Toyota #7 alors pilotée par Mike Conway et la DragonSpeed #31 de Roberto González. Ce dernier tentait de reprendre la piste après un tête-à-queue, quand le Britannique est arrivé à vive allure et n'a pu l'éviter. Malgré des dégâts apparents, les deux autos ont repris la piste dans la demi-heure qui a suivi, après réparations. Sans surprise, les commissaires ont réuni toutes les preuves mises à leur disposition et ont établi que Conway était le seul responsable de l'accident. 

Lire aussi :

"Les commissaires ont analysé les vidéos, les données GPS et la télémétrie des voitures impliquées et a entendu les pilotes et les team managers", fait savoir le rapport publié en fin de matinée. "Le pilote Conway a passé le poste 35 où était agité un double drapeau jaune, et à ce moment-là, le système d'avertissement à bord affichait également un double drapeau jaune. En infraction avec la réglementation, le pilote n'a pas ralenti et n'était pas prêt à changer de direction ou à s'arrêter comme il était censé l'être. Par conséquent, il a percuté la voiture #31 qui obstruait partiellement la piste au virage 33."

L'infraction étant reconnue, les commissaires ont infligé une pénalité de stop-and-go de trois minutes avec sursis en course. L'équipage formé par Conway, Kobayashi et López, qui détient par ailleurs la pole position provisoire, se retrouve donc avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, et un droit à l'erreur désormais restreint d'ici dimanche. 

partages
commentaires
Haas a autorisé Magnussen à disputer les 24 Heures du Mans

Article précédent

Haas a autorisé Magnussen à disputer les 24 Heures du Mans

Article suivant

Bourdais : "La dernière au Mans avec cette magnifique Ford GT"

Bourdais : "La dernière au Mans avec cette magnifique Ford GT"
Charger les commentaires
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
12 h
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021