Formule 1
14 août
EL1 dans
08 Heures
:
24 Minutes
:
52 Secondes
MotoGP
14 août
EL1 dans
07 Heures
:
19 Minutes
:
52 Secondes
Formule E
12 août
Événement terminé
WEC
13 août
EL2 dans
06 Heures
:
54 Minutes
:
52 Secondes
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
96 jours
IndyCar
08 août
Repoussé
12 août
Essais Libres 3 dans
11 Heures
:
54 Minutes
:
52 Secondes
WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
13 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
21 jours
18 sept.
Prochain événement dans
34 jours

Conway sanctionné après l'accrochage Toyota/Dragonspeed

partages
commentaires
Conway sanctionné après l'accrochage Toyota/Dragonspeed
Par :
13 juin 2019 à 12:23

Les commissaires des 24 Heures du Mans ont estimé que Mike Conway était l'unique responsable de l'accident survenu lors de la première séance de qualifications, mercredi soir.

B.D., Le Mans - C'était l'image marquante de la première séance de qualifications : l'accrochage au Raccordement entre la Toyota #7 alors pilotée par Mike Conway et la DragonSpeed #31 de Roberto González. Ce dernier tentait de reprendre la piste après un tête-à-queue, quand le Britannique est arrivé à vive allure et n'a pu l'éviter. Malgré des dégâts apparents, les deux autos ont repris la piste dans la demi-heure qui a suivi, après réparations. Sans surprise, les commissaires ont réuni toutes les preuves mises à leur disposition et ont établi que Conway était le seul responsable de l'accident. 

Lire aussi :

"Les commissaires ont analysé les vidéos, les données GPS et la télémétrie des voitures impliquées et a entendu les pilotes et les team managers", fait savoir le rapport publié en fin de matinée. "Le pilote Conway a passé le poste 35 où était agité un double drapeau jaune, et à ce moment-là, le système d'avertissement à bord affichait également un double drapeau jaune. En infraction avec la réglementation, le pilote n'a pas ralenti et n'était pas prêt à changer de direction ou à s'arrêter comme il était censé l'être. Par conséquent, il a percuté la voiture #31 qui obstruait partiellement la piste au virage 33."

L'infraction étant reconnue, les commissaires ont infligé une pénalité de stop-and-go de trois minutes avec sursis en course. L'équipage formé par Conway, Kobayashi et López, qui détient par ailleurs la pole position provisoire, se retrouve donc avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, et un droit à l'erreur désormais restreint d'ici dimanche. 

Haas a autorisé Magnussen à disputer les 24 Heures du Mans

Article précédent

Haas a autorisé Magnussen à disputer les 24 Heures du Mans

Article suivant

Bourdais : "La dernière au Mans avec cette magnifique Ford GT"

Bourdais : "La dernière au Mans avec cette magnifique Ford GT"
Charger les commentaires