Corvette annonce son forfait pour les 24 Heures du Mans

C'est une triste première depuis 1999 : il n'y aura pas de Corvette au départ des 24 Heures du Mans.

Corvette annonce son forfait pour les 24 Heures du Mans

Il n'y aura pas de Corvette au Mans cette année. Le constructeur américain a officialisé son forfait pour l'épreuve qui doit avoir lieu en septembre prochain, après avoir été reportée de trois mois en raison de la pandémie de COVID-19. Alors que deux C8.R devaient être engagées dans la catégorie LMGTE Pro, il n'y en aura aucune, laissant sur la touche les pilotes Jordan Taylor, Antonio Garciá, Nick Catsburg, Oliver Gavin, Tommy Milner et Marcel Fässler

Lire aussi :

Le Corvette Racing impute directement ce choix au contexte mondial de crise provoqué par le coronavirus et à ses conséquences logistiques, assurant n'avoir pas pris cette décision à la légère. L'équipe américaine avait participé en 2019 aux 24 Heures du Mans pour la 20e fois consécutive et cette série va donc prendre fin. 

"Plusieurs facteurs ont joué dans notre décision, notamment les conditions actuelles et le nouveau calendrier", fait savoir Jim Campbell, vice-président de la branche sportive de Corvette. En effet, la marque américaine doit composer avec le bouleversement des calendriers, qui implique notamment la tenue de la manche d'IMSA à Laguna Seca le 6 septembre, soit une semaine seulement avant le début des vérifications techniques au Mans. Quant à la manche de Mid-Ohio, elle est prévue le 27 septembre, soit une semaine après le double tour d'horloge sarthois. 

"Nous espérons avoir l'opportunité de courir à nouveau au Mans", souligne Jim Campbell. "Nous sommes fiers que Corvette Racing ait été invité aux 24 Heures du Mans ces vingt dernières années et nous regrettons de ne pas y participer cette année."

Ce forfait met à mal le GTE Pro, qui a enregistré ces derniers jours la défection de deux des quatre Porsche officielles initialement engagées. Le plateau en question se réduit ainsi de onze à sept unités, en attendant la confirmation des concurrents suppléants qui pourront bénéficier des forfaits annoncés. 

Depuis le début de la crise du coronavirus, ces forfaits sont désormais au nombre de cinq, puisque le Team SRT41 de Frédéric Sausset, pensionnaire du Garage 56, a préféré renoncer dès le mois dernier

partages
commentaires
L'Hypercar évolue pour converger vers le LMDh

Article précédent

L'Hypercar évolue pour converger vers le LMDh

Article suivant

Les 24H du Mans Virtuelles se tiendront en juin

Les 24H du Mans Virtuelles se tiendront en juin
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix Prime

Panoz et Brabham : l'histoire d'un drôle de choix

En 1997 le programme Panoz GT n'apparaissait pas comme un choix attrayant pour un ex-pilote de Formule 1, McLaren constituant un bien meilleur pari. Mais contre toute attente, David Brabham fit le choix de la marque américaine pour former un duo gagnant pendant plusieurs années.

GT
25 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans Prime

Comment une réparation de fortune a empêché Paul Newman de gagner au Mans

C'est l'une des plus grandes histoires de la Sarthe. Paul Newman, deuxième des 24 Heures du Mans 1979, aurait pu facilement remporter la célèbre épreuve sans l'ingéniosité du regretté Manfred Kremer.

24 Heures du Mans
20 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021