DAMS travaille sur un programme LMP2 pour 2018

partages
commentaires
DAMS travaille sur un programme LMP2 pour 2018
Sam Smith
Par : Sam Smith
Traduit par: Basile Davoine
12 nov. 2016 à 12:29

L’équipe française DAMS envisage clairement un programme LMP2 en 2018, comme l’a révélé son fondateur et propriétaire Jean-Paul Driot. 

Logo DAMS
Alain Prost et Jean-Paul Driot, Propriétaires de Renault e.Dams
Nicolas Prost, Renault e.Dams et Sébastien Buemi, Renault e.Dams dans la pitlane
Nicholas Latifi, DAMS
Nicolas Prost, Renault e.Dams

Basée au Mans, DAMS court actuellement en GP2, GP3 et en Formule E avec Renault. À cela s’ajoute donc le projet de s’aligner en LMP2 dans deux ans. 

"Nous étudions ça de très près et nous voulons le faire, mais pas la saison prochaine, en 2018", a expliqué Jean-Paul Driot à Motorsport.com, en marge de l’ePrix de Marrakech. "Je suis de près ce qui se passe en LMP car j’ai fait débuté en sport automobile des gars comme Vincent Beaumesnil et Thierry Bouvet [tous les deux travaillent pour l’ACO et la FIA] et je les connais bien."

"Nous prendrons une décision après avoir vu ce qui va se passer l’année prochaine avec les nouvelles voitures en LMP2. Nous pourrions y aller avec Dallara, nous pourrions y aller avec Ligier, nous verrons, mais nous sommes basés au Mans, nous avons fait Le Mans et nous aimons ce type de course. Nous sommes restés trop longtemps éloignés de l’Endurance."

DAMS a déjà de l’expérience en Endurance pour avoir couru en GT et en LMP depuis le milieu des années 90. L’équipe avait engagé une Panoz avant d’utiliser une Lola B98/10 puis un prototype Cadillac de 1999 à 2002. La dernière fois que le team a disposé d’un programme en Endurance remonte à 2003 et 2004, respectivement avec Nissan et Lamborghini en GT.

"J’ai besoin que DAMS continue à vivre", ajoute Driot. "Nous avons un projet et, en début d’année prochaine, nous commencerons à discuter dans le détail avec des partenaires et des pilotes. Nous avons regardé pour le faire l’année prochaine, mais le temps manque désormais, nous voulons le faire correctement, nous courons toujours de la meilleure manière possible."

Article suivant
Webber - Peut-être que Le Mans et moi, on ne s'aimait pas

Article précédent

Webber - Peut-être que Le Mans et moi, on ne s'aimait pas

Article suivant

Vergne rêve d'Indy et des 24 Heures du Mans

Vergne rêve d'Indy et des 24 Heures du Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans
Équipes DAMS
Auteur Sam Smith
Type d'article Actualités