Davidson, 2nd : "La course la plus dure de ma vie"

Les 24 Heures du Mans 2013 resteront dans les mémoires des pilotes comme une édition dramatique, en raison de la disparition tragique de l’un des leurs et du fait des conditions de piste particulièrement difficiles en raison de la constante...

Les 24 Heures du Mans 2013 resteront dans les mémoires des pilotes comme une édition dramatique, en raison de la disparition tragique de l’un des leurs et du fait des conditions de piste particulièrement difficiles en raison de la constante évolution de piste selon les conditions météo extrêmement changeantes.

Anthony Davidson, second cette année avec la Toyota TS030 Hybride N°8, fut victime l’an dernier d’un accident brutal l’ayant vu se fracturer plusieurs côtes. Le Britannique sait à quel point l’épreuve de la Sarthe reste spéciale et décrit son sentiment à l’arrivée. Franchir la ligne d’arrivée en premier est un exploit ultime, mais arriver au terme de la course représente déjà une performance des plus admirables en soi.

Le plus dur fut de continuer après les mauvaises nouvelles concernant

Allan Simonsen

” [décédé suite à un brutal accident en tout début de course, ndlr], décrit Davidson.

On savait que quelque chose de mauvais se passait. On sait tous que c’est une course dangereuse, mais continuer à rouler quand vous voyez la scène du crash sur votre passage à chaque tour, et avec cette pluie... J’ai moi-même glissé sur ce vibreur, et on sait que ça peut nous arriver”.

C’est comme rouler sur de la glace : je crois que c’est la meilleure façon de décrire les conditions en slicks sur le mouillé. Personne de l’équipage n’a fait d’erreurs aujourd’hui malgré cela. C’était la course la plus difficile de ma vie et je suis très fier d’être assis ici, avec mes coéquipiers, qui ont fait un travail extraordinaire”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries 24 heures du Mans
Pilotes Anthony Davidson , Allan Simonsen
Type d'article Actualités